at-tawhid.net

Le port de la soie en Islâm (An Nawawî, Al Âbî Al Azharî, Ibn 'Âbidîn Al Hanafî...)

3 Novembre 2015, 18:57pm

Publié par at-tawhid.net

Afficher l'image d'origine

Al Imâm Muhammad Ibn Ismâ'îl Al Bukhârî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) rapporta à travers une chaîne de transmission auhentique que Sayyidunâ Hudhayfah Ibn Al Yamân (qu'Allâh l'agrée) a dit : « Le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui et sa famille) nous a interdit de nous vêtir de soie et de brocart, ainsi que de nous asseoir dessus. » [Jâmi' Us Sahîh].

Ce hadîth concerne les hommes qui n'ont aucune nécessité à en porter, à l'unanimité des savants. L'autorisation du port de la soie pure ou mélangée, naturelle ou synthétique, pour les femmes et les filles, ne fait l'objet d'aucune divergence. Concernant les garçons, les hanbalites interdisent cela, les shâfi'ites et les malikites le permettent, mais certains parmi les malikites le déclarent déconseillé et d'autres parmi les shâfi'ites limitent l'autorisation jusqu'à l'âge du sevrage de l'enfant (2 ans). Quant aux hanafites, ces derniers interdisent au garçon ce qui est interdit à l'homme, soit le port d'un habit composé de soie à plus de 50%.

Et Al Imâm Muhyi Ddîn An Nawawî Ash Shâfi'î (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit en rapport avec la parole de Sayyidunâ Hudhayfah (qu'Allâh l'agrée) :

« Il est interdit, pour un homme, de se vêtir de brocard et de soie, de s'asseoir, de se coucher dessus, de se couvrir avec, de s'en servir comme voile ou paravent, ou de s'en servir d'une quelconque autre façon similaire. Il n'y a aucune divergence d'opinion au sein des savants concernant tout cela, excepté un avis étrange rapporté de Ar Râfi'î disant qu'il es autorisé de s'asseoir dessus, mais cet avis est invalide et clairement faux, contredisant le hadîth authentique précité. Ceci est notre point de vue.

Concernant le fait de s'en vêtir [avec un vêtement composé intégralement de soie], il y a consensus [pour dire que c'est interdit pour les hommes]. Concernant les autres manières de s'en servir, Abû Hanîfah l'a permis mais Mâlik, Ahmad, Muhammad [Ash Shaybânî], Dâwud et d'autres sont d'accord avec nous pour déclaré cela interdit. Notre preuve concernant cela est le hadîth de Hudhayfah. Peut-être que la raison de l'interdiction de s'en vêtir se trouve dans le fait qu'il est possible de l'utiliser d'autres façons [et de vivre ainsi dans le luxe], car s'il est interdit de le porter alors qu'on peut en avoir besoin, il est alors d'autant plus susceptible que cela soit interdit dans d'autres cas. » [Al Majmû'].

En commentant la parole de l'Imâm Ibn Abî Zayd Al Qayrawânî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) qui a dit : « Il y a divergence [pour ce qui est des hommes] à propos du port du tissu en soie et en khazz. Certains l'ont déclaré permis et d'autres déconseillé (makrûh). Il y a aussi divergence à propos des raies en soie sur les vêtements. Cependant, lorsque la raie est fine, cela est permis. » [Ar Risâlah], le Shaykh Sâlih Al Âbî Al Azharî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) précisa la position malikite en ces termes : « Le khazz est un vêtement dont la chaîne textile est en laine, coton ou lin, et dont la trame est de soie. Le permier avis fut adopté dans le Qâmus , tandis que Ibn Rushd adopta le second. Il y a un troisième avis stipulant que c'est interdit. Et Al Qarâfî a dit : « C'est la position apparente de Mâlik suite aux propos du Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) concernant la jebbah de 'urtarid qui était mélangée à de la soie, qu'il porta, et après quoi il dit : « C'est une chose qui n'a aucune part dans l'autre monde. » Et les motifs doivent représenter moins de la longueur d'un doigt. ». » [Thamr Ud Dânî].

Et Al Imâm Muhammad Ul Amîn Ibn 'Âbidîn Al Husaynî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit concernant la position hanafite : « Porter de la soie pure est interdit pour les hommes [...] La soie produite par un vers à soie est interdite. Cependant, la soie synthétique ou manufacturée est autorisée. Egalement, si le pourcentage de soie présent dans un vêtement composé de plusieurs tissus est inférieur à 50%, alors il est permis de se vêtir de cet habit sans aucun problème selon la jurisprudence hanafite.»  [Radd Ul Muhtâr]

Et l'érudit zaydite, Al Imâm Ahmad Ibn Sulaymân Al Hasanî (qu'Allâh lui fasse miséricorde), a dit concernant les preuves légitimant ce dernier avis :

« Il est rapporté que 'Alî (que La Paix soit sur lui) a dit : « Le Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix soient sur lui et sa famille) est venu vers nous avec une pièce d'or dans une main et un morceau de tissu en soie dans l'autre. Il dit alors : « Ces deux choses sont interdites pour les gens de ma Communauté, si ce n'est que cela est tout de même permis pour les femmes. ». » [An Nasâ°î, Ibn Abî Shaybah, At Tabarânî et Al Haythamî]. Et Ibn 'Abbâs (qu'Allâh l'agrée ainsi que son père) a dit : « En vérité, le Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix soient sur lui et sa famille) a interdit le fait de s'habiller d'un vêtement confectionné entièrement avec [de la soie]. Toutefois, cela ne concerne pas [le vêtement] qui contient une partie ou une moitié [de soie]. » [Abû Dâwud et Ahmad]. Il est aussi rapporté que le Messager d'Allâh portait une jebbah légère avec du brocart de soie par dessus la poche, les revers et les manches.

Ash Shu'bî a dit aussi : « Il y avait un turban avec de la soie sur la tête de Al Husayn (que La Paix soit sur lui) [lorsqu'il fut décapité]. » [At Tabarânî et Al Haythamî - déclaré authentique par Ibn Hajar]. Il est rapporté aussi que Al Husayn Ibn 'Alî avait l'habitude de porter un châle de soie.

Et Wahb Ibn Kaysân a dit : « J'ai vu Sa'd Ibn Abî Waqqâs, Abû Hurayrah, Jâbir Ibn 'Abdi Llâh et Anas Ibn Mâlik porter des vêtements comportant de la soie. » Et il fut également rapporté que 'Alî Ibn Al Husayn (que La Paix soit sur lui) portait de la soie pendant l'hiver, puis lorsque l'été arrivait, il le vendait et donnait son prix en aumône. Il disait ainsi : « Je déteste bénéficier du profit du vêtement qu'un serviteur d'Allâh a porté. ». » [Usûl Ul Ahkâm Il Jâmi'].

Et Allâh sait mieux ce qu'il en est.

Commenter cet article