at-tawhid.net

La Qualité du Croyant (Sifat Ul Mu°mîn) de l'Imâm Ahmad Ibn Hanbal (d.241)

30 Août 2016, 12:10pm

Publié par at-tawhid.net

Au chapitre 20 de son ouvrage Manâqib Ul Imâm Abî 'Abd Llâh Ahmad Ibn Hanbal, l'Imâm Abu-l-Faraj Ibn Al Jawzî As Siddîqî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) rapporta d'après la chaîne de transmission suivante :

'Abd Ul Mâlik Ibn Abi-l-Qâsim - 'Abdu Llâh Ibn Muhammad Al Ansârî - Abû Ya'qûb, Ahmad Ibn Hamzah et d'autres - Ahmad Ibn Muhammad Ibn 'Îsâ - Ya'qûb Ibn Is-hâq - Sa'îd Ibn Khushnâm Mawlâ Banî Hâshîm - Muhammad Ibn Yûnus As Sarakhsî - Muhammad Ibn Humayd Al Andarâbî

que l'Imâm Ahmad Ibn Hanbal (d.241 - qu'Allâh lui fasse miséricorde) déclara :

 

Un croyant qui se compte parmi les ahl us sunnah wa-l-jamâ'ah est quelqu'un qui atteste qu'il n'y a de divinité qu'Allâh, Unique et sans associé, et que Muhammad est Son serviteur et messager.

Il confirme la véracité de tout ce qui est rapporté [authentiquement] des Prophètes et des Messagers.

Ce qu'il affirme avec ses dires est ce en quoi il croit avec son coeur et il n'a aucun doute dans sa foi.

Il ne déclare pas mécréant sous prétexte de péché quiconque parmi ceux qui attestent de l'unicité d'Allâh.

Il remet ses actes à Allâh et confie son sort à Allâh sans pour autant renier à cause d'un péché l'infaillibilité d'Allâh. Et il sait que tout ce qui arrive, que ce soit bon ou mauvais, provient du Décret d'Allâh et de la prédestination.

Il souhaite ce qui est bon pour tout membre de la communauté de Muhammad qui fait le bien et s'alarme pour tous ceux qui font le mal, mais ne déclare pas un quelconque musulman comme étant destiné au Paradis suite au mérite de ses bonnes actions, ni le condamne à l'Enfer en vertu d'un quelconque péché commis. En vérité, il considère qu'Allâh fait ce qu'Il veut à l'égard de Ses créatures.

Il confirme le rang particulier de ceux qu'Allâh a choisi pour être des Compagnons du Prophète (ﷺ), donnant la préséance à Abû Bakr, 'Umar et 'Uthmân, puis reconnaissant ensuite la supériorité de 'Alî Ibn Abî Tâlib, Talhah, Az Zubayr, 'Abd Ur Rahmân Ibn 'Awf, Sa'd Ibn Abî Waqqâs et Sa'îd Ibn Zayd Ibn 'Amr Ibn Nufayl sur tous les autres Compagnons, étant donné que ces neuf hommes étaient sur le Mont Hirâ avec le Prophète (ﷺ) lorsqu'il dit : " Tranquilise-toi ô Hirâ, car ceux qui se trouvent sur toi ne sont qu'un Prophète, un véridique et des martyrs. ", tandis que le Prophète était le dixième [présent sur la montagne]. [1] Il implore ainsi la miséricorde [d'Allâh] pour l'ensemble des Compagnons, pour les moins élevés comme les plus grands parmi eux, il rapporte les récits concernant leurs mérites et s'abstient de parler des disputes qui apparurent entre eux.

Il prie les deux prières festivals, la prière de la crainte, la prière du vendredi, et toute autre prière en groupe derrière toute personne étant à la tête de la communauté, qu'elle soit pieuse ou pécheresse.

Il confirme que passer ses mains mouillées sur les bottines est correct pour l'ablution, que ce soit en étant résident ou en voyage, et raccourcit ses prières lorsqu'il est en voyage.

Il affirme que le Qur°ân est la Parole d'Allâh, révélé par Lui-Même, et incréé.

Il affirme que la foi consiste en une parole accompagnée d'acte et qu'elle peut augmenter et diminuer.

Il affirme que le combat fut effectif au temps où Allâh suscita Muhammad et qu'il continuera jusqu'à ce que les derniers bataillons combattent l'antéchrist (ad dajjâl). Et l'iniquité des gouverneurs n'amenuie en rien les efforts prodigués par ceux qui combattent.

Il confirme qu'acheter et vendre en accord avec le Qur°ân et la Sunnah est permis jusqu'au jour de la résurrection. Il clame " Dieu est Le Plus Grand - Allâhu akbar " à quatre reprises au cours [de la prière] des funérailles. [2]

Il implore [le Seigneur] pour que les gouverneurs musulmans gouvernent avec justice. Il affirme qu'il ne faut pas prendre les armes contre eux, ni combattre d'autres {factions] lors des périodes de troubles, plutôt, vous devez rester dans vos maisons.

Il croit au châtiment de la tombe et en Munkir et Nakîr, au Bassin et à l'intercession [du Prophète exaucée pour les vrais croyants au jour de la résurrection].

Il croit au fait que ceux qui habiteront le Paradis verront leur Seigneur (qu'Il soit béni et exalté) et que ceux [parmi les grands pécheurs] qui croyaient en l'unicité d'Allâh sortiront de l'Enfer après avoir été châtiés. Il prête foi aux ahâdîth rapportés du Prophète (ﷺ) sur ces sujets, sans chercher à extrapoler au travers de similitudes.

Tel est ce sur quoi les savants parmi les salaf étaient en accord.

 

Fin de citation.

 

Notes :

[1] L'Imâm Ahmad a dit dans un autre traité : " Nous attestons que les dix Compagnons Abû Bakr, 'Umar, 'Uthmân, 'Alî, Talhah, Az Zubayr, Sa'd, Sa'îd, 'Abd Ur Rahmân Ibn 'Awf et Abû 'Ubaydah Ibn Al Jarrâh sont au Paradis, comme nous faisons de même pour quincoque le Prophète a déclaré qu'il y est promis. " (Ibn Al Jawzî - Manâqib Ul Imâm Ahmad Ibn Hanbal, chp.20)

[2] L'Imâm Ahmad a dit dans un autre traité : " Si l'imâm le dit cinq fois, alors fait de même, suivant en cela 'Alî Ibn Abî Tâlib. On rapporte que 'Abdu Llâh Ibn Mas'ûd a dit : " Dis : " Allâh akbar " autant de fois que l'imâm le dit. ". " (Ibn Al Jawzî - Manâqib Ul Imâm Ahmad Ibn Hanbal, chp.20)

Commenter cet article