at-tawhid.net

Abû Is-hâq Ash Shayrâzî - أبو إسحاق الشيرازي (d.476)

2 Octobre 2016, 09:57am

Publié par at-tawhid.net

Al Hâfîz Tâj Ul Islâm As Sam'ânî a dit de lui dans son Dayl Ut Târîkh Baghdâd :

" Il est l'Imâm des shafi'ites, le directeur de la Nizâmiyyah, le Shaykh de son époque. Nombreuses furent les personnes a quitter leurs foyers pour être auprès de lui. Il se distingua de manière inégalée par l’abondance de son savoir assortit de l'observance des bons usages de la voie agréée. Le bas-monde se présenta pathétiquement à lui mais il le refusa, s'imposant à vivre dans l’austérité tout le long de sa vie. Il écrivit dans les domaines des fondements et des branches [de la religion] (al usûl wa-l-furû'), les points de controverses (al khilâf), ainsi que sur l'école shafi'ite. Il était ascète, scrupuleux, humble, avenant, généreux, bon, le visage jovial, toujours de bonne humeur et doux dans ses propos. "

Et Al Hâfîz 'Imâd Ud Dîn Ibn Kathîr a dit dans son Tabaqât Ush Shâfi'iyyah :

" Il apprit la science de la théologie discursive auprès de Abû Hâtim Al Qazwînî, le disciple du Qâdî Al Bâqillânî (lui-même disciple de l'Imâm Al Ash'arî). "

Et Al Hâfiz Shams Ud Dîn Adh Dhahabî a dit dans son Siyar A'lâm In Nubalâ° :

" Il apprit la jurisprudence [shafi'ite] auprès de Abû ‘Abdi Llâh Al Baydâwî et de 'Abd Ul Wahhâb Ibn Râmîn à Shiraz, ainsi qu'auprès de Al Kharazî à Bassorah. [...] Et il apprit le hadîth auprès de Abû 'Alî Ibn Shâdhân, Abû Bakr Al Barqânî et Muhammad Ibn 'Ubaydi Llâh Al Kharjûshî. "

Et Al Qâdî Shams Ud Dîn Ibn Khallikân fit sa biographie en ces termes :

" Le Shaykh Abû Is-hâq Ibrâhîm Ibn 'Alî Ibn Yûsuf Ash Shayrâzî Al Fayrûzabâdî, surnommé Jamâl Ud Dîn, habitait Baghdad et étudia la jurisprudence auprès de nombreuses éminentes personnalités. Il fut un disciple chevronné de Abu-t-Tayyib At Tabarî et bénéficia de ses enseignements, puis devint par la suite son remplaçant et fut nommé par ce dernier comme directeur des récitations de classe. Enfin, il deviendra plus tard l'Imâm de Baghdad de son époque.

Nizâm Ul Mulk fonda l'école [An Nizâmiyyah] dans cette ville et en offrit la direction à Abû Is-hâq, mais après son refus, il appointa à sa place Abû Nasr ibn As Sabbâgh, l'auteur de Ash Shâmil. Ce savant remplit sa fonction durant une courte période, puis Abû Is-hâq consentit finalement à accepter [son poste] et la dirigea jusqu'à sa mort [...]

Abû Is-hâq écrivit un certain nombre de livres vraiment instructifs et utiles comme :

- Al Muhadhdhab Fi-l-Madh-hab,
- At Tanbîh qui traite de jurisprudence,
- Al Luma', accompagné de son commentaire, qui traite des fondements de la jurisprudence,
- An Nukât qui traite de points de controverses,
- At Tabsirah,
- Al Ma'ûnah,
- At Talkhîs concernant la dialectique, et bien d'autres encore.

Le nombre de ceux qui profitèrent de ses enseignements est très grand.

Il composa de la belle poésie, dont je partage les vers suivants :

J'ai questionné un ami : " où peut-on trouver un véritable ami ? " Ce dernier me répondit : " Il n'y a aucune voie menant à ceci
Fait corps, si tu le peux, avec la parure du noble esprit, car rare dans ce monde est celui qui est rencontré avec le noble esprit "

Il est rapporté par le Shaykh Abû Bakr Muhammad At Turtûshî qu'un talentueux poète de Baghdad appelé 'Âsim composa les magnifiques vers qui vont suivre en l'honneur de Abû Is-hâq (qu'Allâh lui fasse miséricorde) :

Tu vois son corps éreinté à cause de son esprit vivace, portant la stigmate de l'ardeur qui enflamme sa profonde personnalité

Mais quand l'esprit est gigantesque de par d'éminentes pensées, un corps maigre et fatigué n'est point une disgrâce

Abû Is-hâq était un homme faisant preuve d'une intense piété et était rigoureusement respectueux de ses devoirs religieux, ses mérites sont innombrables.

Il naquit à Fayrûzabâd en 393 (1003) et mourut à Baghdad dans la nuit du dimanche 21 du mois de Jumâdâ° Uth Thânî (selon As Sam'anî dans son Dayl, mais d'autres disent au cours du Jumâdâ° Ul Awwal) 476 (1083), et fut enterré le lendemain matin au cimetière de la Porte de Abrez

L'élégie suivante fut composée par Ibn Nâkiyyah [;..] :

Un tragique événement a frappé nos yeux de consternation tellement que nos larmes coulèrent mélangées à du sang,

Qu'en est-il de la fortune ? Elle ne peut désormais guère réunir ses forces depuis la perte de Abû Is-hâq, le préféré de ses enfants,

Dis : Il est mort, mais sa mémoire n'a pas disparu ! Il vivra et demeurera bien présent tandis que ne cessera de défiler le temps.

Et Muhibb Ud Dîn Ibn An Najjâr mentionna Abû Is-hâq dans son Târîkh Baghdâd et parla de lui dans ces termes : " Il était l'Imâm des shâfi'ites [de son époque] et un des hommes de mérite dont la réputation était notoire. Il surpassait tous ceux de son temps en matière de connaissance et d'ascétisme et la plupart des instruits dans les grandes villes [de sa région] étaient ses élèves. Étant né et ayant grandit à Fayrûzabâd, dans la province de Fâris, il s'installa par la suite à Shirâz où il étudia auprès de Abû 'Abdi Llâh Al Baydâwî et Ibn Râmin, puis partit pour Bassora où il eut Al Jâwazî pour maître. Au mois de Shawwâl de l'an 415, il s'installa à Baghdad où il étudia auprès de Abu-t-Tayyib At Tabarî. Il naquit en 393. "

Et Abû 'Abdi Llâh Al Humaydî a dit : " Je l'ai interrogé à propos de date de naissance et il me mentionna certains événements qui eurent lieu en 396, puis me dit qu'il partit en quête de connaissance en 410, puis arriva à Shirâz. Cependant, d'autres établissent sa date de naissance en 395. Et Allâh sait mieux ce qu'il en est. "

A sa mort, ses élèves entrèrent en deuil dans l'enceinte du collège An Nizâmiyyah, et après la cérémonie, Mu°ayyad Ul Mulk, le fils de Nizâm Ul Mulk, appointa Abû Sa'd Al Mutawallî pour le poste vacant, mais lorsque Nizâm Ul Mulk entendit cela il envoya une lettre afin d'exprimer qu'il désapprouvait cette nomination en ordonnant que le collège devait être fermé durant une année entière suite à la mort de Abû Is-hâq. Puis il blâma celui qui avait entrepris de combler son poste et commanda au Shaykh Ibn As Sabbâgh de prendre sa place. "

Et parmi ses propos édifiants figurent :

- " Je dis : concernant la voie du Shaykh Abu-l-Hasan 'Alî Ibn Ismâ'îl Al Ash'arî à l'égard des Attributs après qu'il eut quitté les mu’tazilites, après qu'il se soit installé à Baghdad et qu'il apprit auprès des savants du hadîth comme Zakariyyâ As Sajî et d'autres, telle était la meilleure des voies à suivre car elle confirme les Attributs que la raison conçoit instinctivement et les Attributs nécessaires imposés [dans les Textes], sans qu'un d'entre eux ne soit dénié ou décrit, ceci étant la voie des salaf et des imams parmi les ahl us sunnah. Qu'Allâh (exalté soit-Il) nous compte dans leurs rangs et nous fasse mourir en les ayant suivi et en les aimant, et Il est certes Celui qui entend les prières, Le Généreux, Le Bienveillant. Et telle fut la méthodologie que suivaient les Imâms parmi les compagnons de Al Ash'arî comme Abû 'Abdi Llâh Ibn Mujâhid, Al Qâdî Abû Bakr Al Bâqillânî et leurs semblables, qu'Allâh leur fasse miséricorde à tous. " (Ibn 'Âsakîr - Tabyînu Kadhîb Il Muftarî)

- " La science qui n'est pas utile est celle de celui qui sait mais ne met rien en pratique " (Adh Dhahabî - Siyar A'lâm In Nubalâ°)

- " La plupart des ijtihâd shafi'ites sont en accord avec l'ijtihâd de l'Imâm Ash Shâfi'î, mais pas parce qu'ils le suivirent aveuglément. " (An Nawawî - Al Majmû' Sharh Al Muhadhdhab)

Qu'Allâh fasse miséricorde à l'Imâm Abû Is-hâq Ash Shayrâzî. " Notre Seigneur ! Tu embrasses toute chose en Ta Miséricorde et en Ta Science ; pardonne donc à ceux qui suivent Ton chemin, et épargne-leur le châtiment de la Fournaise ! - Notre Seigneur ! Introduis-les dans les Jardins d'Eden que Tu leur as promis, ainsi que ceux de leurs pères, de leurs épouses et de leurs descendants qui ont été vertueux. Tu es le Puissant, le Sage ! " (40:7-8)

Commenter cet article