at-tawhid.net

Ce qu'il faut absolument demander à Allâh (Al Jaylânî)

21 Octobre 2016, 15:54pm

Publié par at-tawhid.net

Afficher l'image d'origine

Al Imâm As Sayyid 'Abd Ul Qâdir Ibn Mûsâ Al Jaylânî (qu'Allâh l'agrée) a dit au chapitre 69 de son Futûh Ul Ghayb :

 

Ne demande rien d'autre à Allâh que le pardon pour les péchés passés et la protection totale qui immunise contre eux dans les jours à venir, ainsi que la Gracieuse Réussite pour une adoration viable, l'obéissance à l'Ordre, la satisfaction devant l'amertume du destin, la patience face aux difficultés et aux épreuves, la reconnaissance pour les Bienfaits et les Dons, et enfin une mort scellée dans le bien et d'être réuni avec les Prophètes, les Véridiques, les Martyrs et les Vertueux. Assurément, combien leur compagnie est excellente !

 

Traduire tout ceci en une invocation peut se faire ainsi :

 

اللهُمَّ اِنِّي أسْألُكَ المغفرةَ لِلذُّنُوبِ السَابِقَة، وَالعِصْمَةَ مِنْهَا فِي الأيَّامِ الآتِيَةِ اللَاحِقَة، وَالتَوْفِيقَ لِحُسْنِ الطَاعَة، وَامْتِثَالِ الأمْرِ وَالرِضَاءِ بِمُرِّ القَضَاء، وَالصَبْرِ عَلَى شَدَاِئدِ البَلَاء، وَالشُكْرِ عَلَى جِزِيلِ النِعْمَاءِ وَالعَطَاء، وَالوَفَاةَ بِخَاتِمَةِ الخَيْر، وَاللُحُوقَ بِالاَنْبِيَاءِ وَالصِدِّيقِينِ وَالشُهَدَاءِ وَالصَالِحِين، وَحَسُنَ أُولَئِكَ رَفِيقَا، وَأسْألُكَ الحِفْظَ الدَائِمَ عَلَى مَا أقَمْتَنِي فِيهِ

 

Allâhumma innî as°aluka-l-maghfirata li-dh-dhunûbi-s-sâbiqah, wa-l-'ismata minhâ fi-l-ayyâmi-l-âtiyati-l-lâhiqah, wa-t-tawfîqa li husni-t-tâ'ah, wa mtithâli-l-amri wa-r-ridâ°i bi murri-l-qadâ°, wa-s-sabri 'alâ shadâ°idi-l-balâ°, wa sh-shukri 'alâ jizîli-n-ni'mâ°i wa-l-'atâ°, wa-l-wafâta bi khâtimati-l-khayr, wa-n-nuhûqa bi-l-anbiyâ°i wa-s-siddîqîni wa-sh-shuhadâ°i wa-s-sâlihîn, wa hasuna ûlâ°ika rafîqâ, wa as°aluka-l-hifza-d-dâ°ima 'alâ mâ aqamtanî fîhi

 

Puis après cette injonction, le Sayyid 'Abd Ul Qâdir Al Jaylânî (qu'Allâh l'agrée) a dit :

 

Et ne Lui demande pas ce bas-monde, ni la cessation de la pauvreté et des épreuves pour les remplacer par la richesse et la tranquillité. Demande plutôt d'être satisfait de ce qu'Il décide et implore Sa Protection continuelle dans l'état où Il t'a placé et éprouvé jusqu'à ce qu'il te déplace vers un autre état différent, car tu ne sais pas dans lequel réside le bien. Dans la pauvreté ou dans la richesse ? Dans l'épreuve ou la tranquillité ? Il a replié devant toi la science des choses de telle sorte qu'Il est Le Seul à connaître leurs avantages et leurs nocivités.

 

Il est rapporté que 'Umar Ibn Al Khattâb (qu'Allâh l'agrée) a dit : " Peu m'importe dans quel état je me retrouve ; qu'il me soit désagréable ou agréable, car j'ignore dans lequel des deux gît le bien. "

 

Et Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté) dit : " Le combat vous est prescrit, mais vous l'avez en aversion. Or, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose, alors qu'elle est un bien pour vous. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu'elle est un mal pour vous. Allâh sait, mais vous, vous ne savez pas. " (2:216)

 

Demeure dans cet état d'esprit jusqu'à ce que disparaisse ta passion et que s'incline ton égo. Il deviendra alors humble, vaincue et docile. Ensuite s'évanouiront ta volonté propre et tes souhaits individuels. Les mondes créés sortiront de ton cœur, il n'y restera plus rien si ce n'est Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté). Ton cœur se remplira de l'amour de Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté) et ta volonté deviendra sincère dans Sa recherche (qu'Il soit glorifié et exalté). Le vouloir te sera rendu alors par Son Ordre pour la demande d'un plaisir de ce monde ou de l'autre; ainsi, tu demanderas conformément à Son Ordre. S'Il te donne, tu remercieras et tu jouiras de ton lot, s'Il te prive tu ne t'irriteras donc pas, ni ne changeras intérieurement par rapport à Lui. Tu ne l'accuseras donc pas d'avarice car tu ne L'auras pas imploré par passion, ni par volonté personnelle, ayant le cœur libre de ces choses, ne désirant rien, mais agissant pour te conformer à Son Ordre de demander.

 

Et que La Paix soit sur toi.

Commenter cet article