at-tawhid.net

Traité sur l'Unicité Divine de l'Imâm 'Abdu Llâh Ibn Ja'far Al Mad-har Al 'Alawî (d.1160)

13 Novembre 2016, 08:00am

Publié par at-tawhid.net

Afficher l'image d'origine

Le Shaykh Al Habîb Ahmad Mash-hûr Al Haddâd Al 'Alawî Al Husaynî rapporta au chapitre 11 de son Miftâh Ul Jannah que l'Imâm Al Habîb 'Abdu Llâh Al Mad-har Ibn Ja'far Ibn 'Alawî Ibn Imbârak Ibn 'Abdi Llâh Ibn Ahmad Ibn Muhammad ibn 'Abdi Llâh Ibn Muhammad ibn 'Abdi Llâh Ibn Muhammad Ibn 'Abdi Llâh Ibn 'Alawî Ibn Muhammad Ibn 'Alî Ibn Muhammad Ibn 'Alî Ibn 'Alawî ibn Muhammad Ibn 'Alawî Ibn 'Ubaydi Llâh Ibn Ahmad Ibn 'Îsâ Ibn Muhammad Ibn 'Alî Ibn Ja'far Ibn Muhammad Ibn 'Alî Ibn Al Husayn Ibn 'Alî Ibn Abî Tâlib (d.1160 - que La Paix soit sur lui) a dit à propos de son Seigneur (sous forme de poésie dont nous ne suivrons pas la mise en forme afin de conserver la clarté de son discours) :


Le pouvoir d'un Seigneur capable apparût et brilla, dévoilé, ce fut lumière sur lumière ; la vérité éclata alors quand elle fut rendue claire par Le Singulier Tout-Puissant et d'un rang inouï. Tels sont les feux qui se sont allumés pour guider malgré les ténèbres de la nuit, alors avance avec détermination.

Avant ces feux, un autre suffît à Mûsâ, il s'agit du meilleur des feux allumés, sur la meilleure des montagnes. Les esprits des humains assoiffés s'avancèrent et furent alors désaltérés par cette eau suave. Ils répandirent le vin de l'amour [d'Allâh] sur le charbon de l'éloignement et guérirent ainsi, avec ce vin, de ces braises ardentes.

Ils restèrent en ces états [spirituels] car ils oscillaient entre fêtes parfum et joie, entre présence, délice et contentement, entre demeures, jardins et fleurs.

Poste-toi devant Sa porte, plein de reconnaissance et de confession, demeurant dans la station du misérable, de l'esclave indigent. Tends donc tes mains vers L'Un, plein de générosité, Détenteur d'immenses faveurs, Celui qui ne cesse d'être à l'écoute, Le Pardonneur, Celui qui S'exalte Lui-Même, L'Eternel, L'Unique, Celui qui se suffit à Lui-Même, Capable de tout, empli de douceur, Le Reconnaissant, L'Exalté, Le Remarquable, L'Invincible, Le Sublime, Celui qui entend tout, cerne toute chose, Le Clément, Le Généreux, Le Bienveillant, Le Compatissant, Le Subtil, Le Perspicace.

En ce qui concerne la Puissance qu'Il détient, L'Omnipotent n'a aucun égal, ni homonyme, ni semblable. Il est Exalté, non concerné par le matin ou le soir, que ce soit en pleine nuit ou au point du jour, ni par un lieu ou un temps qui contiendrait à Son sujet une quelconque modalité ancienne ou future, ni par le commencement ou une finalité, ni par une quantité de mois ou d'années, ne de ce que perçoivent les yeux ou d'une supposition, ni par les âges, car Il est véritablement Le Créateur des âges [et de tout ce qui vient d'être énuméré].

Ô astres de la nuit ! Qu'est-ce donc qui vient de l'Orient et vous rétablit après que vous vous soyez levés, si ce n'est Lui qui possède la Toute-Puissance et qui par celle-ci dit aux planètes : " Tournez ! " ? Ô croissant de lune, toi qui es courbé tel une branche de palmier, qui t'a enlevé l'éclat de ta plénitude ? Et interroge ce soleil, qui lui a appris sa course de son lever à son coucher ? Il traverse le monde entier en une seule journée, si bien que même le vent se fatigue à le suivre.

En vérité, il y a des signes sur la Terre tout comme il y a des signes dans le ciel, clairs, et manifestement plus évidents : les fruits et les plantes qui croissent, les cours d'eau, les nuages et les mers, les montagnes froides et glacées qui, lorsque le soleil les chatoie, fondent à sa chaleur, ainsi que la lumière du jour se substituant à la nuit obscure, les ombres auxquelles succède un matin lumineux, tout comme la vie et la mort devant lesquelles modestes et puissants sont égaux.Tout ceci provient de [la lettre] kâf et de [la lettre] nûn [par la Parole " Soit (Kun) ! "], et Il n'en éprouve aucune fatigue, ni lassitude.

Ô Toi, par Ta Grâce cachée, ô Toi qui juges, ô Toi qui donnes, qui guérit les os brisés, Toi qui vient au secours de ceux qui appellent à l'aide, ô Refuge de ceux qui recherchent un refuge, Sécurité de ceux qui recherchent la sécurité, ô mon seul Refuge, sois mon refuge et protège moi de tout mal ! Ô mon seul Allié, sois mon allié, sauve-nous des chagrins de notre vie en ce bas-monde, de la dureté de la mort et du feu ardent !

Et que les bénédictions du Souverain Exalté soient déversées perpétuellement sur Ahmad l'Elu, pour les siècles des siècles !

Commenter cet article