Accueil >

Présentation du wahhabisme (salafisme) et des débuts de son histoire (Az Zahâwî)

Jul 5, 2014

Présentation du wahhabisme (salafisme) et des débuts de son histoire (Az Zahâwî)

  L'érudit descendant du Compagnon Sayyidunâ Khalîd Ibn Al Walîd (qu'Allâh l'agrée), Al Hâjj Jamîl Afandî Az Zahâwî Al 'Irâqî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) écrivit au cours du mois de ramadan de l'année 1905 :     " Le wahhabisme (al wahhâbiyyah) est une secte dont l'origine remonte à Muhammad Ibn 'Abd Il Wahhâb. Bien qu'il apparut en 1143 (1730), les troubles actuels suite à la prédication de sa doctrine corrompue ne mirent qu'une cinquantaine d'années à se propager. Cela apparut d'abord au Najd. Il s'agit de la même région où apparut Musaylimah le faux prophète, lors des premiers temps de l'Islâm. Muhammad Ibn Sa'ûd, le gouverneur de la région, assista Ibn 'Abd Il Wahhâb dans son travail, forçant les gens à le suivre. Les tribus Arabes...

Abu-l-Fath Muhammad Ash Shahrastânî - أبو الفتح محمد الشهرستاني (d.548)

Jul 4, 2014

Abu-l-Fath Muhammad Ash Shahrastânî - أبو الفتح محمد الشهرستاني (d.548)

Il fut un immense théologien ash'arite et une grande autorité en la matière. Il était surnommé Tâj Ud Dîn, la couronne de la religion islamique. Al Qâdî Ibn Khallikân a notamment dit de lui dans la biographie qu'il lui consacra dans son Wafayât Ul A'yân :" Abu-l-Fath Muhammad Ibn Abi-l-Qâsim 'Abd Il Karîm Ibn Abî Bakr Ahmad Ash Shahrastânî fut un théologien ash'arite qui se distingua également en tant qu'imâm et jurisconsulte. Il étudia la jurisprudence [shafi'ite] auprès de Ahmad Al Khawâfî et Abû Nasr Al Qushayrî [le fils du célèbre Abu-l-Qâsim] et d'autres maîtres, et montra beaucoup d'habilité en tant que jurisconsulte. En matière de théologie, il eut Abu-l-Qâsim Al Ansârî pour maître et deviendra par la suite sans égal dans ce domaine...

Ibn Taymiyyah atteste qu'il y a bien deux types d'innovations en matière de religion

Jul 3, 2014

Ibn Taymiyyah atteste qu'il y a bien deux types d'innovations en matière de religion

  Les wahhabites clament haut et fort que toute innovation religieuse (bid'ah) est forcément mauvaise et représente un égarement, ceci au détriment du bon sens et de la jurisprudence enseignée par les Compagnons (qu'Allâh les agrée) qui innovèrent la compilation du Coran, le tarâwîh , les minarets etc. Leur ultime référence qu'ils appellent Shaykh Ul Islâm, à savoir Taqîy Ud Dîn Ibn Taymiyyah, a pourtant dit dans son ouvrage Majmû' Ul Fatâwâ :     " Ce qui contredit les Textes [du Coran et de la sunnah] est une innovation selon l'accord des musulmans. Quant à ce qui est connu comme ne les contredisant pas, cela n'est pas appelé innovation. Ash Shâfi'î (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit ainsi :     " Les innovations sont de deux sortes : l'innovation qui contredit le Livre, ou la...

Le comportement que le disciple doit adopter vis-à-vis de son maître spirituel ('Abdu Llâh Al Haddâd)

Jul 2, 2014

Le comportement que le disciple doit adopter vis-à-vis de son maître spirituel ('Abdu Llâh Al Haddâd)

Al Imâm Al Habîb 'Abdu Llâh Ibn 'Alawî Al Haddâd Al Husaynî (qu'Allâh l'agrée) a dit :     " Si tu désires, ô disciple, quelque chose de ton maître, ou si tu veux lui poser une question, le respect et la politesse à son égard ne t’interdisent pas de poser cette question ou de présenter cette requête. Demande-lui une fois, deux fois, ou trois fois. La politesse n’exige pas de garder le silence, sauf s’il te fait comprendre que tu dois te taire et s’il te demande de ne pas lui poser la question. Si tel est le cas, n’insiste pas.     Si le maître t’interdit quelque chose ou donne la priorité à quelqu’un d’autre, ne sois pas soupçonneux. Sois sûr qu’il fait ce qui est le plus utile et le mieux pour toi. Si tu commets un péché qui le met en colère...

Insultes et rudes critiques des chiites imamites proférées à l’encontre des fils de Ja’far As Sâdiq

Jul 1, 2014

Insultes et rudes critiques des chiites imamites proférées à l’encontre des fils de Ja’far As Sâdiq

  Selon les théologiens sunnites, le rafidisme, ou chiisme imamite, n'est en rien l'idéologie de Ahl Ul Bayt. Ce n'est rien d'autre qu'une hérésie innovée par des hérétiques prétendument spirituels qui, au fil du temps, à partir de certaines réalités (dont la sainteté des Imâms qu’ils adulent), attribuèrent des croyances toujours plus bizarres les unes que les autres à une noble lignée de descendants du Prophète (ﷺ). D'ailleurs, ces gens n'hésitèrent pas à insulter et même à anathémiser les shurafâ qui s'érigeaient contre eux ou gênaient la crédibilité de leurs histoires.     L'un des piliers du chiisme imamite est le Shaykh Al Mufîd (d.413). Al Hâfiz Adh Dhahabî le qualifie de " savant des rafidites " dans son Siyar. Il fut l'auteur...

Abû Bakr Al Bayhaqî - أبو بكر البيهقي (d.458)

Jui 28, 2014

Abû Bakr Al Bayhaqî - أبو بكر البيهقي (d.458)

  Al Hâfiz Adh Dhahabî a dit de lui dans son livre Siyar A’lâm In Nubalâ° :     " Il est le spécialiste du hadîth (al hâfiz), l’érudit, le digne de confiance, le jurisconsulte, le Shaykh de l’Islâm. "     Et dans son Wafayât Ul A'yân, le Qâdî Ibn Khallikân fit sa biographie en disant :     " Abû Bakr Ahmad Ibn Al Husayn Ibn ‘Alî Ibn ‘Abdi Llâh Ibn Mûsâ Al Bayhaqî Al Khusrûjardî, le jurisconsulte shâfi’ite, le grand et illustre spécialiste du hadîth, qui était en son temps sans aucun semblable de par l’étendue de ses travaux, fut l’un des principaux élèves de Al Hâkim Abû ‘Abdi Llâh Ibn Al Bay, à travers qui il apprit le hadîth et qu’il surpassa ensuite...

Réciter des litanies dans le but d'obtenir quelque chose est-il du shirk ? (Ahmad At Tijânî)

Jui 27, 2014

Réciter des litanies dans le but d'obtenir quelque chose est-il du shirk ? (Ahmad At Tijânî)

Al Imâm As Sayyid Ahmad Ibn Mahammad At Tijânî Al Hasanî (que La Paix soit sur lui) a dit :  " Quant aux litanies et autres adorations qui furent rapportées comme des actions permettant d'accroître la richesse, éviter le mal, contrecarrer un persécuteur, se prémunir de la pauvreté, réaliser des objectifs et autres choses :Si ces invocations sont récitées dans la seule intention d'atteindre l'objectif souhaité, cela constituera une association à la Divinité qui est nommée association d'intérêts. Elle est évidemment interdite dans la religion, à l'unanimité.Mais si la demande vise l'assistance à l'adoration d'Allâh (Tout-Puissant et Majestueux), il y a alors deux cas :1 - Ou bien l'objectif de ces litanies et de ces adorations spécifiques est l'intérêt personnel, tel que la richesse par exemple,...