Rubriques

 

grand2noir

jurisprudence

tafsir

hadiths

spiritualité

refu

apprentissage

biogr

invo

santé

conversion

biblio

liens

Recherche / Búsqueda

Versión en español

ANDALUCIA.png

at-tawhid.net sur facebook

facebook_logo1.gif

Mercredi 16 mai 2012 3 16 /05 /Mai /2012 13:26

Al Imâm Mâlik Ibn Anas (qu'Allâh l'agrée) a rapporté : « 'Abd Ur Rahmân Ibn Abî Sa'sa'ah a rapporté qu'il a appris que 'Amrû Ibn Al Jamûh, 'Abdu Llâh Ibn 'Amr, des Ansâr et des Salami avaient été enterrés dans une seule et même tombe qui avait détruite par un torrent auprès duquel elle se trouvait. Tous les deux avaient été tués en martyrs le jour de Uhud. En ouvrant leur tombe afin de les enterrer dans une autre, on les trouva comme s'ils venaient à peine mourir, leurs corps n'étant même pas en décomposition. L'un d'eux avait la main posée sur sa blessure car il avait été enterré de cette manière. En le transférant pour l'enterrer dans la nouvelle tombe, on enleva sa main qui couvrait sa blessure puit on la remit ensuite à sa place [une fois le corps installé dans la nouvelle tombe]. Et entre le jour de Uhud et le jour de cet enterrement, 46 ans étaient passés. » [Al Muwattâ°].

 

Suite à quoi l'Imâm Mâlik (qu'Allâh l'agrée) a dit : « Il n'y a pas de mal à ce que deux ou trois personnes soient enterrées dans une seule tombe par nécessité, à condition que ce soit le plus âgé qui soit placé du côté du qiblah. » [Al Muwattâ°].


Par at-tawhid.net - Publié dans : Les Funérailles - Al Janâ°iz
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés