at-tawhid.net

À propos du fait de prendre des médicaments contenant de la gélatine ou d'autres ingrédients illicites (Al 'Aynî, Ibn Âdam Al Kawtharî, Al Haskafî...)

13 Janvier 2014, 23:42pm

Publié par at-tawhid.net

- Article selon l'école hanafite -

 

Al Muftî Muhammad Ibn Âdam Al Kawtharî (qu'Allâh le bénisse) a dit : « Les savants [de l'école hanafite] ont divergé quant à la licéité de l'utilisation de médicaments illicites (al harâm). Il est rapporté de l'Imâm Abû Hanîfah (qu'Allâh lui fasse miséricorde) - le fondateur du madh-hab - qu'il est interdit tout ce qui est illicite, même à des fins médicales. Toutefois, selon l'Imâm Abû Yûsuf (qu'Allâh lui fasse miséricorde), c'est autorisé. » [Seekersguidance.org].

Le grand commentateur du Sahîh Al Bukhârî Al Imâm Badr Ud Dîn Al 'Aynî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Rechercher un traitement avec des médicaments illicites est permis quand on est certain d'être guéri [grâce à cela], comme pour la consommation de charogne si l'on meurt de faim ou boire de l'alcool si l'on meurt de soif. » ['Umdat Ul Qarî].

Et Al Muftî Muhammad Ibn Âdam Al Kawtharî (qu'Allâh le bénisse) a dit : « La même chose a été mentionné par d'autres savants. À la lumière de ce qui précède, la majorité des juristes hanafites sont d'avis qu'il sera permis d'utiliser des substances illicitespour la médication, sous certaines conditions. Ce point de vue se fonde sur la position de l'Imâm Abû Yûsuf (qu'Allâh lui fasse miséricorde). » [Seekersguidance.org].

Et Al Imâm Najm Ud Dîn Ibn Nujaym (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Il y a une divergence parmi nos savants concernant l'utilisation de médicaments illicites. Dans An Nihâyah, citant Az Zâkhirah, il est indiqué qu'il est permis d'utiliser des médicaments illicites si on sait que le remède se trouve dans le médicament en question et qu'aucune alternative à cela n'est disponible. » [Bahr Ur Râ°iq].

Et l'une des grandes autorités juridiques de l'école hanafite, Al Imâm Muhammad 'Alâ° Ud Dîn Al Haskafî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit aussi : « Les savants divergent à propos de l'utilisation de médicaments illicites. L'avis prédominant du madh-hab [hanafî] est que c'est interdit. Cependant, il a été dit que cela sera permis lorsque le médicament est connu pour être efficace et qu'il n'y a pas d'autre alternative, similairement à l'autorisation de boire de l'alcool pour la personne mourant de soif [et ne trouve aucune boisson licite]. La fatwâ [sur les médicaments illicites] est donnée sur la base de cela. » [Durr Ul Mukhtâr].

Et Al Muftî Muhammad Ibn Âdam Al Kawtharî (qu'Allâh le bénisse) précisa :

« Cependant, beaucoup de juristes hanafites ont soumis cette dispense aux conditions suivantes :

1) il doit être clairement convenu que le médicament sera efficace et est nécessaire,

2) il n'y a pas d'alternative permise de clairement connue,

3) et que ceci a été établi par un médecin musulman, expert dans son domaine, qui est, au moins en apparence, honnête et craint Allâh.

[...] Si le médicament [fait par exemple à base de gélatine] est connu pour être efficace et qu'il n'y a pas d'autre alternative possible de disponible, il sera autorisé de s'en servir. Cependant, ceci doit être établi par un médecin musulman expert en la matière. Ainsi, expliquez le point de vue de la Sharî'ah à un médecin musulman [qui connaît le fiqh du halâl et du harâm ainsi que de la médecine], et demandez lui conseil.

Et Allâh sait mieux ce qu'il en est. »

[Seekersguidance.org].

 

Commenter cet article