at-tawhid.net

A propos du fait de se lever en l'honneur du Prophète lors de la mention de sa naissance durant le Mawlîd (Al Asmarî et As Sarsarî)

31 Juillet 2010, 09:34am

Publié par at-tawhid.net

Question : « Que visent les Soufis lorsqu'ils se mettent debout à la mention de la naissance du Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) durant les nuits de Mawlîd ? »

 

Réponse de l'Imâm Sâlih Al Asmarî Al Hanbalî (qu'Allâh le bénisse) :

 

« Leur intention est de l'honorer (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui). Abû Zakariyyâ As Sarsarî Al Hanbalî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit, comme cité dans Tabaqât Ush Shâfi'iyyah :

 

« L'écriture des meilleurs calligraphes en encre d'or sur de l'argent

Ne suffit point à faire l'éloge de Al Mustafâ

Ni la levée des nobles à l'audition de son nom,

Se tenant debout, parfaitement droits

Quant à Allâh, Il l'a loué en inscrivant son nom

Sur Son Trône. Ah ! Quel rang dépassant tout rang ?! »

 

Les nobles Soufis se lèvent au moment spécifique où l'on mentionne l'accouchement de sa mère Âminah car tout le bien qui a suivi sa venue au monde dépendait de sa naissance. Ainsi, se lever à ce moment suffit pour ne pas avoir à la faire pour les évènements ultérieurs.

 

La preuve qui fonde cet acte est l'analogie entre se lever à la mention de sa naissance et se lever pour lui lorsqu'on le voit effectivement, comme cela est mentionné par l'auteur de Nihâyat Ul Irshâd Bi Laylâ Ihtifâl Il Milâd ainsi que d'autres.

 

Il est établi que les Compagnons (qu'Allâh les agrée) se levait pour lui (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) ; un exemple étant le hadîth de Sayyidunâ Abû Hurayrah (qu'Allâh l'agrée) où il est dit : « Le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) parlait devant nous, et lorsqu'il se levait, nous nous levions aussi et restions debout jusqu'à ce qu'il (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) soit rentré dans la maison d'une de ses femmes. » Cela fût rapporté par Abû Dâwud (4 : 247). An Nawawî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit dans Tarakhusî Ul Ikrâm Bi-l-Qiyâm (p. 44) : « La chaine de ce hadîth est une chaîne authentique (sahîh). » Et il l'a considérée comme bonne (hasan).

 

Note : Des livres ont été écrits sur ce sujet en particulier, comme Istihbâb Ul Qiyâm 'Inda Dhikr Wilâdatihi Salla Llâhu 'Alayhi wa Sallam par Mahmûd Al 'Attâr Ad Dimashqî (m.1382), qu'Allâh lui fasse miséricorde, et le livre Tahqîq Ul Kalâm Fî Wujûb Il Qiyâm par Muhammad Al Qâsimî.

 

Et Allâh sait mieux. »

 

Fin de citation.

 

Source : http://marifah.net/articles/qiyamalasmari.pdf

 

Commenter cet article