at-tawhid.net

A propos du littéralisme des Imâms Dâwud Az Zâhirî et Ibn Hazm Al Andalusî (An Narûjî)

19 Décembre 2010, 16:07pm

Publié par at-tawhid.net

 

Ash Shaykh Abû Âdam An Narûjî (qu'Allâh le préserve) a dit sur son site internet sunnisanswers :

 

« Dâwud Az Zâhirî (201-270 H/816-884) est généralement considéré comme étant le premier littéraliste, suite au fait qu'il désapprouva le raisonnement analogique (al qiyâs), mais il n'était pas un anthropomorphiste (mushabbih), et les savants shâfi'ites le respecte en général. Et ils le connaissent mieux [que les autres] car il est considéré comme avoir été un disciple de Ash Shâfi'î ou un des ses disciples direct à ses débuts.

 

Le représentant le plus célèbre de cette école est Ibn Hazm d'Espagne, qui adopta une attitude extrémiste dans son littéralisme au point de faire une différence entre le fait d'uriner dans de l'eau et le fait d'uriner dans un récipient et ensuite de la verser dans de l'eau. [1] Cependant, son littéralisme extrême ne l'amena pas à croire qu'Allâh serait physique (ou matériel) [2]. C'est ainsi qu'il a dit : « En vérité, ce qui se trouve dans un lieu ne peut être autre chose qu'un corps ou un accessoire précis dans un corps. [3] Rien d'autre ne peut être correct [mis à part ceci]. Aucun esprit ni aucune imagination ne peuvent concevoir autre chose que cela. Donc si Allâh n'est pas un corps, ni l'un de ses accessoires, alors il est évident qu'il est inconcevable qu'Il soit dans un endroit. » [Al Fisâl fil Milâl]. »

 

Fin de citation.

 

Notes :

 

[1] En commentant le hadîth du Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) qui dit : « Que personne n'urine dans une eau stagnante, [c'est-à-dire] dans une eau qui ne coule pas, et ne l'utilise ensuite pour se laver », Ibn Hazm a dit – entre autres choses - que l'interdiction de se laver avec cette eau et le fait qu'elle soit impure n'était d'actualité que si l'on avait uriné directement dans cette eau, et qu'ainsi, si de l'urine tombait indirectement dans cette eau stagnante, comme par exemple si on la mettait dans un récipient et qu'on la versait ensuite dans cette eau, il sera tout a fait licite de se laver avec cette eau...Al Imâm Muhyi Ddîn An Nawawî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit dans son Minhaj que cet avis constituait l'un des pires exemples de l'extrémisme de son littéralisme et qu'un tel avis contredisait le consensus des Ahl Us Sunnah.

 

[2] C'est-à-dire croire qu'Allâh serait un corps, aurait une forme etc.

 

[3] Comme un organe, un cheveux etc.

 

Al Muwahhidûn.

Commenter cet article