at-tawhid.net

'Abd Ur Razzâq As San'ânî - عبد الرزّاق الصنعاني (m.211)

4 Octobre 2012, 04:30am

Publié par at-tawhid.net

Il s'agit de l'un des grands spécialistes du hadîth de la ummah. Il est l'auteur d'un recueil de ahâdîth connu sous l'appellation de Musannaf 'Abd Ur Razzâq qui est fréquemment utilisé par les savants. Il naquit en 126 de l'Hégire à San'â au Yémen et mourut au cours du mois de Shawwâl 211.

 

Bien qu'étant un grand érudit, il ne se lança véritablement dans l'apprentissage des sciences religieuses qu'à partir de ses 20 ans environ. Il étudia notamment auprès du célèbre Imâm 'Abd Ul Mâlik Ibn Jurayj (qu'Allâh lui fasse miséricorde) lorsque ce dernier s'installa au Yémen. Il étudia également auprès des Imâms Mâlik Ibn Anas, Ma'mar Ibn Rashîd [1], Abû 'Amr Al Awzâ'î, Sufyân Ath Thawrî et d'autres grands savants de son temps. C'est suite à l'enseignement de ces immenses savants qu'il devint un grand savant à son tour et un héritier de la Sunnah du Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui).

 

Al Imâm Shams Ud Dîn Ibn Khallikân (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit de lui : « 'Abd Ur Razzâq Ibn Hammâm Ibn Nâfi' As San'ânî était lié, par droit d'affranchissement, au clan de Himyâr. [2] Abû Sa'd As San'ânî a dit de lui : « Il est attesté qu'après la mort du Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui), personne n'a eu autant de visiteurs venants de pays lointains autant que lui. » Il apprit le Hadîth auprès de Ma'mar Ibn Rashîd, un client du clan de Azd qui était originaire de Bas, ainsi qu'après de Al Awzâ'î, Ibn Jurayj et d'autres. De grands Imâms de son époque le citèrent comme une autorité en matière de transmission lorsqu'ils enseignaient des ahâdîth, dont figurent parmi eux Sufyân Ibn 'Uyaynah, Ahmad Ibn Hanbal et Yahyâ Ibn Ma'în. » [Wafayât Ul A'yân].

 

On compte également les Imâms Ishâq Ibn Râhawayh et 'Alî Ibn Al Madînî parmi ses illustres disciples. Qu'Allâh leur fasse à tous miséricorde.

 

Nombreux furent ceux qui firent ses éloges. Al Imâm Ahmad Ibn Hanbal (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit ainsi : « S'il y a des différences entre ce que rapportent les transmetteurs [de ahâdîth] remontant à Ma'mar, alors la version rapportée par 'Abd Ur Razzâq sera privilégiée. » On demanda aussi à l'Imâm Ahmad s'il connaissait une personne qui avait plus de savoir en Hadîth que l'Imâm 'Abd Ur Razzâq, il répondit alors : « Non. »


Al Imâm Hishâm Ibn Yûsuf (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit également :  « 'Abd Ur Razzâq était le meilleur d'entre nous en matière de savoir et de mémorisation. » Il perdit cependant un peu de mémoire à la fin de sa vie, ainsi que la totalité de sa vue, ce qui, selon l'Imâm Ahmad, rend les enseignements reçus par ses élèves à cette étape de sa vie comme étant de faible authenticité. Al Imâm Muhammad Al Bukhârî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit sensiblement la même chose lorsqu'il dit : « Quand 'Abd Ur Razzâq rapporte des ahâdîth suite à la lecture de son livre, ce qu'il rapporte alors est bien plus authentique [que ce qu'il rapporte directement de mémoire]. »

 

Notons qu'il fut accusé par certains hommes proches du pouvoir politique d'être un shi'ite extrémiste à cause du fait qu'il était un fervent partisan de Sayyidunâ 'Alî et de Ahl Al Bayt en général. Et il est rapporté qu'un jour, l'Imâm Ahmad fut interrogé par son fils 'Abdu Llâh qui lui demanda : « 'Abd Ur Razzâq est-il vraiment shi'ite ? Est-il allé loin dans ses penchants shi'ites ? » Al Imâm Ahmad répondit alors : « Personnellement, je n'ai jamais rien entendu de lui sur ce sujet, mais il était très intéressé par les textes d'Histoire. » Et 'Abdu Llâh, le fils de l'Imâm Ahmad, rapporta que l'Imâm 'Abd Ur Razzâq (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Je le jure par Allâh ! Je n'ai jamais eut un penchant me faisant préférer 'Alî à Abû Bakr et 'Umar ! Qu'Allâh fasse miséricorde à Abû Bakr, 'Umar, 'Uthmân et 'Alî ! Et une personne qui ne les aime pas est assurément mécréante. » Et on rapporte aussi que l'Imâm 'Abd Ur Razzâq (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « La chose la plus sûre que j'ai faite est d'avoir de l'amour pour eux tous. » Ceci étant, comme cela existe chez bon nombre de savants sunnites partisans de Ahl Al Bayt, il éprouvait de l'aversion pour Mu'âwiyah. Al Hâfiz Adh Dhahabî rapporta ainsi à travers une chaîne de transmission authentique dans son Siyar A'lam In Nubalâ° que lorsqu'on mentionna Mu'âwiyah en sa présence, il dit : « Ne pollue pas notre assemblée en mentionnant le fils de Abû Sufyân. »

 

Notes :

 

[1] Il s'agit de l'un des grands mémorisateurs de hadîth reconnu fiable (thiqah) par les Imâms Al Bukhârî et Muslim Ibn Al Hajjâj. Il apprit notamment auprès de l'Imâm Muhammad Ibn Al Munkadir qui avait lui-même été un disciple direct de Sayyidunâ Jâbir Ibn 'Abdi Llâh An Ansârî (qu'Allâh l'agrée). De nombreuses chaînes comportent son nom. Il mourut en 154 de l'Hégire, qu'Allâh lui fasse miséricorde.

 

[2] Clan très célèbre du Yémen qui produisit de célèbres savants dont l'Imâm Mâlik Ibn Anas (qu'Allâh l'agrée).

 

Commenter cet article