at-tawhid.net

Abû Ishâq Az Zajjâj - ابو اسحاق الزجّاج (m.~310)

25 Octobre 2011, 17:22pm

Publié par at-tawhid.net

Al Imâm Shams Ud Dîn Ibn Khallikân (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Abû Ishâq Ibrâhîm Ibn Muhammad Ibn As Sarrî Ibn Sahl Az Zajjâj. Ce grammairien avait de solides connaissances dans la philologie et les sciences religieuses […] Al Mubarrad et Ath Tha'lab lui apprirent la philologie. Il était artisan souffleur de verre et c'est pourquoi il sera surnommé plus tard « Az Zajjâj - le souffleur de verre » même après avoir quitté son métier afin d'étudier la philologie. » [Wafayât Ul A'yân].

Al Imâm Abû Is-hâq Az Zajjâj fut l'un des éminents grammairiens et spécialistes du Qur°ân de la période des Salaf Us Sâlih dont la sagacité, l'érudition et la bonne croyance furent admises à l'unanimité.

Al Imâm Ismâ'îl Ibn Kathîr fit son éloge en ces termes : « Il était un homme vertueux et pieux, doté d'une bonne croyance et auteur de très beaux livres tel que le Ma'ânî Ul Qur°ân et d'autres ouvrages bénéfiques. » [Al Bidâyah wa An Nihâyah].

Et Al Hâfiz Muhammad Adh Dhahabî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit de lui : « Il fut un Imâm et le grammairien de son temps. » [Siyar A'lam Un Nubalâ°].


Et Al Imâm 'Abd Ur Rahmân Ibn Khaldûn (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit également : « Les fondateurs de la grammaire furent Sîbawayh, Al Fârisî et Az Zajjâj, ils étaient tous Perses. Ils avaient fait leurs études en langue arabe et s'étaient perfectionnés en fréquentant les Arabes. Ils ont inventé les règles de cette langue et ont fait de la grammaire une science à part, pour le bénéfice et la postérité. » [Al Muqaddimah].

 

Ses immenses connaissances dans la langue arabe et la grammaire firent de lui un exégète du Qur°ân de premier plan. Il n'hésita pas à pratiquer le ta°wîl de certains versets ambigus et réfuta de nombreux points de vue émis par les sectes émergentes de son temps et raffermit ainsi la croyance des Ahl Us Sunnah wal Jamâ'ah de la plus belle des manières : à travers les lumières de la langue du Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui).

Par exemple, au Verset 84 de la Sourate 43 (Az Zukhrûf) qui dit : « C'est Lui qui est Allâh dans les cieux et c'est Lui qui est Allâh sur la terre » : là où les anthropomorphistes prétendaient qu'Allâh était dans les cieux et sur la terre par Son Essence, Al Imâm Az Zajjâj (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Il est unifié dans le ciel et sur la terre. » ; et il a dit également à propos du Verset 3 de la Sourate 6 (Al An'âm) qui est similaire à celui précité et qui dit : « Il est Allâh dans les cieux et sur la terre […] » que cela signifiait :  « Il est Le Seul à administrer les cieux et la terre. »

Là où les anthropomorphistes prétendaient qu'Allâh avait des yeux sur un visage en s'appuyant sur le Verset 48 de la Sourate 52 (At Tûr) qui dit : « Patiente devant la décision de ton Seigneur car tu évolues sous Nos yeux […] », Al Imâm Az Zajjâj (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit que le terme « sous Nos yeux » signifiait plutôt : « Tu es certes là où Nous te voyons, te préservons et te surveillons. Et ils n'arriverons pas à te nuire. »

Et quand d'autres égarés anthropomorphistes prétendaient qu'Allâh avait des organes appelés « mains » en s'appuyant sur le Verset 10 de la Sourate 48 (Al Fath) qui dit : « Ceux qui passent un pacte avec toi ne font rien moins qu'en passer un avec Allâh : la main d'Allâh est au-dessus de leurs mains. », Al Imâm Az Zajjâj (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit que cela signifiait plutôt « Sa bienfaisance dans la guidance est au-dessus de leurs mains occupées par l'obéissance. »

Al Imâm Az Zajjâj niera d'ailleurs toute possibilité de description de L'Essence d'Allâh et tout comment (makan) à Son égard dans son Tafsîr Asmâ°u Llâh Il Husnâ. Telle fut donc la croyance de l'Imâm Abû Ishâq Az Zajjâj et celle des Salaf Us Sâlih en général (qu'Allâh les agrée tous). C'est pourquoi il est une référence incontestable et régulièrement cité dans les exégèses du Qur°ân des Ash'arites et des autres Imâms de la Sunnah.

Al Imâm Az Zajjâj eut de nombreux disciples dont le célèbre Abû 'Alî Al Fârisî et le fils du Vizir 'Ubaydu Llâh Ibn Sulaymân Ibn Wahb : Al Qâsim Ibn 'Ubaydi Llâh. Al Imâm Shams Ud Dîn Ibn Khallikân (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit à ce sujet : « Le Vizir 'Ubaydu Llâh Ibn Sulaymân Ibn Wahb l'honorait et l'estimait, et Al Qâsim, le fils de 'Ubaydu Llâh, l'avait comme professeur en belles-lettres. Lorsque Al Qâsim fut nommé comme Vizir, Az Zajjâj gagna des sommes considérables grâce à son autorité. » [Wafayât Ul A'yân].

En plus de tenir des assemblées de science, il écrivit également quelques ouvrages comme son Tafsîr du Coran que nous avons déjà mentionné et qui s'intitule Ma'ânî Ul Qur°ân et une explication des Noms Divins, ainsi que des livres dans le domaine de la langue arabe tel que Al Ishtiqâq, Al 'Arûd, Fa'altu wa Af'altu et Al Amâlî, mais aussi un livre de logique intitulé Jâmi' Ul Mantiq dont il fit le commentaire, un livre d'anecdotes intitulé An Nawâdir ou encore un livre d'anatomie intitulé Al Insân wa A'dâ°uh. Il écrivit également dans l'astronomie.

Il y a une divergence à propos de la date de sa mort, mais la plupart des savants s'accordent sur le fait qu'il mourut en 310 de l'Hégire (qu'Allâh lui fasse miséricorde). Al Imâm Shams Ud Dîn Ibn Khallikân (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit sur mort : « Ce grammairien mourut à Baghdâd le Vendredi 19 Jumâdâ Uth Thânî en 310 de l'Hégire. Selon d'autres, il mourut en 311 ou en 316 de l'Hégire. Il mourut au-delà de ses 80 ans. C'est après lui que Abul Qâsim 'Abd Ur Rahmân, l'auteur du Jumâl fî An Nahwî, fut surnommé Az Zajjâjî. Il était l'un de ses disciples et c'est ainsi qu'il était appelé durant sa vie. Abû 'Alî Al Fârisî fut également l'un de ses disciples. » [Wafayât Ul A'yân].

Qu'Allâh (qu'Il soit exalté) fasse miséricorde à l'Imâm Az Zajjâj et l'agrée. Qu'Il nous donne une bonne compréhension de la religion à l'image de ce noble Imâm, et qu'Il illumine sa tombe et en fasse un des jardins du Paradis. Allâhumma Âmîn bi jâhi Sayyidinâ Rasûli Llâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui).


Commenter cet article