at-tawhid.net

Aime profondément les Ansâr et soit l'un d'entre eux (Ibn Al 'Arabî Al Hâtimî)

23 Avril 2012, 22:38pm

Publié par at-tawhid.net

Ash Shaykh Ul Akbar Muhyi Ddîn Ibn Al 'ArabîAl Hâtimî (qu'Allâh lui fasse miséricorde)  a dit : 

 

« Lorsque tu vois un Ansârî ou une Ansâriyyah [1], aime-le profondément, même s’il est ton ennemi, et garde-toi de le détester car tu risquerai de quitter la foi.


En effet le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) a dit en croisant une Ansâriyyah : « Vous m'êtes les plus chers parmi les créatures d'Allâh » [Al Bukhârî]. Il est également établi que le Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) a dit : « Le signe de la foi c'est l'amour des Ansâr, et la marque de l'hypocrisie c'est la détestation des Ansâr » [Al Bukhârî et Muslim].


Sache que tout homme qui fait triompher la religion d'Allâh, et ceci à n'importe quelle époque, fait partie des Ansâr et bénéficie des dispositions énoncées par ce hadîth.

 

Sache aussi que les Ansâr de la religion d'Allâh sont de deux sortes : Un homme qui a pris de lui-même l'initiative de faire la triompher la religion d'Allâh sans savoir que c'est un devoir pour lui, et un homme qui sait que faire triompher la religion d'Allâh est une obligation qui s'impose à lui conformément à la Parole Divine : « Ô vous qui avez la foi, soyez les auxiliaires (Ansâr) d'Allâh. » [Sourate 61 - Verset 14 ]. Il leur ordonne ainsi de faire triompher la religion d'Allâh. Cet homme s'acquittant alors de son obligation en faisant triompher la religion d'Allâh. Il bénéficie à la fois de la récompense due à l'assistance, et de la rétribution pour l'accomplissement du devoir en formulant l'intention de se conformer à l'ordre d'Allâh et à ce qui incombe à lui à ce sujet, même si autrui l'en décharge en assumant cette obligation.


Ne tarde donc pas à accomplir l'ordre d'Allâh et à faire triompher Sa cause, grâce à ce que tu as reçu comme science qui rend la vérité éclatante et chasse l'erreur. En effet il s'agit d’un combat (jihâd) moral et tangible : il est moral en ce sens que l’intérieur l'accepte car l'âme est le réceptacle de la science et il est tangible dans la mesure où cela se rapporte à l'expression de cette science par la langue et l'écriture. Ainsi, cette science parvient à l'auditeur ou au lecteur, soit à partir de l'écoute de celui qui parle, soit à partir de la lecture du texte. Cela dit, le combat de l'ennemi peut être d'ordre matériel ou d'ordre moral. Pour ce qui est du combat moral, il faut savoir que rien ne touche l'ennemi intérieurement au point de l'arracher à sa propre croyance, de la part du combattant, comme ce qu'il reçoit de la part du savant lorsqu'il l'instruit, surtout si cet ennemi l'écoute et qu'Allâh lui accorde le succès d'être accepté et d'ouvrir son entendement à ce que le savant lui apporte dans son enseignement. Ce qui constitue le plus grand triomphe pour la cause divine, car ce savant est le plus grand Ansârî. Et le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) a dit à l'un de ses compagnons : « Qu'Allâh guide grâce à toi un seul homme, t’est meilleur que tout ce qui apparaît sous le soleil ! » Or le soleil se lève sur tout savant qui oeuvre en faisant le bien, et tu es meilleur que lui si tu fais triompher la religion d'Allâh en instruisant et en enseignant la science. »

 

Fin de citation.

 

Source : Kitâb Ul Wasâyâ du Shaykh Ul Akbar Ibn Al 'Arabî Al Hâtimî (qu'Allâh lui fasse miséricorde).

 

Note :

 

[1] Les Ansâr sont ceux parmi les médinois qui ont accueilli le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) lors de l'Hégire.


Commenter cet article