grand2noir

jurisprudence

tafsir

hadiths

spiritualité

refu

apprentissage

biogr

invo

santé

conversion

biblio

liens

Recherche / Búsqueda

Versión en español

drapeau espagnol

at-tawhid.net sur facebook

facebook_logo1.gif

Mercredi 3 mars 2010 3 03 /03 /Mars /2010 12:26

L'ancêtre de l'école Mâturîdite, le légataire de la croyance des Salaf Us Sâlih via l'Imâm Abû Hanîfah : Al Imâm Abû Ja'far At Tahâwî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

 

« Ceci est un rappel exposant le dogme des Sunnites (Ahl Us Sunnah wa Al Jama'ah). Un rappel conforme à l'école des jurisconsultes (al fuqahâ) de la Communauté que sont : Abû Hanîfah An Nu'mân Ibn Thâbit Al Kûfî, ainsi qu'Abû Yûsuf Ya'qûb Ibn Ibrâhîm Al Ansârî, et Abû 'Abdi Llâh Muhammad Ibn Al Hasan Ash Shaybânî (que l'agrément d'Allâh soit sur eux tous) et les fondements de la religion auxquels ils adhèrent avec foi et avec lesquels ils servent le Seigneur des mondes :

 

[1] Nous disons au sujet de la croyance en l'Unicité d'Allâh, en ayant cela pour croyance par la réussite qu'Allâh accorde [à Ses créatures] : « Certes Allâh est unique, Il n'a pas d'associé. »

 

[2] Et rien n'est tel que Lui.

 

[3] Il n'y a rien qui puisse Le réduire à l'impuissance.

 

[4] Il n'y a pas d'autre Dieu que Lui.

 

[5] Il est sans début et sans fin.

 

[6] Il ne s'anéantit pas et ne périt pas.

 

[7] Il ne se passe que ce qu'Il veut.

 

[8] Les imaginations ne peuvent L'atteindre et les raisons ne peuvent Le concevoir.

 

[9] Il n'a aucune ressemblance avec les créatures.

 

[10] Il est Le Vivant qui ne meurt pas, Il est L'Éternel Absolu qui ne s'anéantit pas et ne dort jamais,

 

[11] Il est Créateur sans besoin, Pourvoyeur sans restriction,

 

[12] Il fait mourir les êtres sans crainte, et Il les fait ressusciter sans difficulté,

 

[13] Il est de toute éternité, exempt de début avec Ses Attributs avant l'existence de Ses créatures ; suite à l'existence de Ses créatures, Il ne S'est pas accru de quelque chose qui n'ait pas fait partie de Ses Attributs avant que Ses créatures n'existent. Tel qu'Il a toujours été avec Ses Attributs exempt de début, Il continuera éternellement d'être avec Ses Attributs.

 

[14] Ce n'est pas après la création des créatures qu'Il a acquis le nom de Créateur, ni en donnant le début à la création qu'Il a obtenu le nom de Créateur.

 

[15] Il possède l'Attribut de la Souveraineté sur les créatures et cela même sans qu'il n'y ait de créatures sujettes à Sa Souveraineté. De même Il est attribué de l'Attribut de Création même sans qu’il n'y ait de créatures.

 

[16] S'Il est qualifié de Revivificateur après avoir ressuscité les morts, Il mérite également ce qualificatif avant même de les ressusciter. Il mérite également le qualificatif de Créateur avant la création des êtres.

 

[17] Il détient le pouvoir sur toute chose. Toute chose a besoin de Lui et toute chose Lui est facile. Il n'a besoin de rien. Rien n'est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit.

 

[18] Il crée les créatures conformément à Sa science.

 

[19] Il leur prédestine des destinées,

 

[20] Et leur fixe des échéances.

 

[21] Il n'y a rien qu'Il puisse ignorer d'elles avant de les avoir créées. Il sait également ce qu'elles feront alors qu'elles étaient inexistantes.

 

[22] Il leur ordonne l'obéissance envers Lui et leur interdit la désobéissance envers Lui.

 

[23] Toute chose a lieu selon Son décret et Sa volonté. Sa volonté ne peut que se réaliser ; les esclaves n'ont de volonté que dans ce qu'Il veut pour eux. Ce qu'Il veut pour eux a lieu et ce qu'Il ne veut pas n'aura pas lieu.

 

[24] Il guide Qui Il veut ; Il préserve et sauve par grâce ; Il égare qui Il veut, Il crée la perdition et éprouve par justice.

 

[25] Tous agissent selon Sa volonté entre Sa grâce et Sa justice.

 

[26] Il est exempt des opposants et des semblables.

 

[27] Rien ne repousse Sa prédestination. Rien ne revient sur Son arrêt, et rien n'a le

dessus sur Sa prédestination.

 

[28] Nous avons cru en tout cela et nous avons eu la ferme certitude que tout provient d'Allâh.

 

[29] D'autre part nous disons que Muhammad (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) est Son serviteur élu, Son Prophète honoré et Son Messager agréé.

 

[30] Et qu'il est le Sceau des Prophètes, le Guide (Al Imâm) des pieux, le Maître des Messagers et le Bien-aimé du Seigneur des mondes.

 

[31] Toute prétention d'une prophétie après sa mission de prophète ne provient que de l'hérésie et des passions.

 

[32] Il est envoyé au commun des génies et à la totalité des humains avec la vérité, la bonne guidée, la lumière et les clartés.

 

[33] Le Qur°ân est la Parole d'Allâh, c'est une Parole qui a été révélée de Sa part, qui est sans comment. Il a descendu le Qur°ân par révélation à Son Messager. Les croyants ont réellement cru en la véracité du Qur°ân. Ils ont eu la certitude qu'il est la Parole d'Allâh (qu'Il soit exalté), qu'il n'est pas créé comme la parole des humains. Celui qui l'entend et prétend que c'est la parole des humains est devenu mécréant. Allâh le blâme, le rabaisse et le menace de l'Enfer dans Sa Parole qui dit : « Je le ferai brûler en Enfer » [Sourate 74 – Verset 26]. Du moment qu'Allâh menace de l'Enfer celui qui dit : « Ceci n'est que la parole des humains » [Sourate 74 – Verset 25], nous avons su et nous avons eu la certitude que [le Qur°ân est] La Parole du Créateur des humains et qu'elle n'a aucune ressemblance avec la parole des humains.

 

[34] Celui qui attribut à Allâh des qualificatifs propres aux humains a certes mécru. Celui qui fait preuve de lucidité à ce sujet, aura fait preuve de considération, aura su se tenir a l'écart des propos semblables à ceux des mécréants, et aura compris qu'Allâh avec Ses Attributs n'est pas semblable aux êtres humains.

 

[35] La vision d'Allâh est une vérité accordée aux Gens du Paradis, sans qu'ils

connaissent Sa réalité, sans comment, conformément à ce qui est formulé dans le Livre de notre Seigneur où il est dit : « Les visages ce jour-là seront resplendissants, ils verront leur Seigneur. » [Sourate 75 – Versets 22 et 23]. L'explication de ce verset est conforme à ce qui est voulu et enseigné par Allâh (qu'Il soit exalté). Tout ce qui nous est parvenu à ce sujet dans les ahâdîth authentiques du Messager (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) est tel qu'il l'a dit, le sens étant conforme à ce qu'il a visé [par ses paroles]. Nous n'abordons pas ce sujet en faisant des interprétations fondées selon nos avis personnels ni en s'imaginant quoi que ce soit provenant de nos passions. En effet, ne s'est sauvé dans sa religion que celui qui s'est soumis [et a accepté sans rébellion ni opposition] ce qui est parvenu de la part d'Allâh (qu'Il soit magnifié et exalté) et de Son Messager (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) et qui s'en sera remis concernant la connaissance de ce qui n'est pas explicite [et évident] pour à qui en a la connaissance.

 

[36] La personne ne sera sauvée dans l'Islâm qu'avec le contentement et la soumission. Celui qui cherche la connaissance de ce qui lui est impossible de connaître, celui dont la compréhension ne s'est pas satisfaite du contentement, ce qu'il recherche lui aura voilé la croyance pure en l'Unicité, la connaissance claire et la foi correcte. Il oscillera entre la mécréance et la foi, entre la croyance en la vérité et le démenti et entre la reconnaissance et le reniement, il sera sujet aux mauvaises suggestions, perdu, en état de doute, sans être ni un croyant ferme en la vérité ni quelqu'un qui réfute [la vérité] dans le démenti.

 

[37] La foi en la vision d'Allâh accordée aux Gens du Paradis ne peut être correcte pour celui qui l'aborde selon ses illusions ou qui l'interprète avec son esprit. En effet l'interprétation de la vision comme l'interprétation de toute signification attribuée à la Divinité se fait en délaissant la mauvaise interprétation et en s'attachant au contentement de ce qui est parvenu, voilà sur quoi se fonde la religion des musulmans. Celui qui ne se garde pas de la négation des attributs et de l'anthropomorphisme aura dévié et n’arrivera pas à avoir la croyance en l'exemption d'Allâh [de toute ressemblance avec les créatures]. En effet, notre Seigneur (qu'Il soit magnifié et exalté) a pour attribut les Attributs de l'Unicité et Il est qualifié par des qualificatifs qui Lui sont propre. Il n'y a rien qui Le caractérise qui ne soit en quoi que se soit comparable aux créatures.

 

[38] Il est exempt de toutes délimitations, d'extrémités, de côtés, de membres ou d'organes. Il n'est pas délimité par les six directions contrairement à l'ensemble des créatures.

 

[39] L'ascension est une réalité et le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) a effectivement été transporté de nuit. Il a été élevé au ciel, par sa propre personne et ceci à l'état d'éveil, puis vers les endroits élevés qu'Allâh lui a prédestinés. Allâh l'a honoré par ce qu'Il a voulu et Il lui a révélé [le verset qui dit] : « Le cœur n'a pas menti sur ce qu'il a vu ». Qu'Allâh (qu'Il soit magnifié et exalté) l'élève davantage en degré ici-bas et dans l'au-delà et qu'Il préserve sa communauté de ce qu'il craint pour elle.

 

[40] Le Bassin (Al Hawd) par lequel Allâh (qu'Il soit exalté) l'a honoré en tant que secours pour sa communauté est une réalité.

 

[41] L'intercession qu'il a réservée pour elle est une réalité, tout comme cela a été

rapporté dans les nouvelles qui sont parvenues.

 

[42] Le pacte qu'Allâh (qu'Il soit exalté) a pris de °Âdam et de sa communauté est une réalité.

 

[43] Allâh (qu'Il soit exalté) sait de toute éternité le nombre de ceux qui entreront au Paradis et le nombre de ceux qui entreront en Enfer. Ce nombre n'augmentera ni

ne diminuera.

 

[44] Il sait aussi de toute éternité les actes qu'ils feront, à chacun d'eux lui est facilité les choses pour lesquelles il a été créé. La rétribution se fera en fonction des actes du serviteur commis lors de sa fin de vie. N'est heureux que celui à qui Allâh (qu'Il soit exalté) a prédestiné le bonheur et n'est malheureux que celui à qui Allâh (qu'Il soit exalté) a prédestiné le malheur.

 

[45] Le fondement de la destinée est un secret d'Allâh (qu'Il soit exalté) envers Ses créatures, aucun ange de degré élevé ni aucun prophète envoyé n’en a eu connaissance. Tout approfondissement inutile ainsi que la réflexion sur ce sujet sont un moyen de courir à sa perte, une voie d'accès vers la privation et un chemin menant à l'injustice. Prenez garde de toutes vos forces à l'encontre de cela, qu'il s'agisse de la réflexion, de pensées ou bien de mauvaises suggestions à ce sujet. Allâh (qu'Il soit exalté) a en effet voilé la connaissance de la destinée à Ses créatures, Il leur a interdit d'y parvenir, tout comme Il dit (qu'Il soit exalté) dans Son livre : « Il n'est pas interrogé sur ce qu'Il fait, mais c'est plutôt eux qui le seront » [Sourate 21 – Verset 23]. Celui donc qui demande : « Pourquoi fait-Il telle chose ? », aura rejeté le jugement du Livre et sera ainsi compté parmi les mécréants.

 

[46] Voici l'ensemble des choses dont a besoin celui dont le cœur est illuminé par la foi et qui fait partie des croyants par la grâce de Allâh (qu'Il soit exalté). C’est le degré atteint par quiconque est versé dans la science. En effet la science est de deux sortes : une science qui se trouve chez les créatures et une science qui ne se trouve pas chez les créatures. Ainsi, renier la science qui se trouve chez les créatures est de la mécréance et prétendre détenir la science qui ne se trouve pas chez elles est de la mécréance. La foi n'est validée qu'en acceptant la science qui se trouve chez les créatures et en abandonnant la recherche de la science qui ne s'y trouve pas.

 

[47] Nous croyons en la Table Préservée, au Qalâm et en tout ce qui y a été inscrit. Si les créatures s'unissaient toutes contre quelque chose qu'Allâh (qu'Il soit exalté) y a fait inscrire qu'elle existera afin qu'elle n'existe pas, elles n'y pourraient rien. Et si elles s'unissaient toutes pour faire exister quelque chose qu'Allâh (qu'Il soit exalté) n'y a pas fait inscrire, elles n'y pourraient rien. Le Calame a séché après avoir écrit tout ce qui doit avoir lieu jusqu’au jour du jugement. Ce qui a manqué au serviteur ne devait pas l'atteindre et ce qui l'a atteint ne devait pas lui manquer.

 

[48] Le serviteur doit savoir qu'Allâh sait tout ce qui concerne l'ensemble de Ses créatures et ceci de toute éternité. Il leur a ainsi destiné cela d'une destinée parfaite qui n'est pas modifiée, qu’aucune de Ses créatures dans Ses cieux ou Sa terre ne contredit, ne révise ou n'enlève, ne change ou ne modifie, ne diminue ou n'ajoute. Ceci est un des piliers de la foi, un des fondements de la connaissance et de la reconnaissance de l'Unicité d'Allâh (qu'Il soit exalté) et de Sa Divinité, comme Il le dit (qu'Il soit exalté) dans Son Livre : « Nous avons créé toute chose avec mesure » [Sourate 54 – Verset 49], et Il dit également (qu'Il soit exalté) : « Le commandement d'Allah est un décret inéluctable » [Sourate 33 – Verset 38]. Malheur donc à celui qui se montrera rebelle envers Allâh (qu'Il soit exalté) au sujet de la destinée et qui aura eu le coeur malade pour y réfléchir, il aura cherché à atteindre par son illusion un secret caché pour scruter l’inconnaissable, il deviendra un calomniateur pécheur suite à ce qu'il en aura dit.

 

[49] Le Trône (Al 'Arsh) et le Piédestal (Al Kursî) sont une vérité.

 

[50] Il n'a pas besoin du Trône et de tout le reste de la création.

 

[51] Il englobe toute chose par la science, la domination et la souveraineté. Toute chose est concernée par Sa Science et Sa Puissance, et il a rendu Ses créatures incapables d'englober toute chose.

 

[52] Nous attestons qu'Allâh a fait de Ibrâhîm un « ami intime » (khalîl) et qu'Allâh a assurément parlé à Mûsa.

 

[53] Nous croyons aux Anges, aux Prophètes, aux Livres descendus sur les Messagers et nous attestons qu'ils ont tous été dans la vérité claire.

 

[54] Nous appelons musulmans et croyants tout ceux qui prient en direction de notre orientation (qiblah), et cela tant qu'ils reconnaissent la véracité de ce avec quoi est venu le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui), tant qu'ils croient en la vérité de ce qu'il a dit et a annoncé et qu'ils n'en renient rien.

 

[55] Nous ne discutons pas au sujet de la réalité d'Allâh et nous ne débattons pas inutilement au sujet de la religion d'Allâh ;

 

[56] Nous ne débattons pas sans science au sujet du Qur°ân. Nous témoignons qu'il est la parole du Seigneur des mondes, c'est l'Ange honnête qui est descendu avec et l'a enseigné au Maître des Messagers : Muhammad (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui). C'est bien la Parole d'Allâh (qu'Il soit exalté), aucune des paroles des créatures ne lui est équivalente. Nous ne disons pas qu'il est créé et nous ne contredisons pas à ce sujet la majorité des musulmans.

 

[57] Nous ne déclarons pas mécréant quelqu'un des Gens de la Qiblah (Ahl Ul Qiblah) en raison d'un péché qu’il aurait commis tant qu'il ne se le rend pas permis.

 

[58] Nous ne disons pas qu'avec la foi aucun péché n'est nuisible pour celui qui le

commet.

 

[59] Nous espérons pour les croyants qui agissent en bien qu'Il leur pardonne et qu'Il les fasse entrer au Paradis par Sa miséricorde mais nous ne pouvons pas le leur garantir et nous n'attestons pas qu'ils iront au Paradis à coup sûr. Nous demandons le pardon pour les croyants qui ont mal agi et nous craignons pour eux le châtiment mais nous ne les faisons pas désespérer de la miséricorde d'Allâh à leur égard.

 

[60] Croire être protégé du châtiment d'Allâh et désespérer de la miséricorde d'Allâh sont deux choses qui peuvent faire sortir de la religion islâmique. La voie de la vérité est située entre ces deux choses pour les Gens de la Qiblah.

 

[61] Le serviteur ne sort de la foi qu'en reniant ce qui l'y a fait rentrer.

 

[62] La foi consiste à reconnaître par la langue et à croire par le cœur.

 

[63] L'ensemble de ce qui a été confirmé comme étant transmis authentiquement par le Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) au sujet de la Loi et des autres informations religieuses est entièrement vrai.

 

[64] La base de la foi constitue une seule et même chose et les gens de la foi sont par rapport à la base de la foi, tous égaux. La différence de mérite entre eux tient à la crainte et à la piété, à l'opposition vis-à-vis des passions néfastes et à l'attachement à ce qui est le plus précautionneux.

 

[65] Les croyants aiment tous l'Infiniment Miséricordieux. Le plus honorable d'entre eux auprès d'Allâh est celui qui fait le plus preuve d'obéissance [à l'égard des commandements d'Allâh] et qui se conforme le plus au Qur°ân.

 

[66] La foi est le fait de croire en Allâh, en Ses Anges, en Ses Livres, en Ses Messagers, au jour dernier et en la destinée, qu'elle soit du bien et du mal, de l'agréable ou du désagréable, qui n'est autre que l'œuvre d'Allah (qu'Il soit exalté).

 

[67] Nous croyons fermement en tout cela. Nous ne faisons pas de discrimination entre aucun de Ses messagers, nous reconnaissons la véracité de tous concernant ce qu'ils ont transmis.

 

[68] Les auteurs de grands péchés (kabâ°ir) de la communauté de Muhammad (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) méritent l'Enfer ; ils n'y resteront cependant pas éternellement s'ils sont morts dans le tawhîd, même s'ils ne s'étaient pas repentis, tant qu'ils meurent en connaissant Allâh et Son Messager et en étant croyant. Ils dépendent de Sa volonté et de Son jugement. S'Il veut, Il leur pardonne et les excuse par Sa grâce, comme Il le mentionna (qu'Il soit magnifié et exalté) : « Il pardonne d'autres péchés [moins grave que celui-là] à qui Il veut » [Sourate 4 – Verset 48]. S'Il veut, Il les châtie dans l'Enfer par Sa justice, puis Il les en fait sortir par Sa miséricorde ou par l'intercession des gens pieux qui Lui furent obéissants. Il les fera alors entrer dans Son Paradis. C'est ainsi qu'Allâh (qu'Il soit exalté) préserve les gens qui L'ont reconnu et leur accorde un statut différent au sein des deux demeures par rapport à ceux qui L'ont dénié et qui ont obtenu Son désagrément. Ô Allâh, Toi Qui protèges l'Islâm et ses adeptes, maintiens nous dans l'Islâm jusqu'à ce que nous Te rencontrons avec celui-ci !

 

[69] Nous considérons la prière valable derrière tout pieux ou tout grand pécheur des Gens de la Qiblah ainsi que la prière funéraire à leur égard.

 

[70] Nous ne déclarons aucun d'entre eux comme faisant partie des Gens du Paradis ni des gens de l'enfer. Nous ne déclarons aucun d'entre eux mécréant, associateur ou hypocrite tant que rien n'en est apparu sur eux. Nous remettons à Allâh (qu'Il soit exalté) la réalité de leurs fors intérieurs.

 

[71] Nous ne considérons pas licite de faire usage de l'épée contre les membres de la Communauté de Muhammad (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) excepté pour qui cela s'avère nécessaire.

 

[72] Nous ne considérons pas licite la rébellion contre nos Imâms et nos Gouverneurs même s'ils font preuve d'injustice. Nous ne faisons pas d'invocations contre eux et nous ne délaissons pas l'obéissance envers eux. Nous considérons que l’obéissance envers eux fait partie de l'obéissance envers Allâh (qu'Il soit magnifiée et exaltée) et qu'elle est obligatoire tant qu'ils n'ordonnent pas de désobéissance. Nous faisons des invocations pour eux afin qu'ils obtiennent vertu et sauvegarde.

 

[73] Nous suivons la Tradition (As Sunnah) [du Prophète] et nous nous joignons à la Communauté (Al Jama'ah). Nous évitons toute forme de sectarisme, de divergences et de divisions.

 

[74] Nous aimons les gens de la justice et de l'honnêteté et nous détestons les gens de l'iniquité et de la trahison.

 

[75] Nous disons : « Allâh sait plus que tout autre – Allâhu A'lam » pour toute question échappant à notre connaissance.

 

[76] Nous considérons permis le fait de [passer la main mouillée sur les khuff] pendant le voyage et en-dehors, comme cela nous est rapporté dans les ahâdîth.

 

[77] L'observance du pèlerinage et de la lutte sous la direction des autorités musulmanes, qu'elles soient pieuses ou dissolues, persistera jusqu'à l'Heure Dernière ; rien ne les annulera ni ne les abrogera.

 

[78] Nous croyons fermement aux honorables [Anges] Scribes, Allâh a fait d'eux des protecteurs pour nous.

 

[79] Nous croyons fermement à l'Ange de la mort, chargé de retirer les âmes des êtres de tous les mondes,

 

[80] Nous croyons au supplice de la tombe pour celui qui le mérite, à l'interrogatoire du mort par Munkar et Nakîr dans sa tombe au sujet de son Seigneur, de sa religion et de son Prophète, conformément à ce qu'ont fait parvenir les récits rapportés du Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) et des Compagnons (qu'Allâh les agrée).

 

[81] La tombe est soit un jardin des jardins du Paradis ou bien un antre des antres de l'Enfer.

 

[82] Nous croyons fermement à la résurrection, à la rétribution des œuvres le jour du jugement dernier ainsi qu'à la comparution [devant les Anges] et l'exposition des actes, à la lecture des recueils [où sont inscrits nos actes], à la récompense, au châtiment, au pont (As Sirât) et la balance [qui pèsera nos œuvres].

 

[83] Le Paradis et l'Enfer sont tous deux créés, ils ne s'anéantiront jamais et ne seront pas anéantis. Allâh (qu'Il soit exalté) a créé le Paradis et l'Enfer avant les créatures. Il leur a créé des habitants : ceux d'entre eux qu'Il veut iront au Paradis par Sa grâce et ceux d'entre eux qu'Il veut iront en Enfer par Sa justice. Chacun agira selon ce qui lui est destiné et ira vers ce qui a été créé pour lui.

 

[84] Le bien et le mal sont prédestinés aux serviteurs.

 

[85] La capacité par laquelle l'acte se réalise indispensablement – considérée du point de vue de la réussite accordée par Allâh qu’il n’est pas possible d’attribuer à la créature – est conjointe à l'acte. Quant à la capacité du point de vue de la santé, de la faculté d'agir, du fait d’être en mesure d'y arriver et du point de vue de l'intégrité des organes, cette capacité est préalable à l’acte et c'est elle que est concernée par le commandement [d'Allâh]. Allâh (qu'Il soit exalté) a ainsi dit : « Allâh ne charge la personne que ce dont elle est capable » [Sourate 2 – Verset 286].

 

[86] Les actes des serviteurs sont des créatures d'Allâh et une acquisition de la part des serviteurs.

 

[87] Allâh (qu'Il soit exalté) ne les charge que de ce qu'ils peuvent supporter et ils n'auront à supporter que ce dont Il les a chargés. Telle est la signification du verset qui dit : « Il n'est de puissance et de force que par Allâh – lâ hawla wa lâ quwwata illâ bi Llâh ». Nous disons : personne n'a de moyen d'éviter la désobéissance à Allâh, personne ne peut faire aucun mouvement contraire et personne ne peut s'en détourner si ce n'est par l'aide d'Allâh. Et personne n'a de force pour accomplir l'obéissance à Allâh et y persévérer si ce n'est par la réussite accordée par Allâh.

 

[88] Tout se passe selon la Volonté d'Allâh (qu'Il soit exalté), conformément à Sa Science, à Son Décret et à Sa Prédestination. Sa Volonté domine toutes les volontés, Son Décret l'emporte sur toutes les ruses. Il fait ce qu'Il veut et Il n'est absolument pas injuste ; Il est exempt de tout mal et de toute injustice, Il est exempt de tout défaut et de toute opprobre. « Il n'est pas interrogé sur ce qu'Il fait mais c'est plutôt eux qui le seront. » [Sourate 21 – Verset 23].

 

[89] Les invocations et les aumônes des vivants peuvent être profitables pour les morts [si elles leurs sont destinées].

 

[90] Allâh (qu'Il soit exalté) exauce les invocations et satisfait les besoins.

 

[91] Il possède toute chose et rien ne Le possède. On ne peut se passer d'Allâh (qu'Il soit exalté) ne serait-ce que le temps d'un clin d'œil. Celui qui prétend se passer d'Allâh ne serait-ce que le temps d'un clin d'œil a fait de la mécréance et fait partie des gens de la perdition.

 

[92] Allâh n'agrée pas et agrée mais sans aucune comparaison possible avec [le non-agrément et l'agrément des] créatures.

 

[93] Nous aimons l'ensemble des compagnons du Messager d'Allâh et nous n'exagérons pas dans l'amour porté à l'égard de l'un d'entre eux. Nous ne désavouons aucun d'entre eux. Nous détestons celui qui les déteste et qui les mentionne autrement en mal. Nous ne les mentionnons qu'en bien, les aimer fait partie de la religion, c'est un signe de foi et un acte de bienfaisance, les haïr est de la mécréance, une hypocrisie et une injustice.

 

[94] Nous confirmons le Khalifat après le Messager de Allah (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui), en premier lieu pour Abû Bakr As Siddîq (qu'Allâh l'agrée), en raison de son mérite et de sa priorité sur toute la communauté, ensuite pour 'Umar Ibn Al Khattâb (qu'Allâh l'agrée), ensuite pour 'Uthmân (qu'Allâh l'agrée), ensuite pour 'Alî Ibn Abi Tâlib (qu'Allâh l'agrée). Ce sont eux les Khulafâ bien-guidés et les Imâms de bonne guidée.

 

[95] Nous témoignons que les dix personnes que le Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) a nommés et à qui il a annoncé le Paradis auront le paradis conformément à ce que le Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) a témoigné qu'ils auraient, sa parole étant véridique. Il s'agit d'Abû Bakr, 'Umar, 'Uthmân, Alî, Talhah [Ibn 'Ubaydu Llâh], Az Zubayr [Ibn Al 'Awwâm], Sa'd [Ibn Abî Waqqâs], Sa'îd [Ibn Zayd Al Hanîf], 'Abd Ur Rahmân Ibn 'Awf, Abû 'Ubaydah Ibn Al Jarrah qui est l'honnête homme de cette communauté, qu'Allâh les agrée tous.

 

[96] Celui qui parle en bien au sujet des Compagnons du Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui), de ses épouses purifiées de toute souillure et de sa descendance purifiée de toute mécréance, celui-ci sera à l'abri de l’hypocrisie.

 

[97] Les Savants du Salaf parmi les prédécesseurs et ceux qui les ont suivis parmi les successeurs (at tâbi'ûn) sont des gens du Bien et de la tradition textuelle (athar). Les gens doués de science et de réflexion ne les ont mentionnés qu’en bien. Celui qui les mentionne en mal n'est pas sur la bonne voie.

 

[98] Nous ne préférons aucun Saint sur les Prophètes (que La Paix soit sur eux) et nous disons qu'un seul Prophète est meilleur que tous les Saints.

 

[99] Nous croyons fermement à ce qui nous est parvenu au sujet de leurs prodiges et dont le récit a été rapporté de manière authentique par les gens dignes de confiance.

 

[100] Nous croyons fermement aux signes annonciateurs de l'Heure, à savoir la sortie de l'imposteur (ad dajjâl), la descente du ciel de 'Îsâ Ibn Maryam (que La Paix soit sur lui). Nous croyons fermement au lever du soleil à partir de son couchant et à la sortie de la bête des entrailles de la terre.

 

[101] Nous n'accordons foi ni au devin ni au voyant ni à quiconque prétendant quelque chose qui contredise le Livre, la Sunnah ou l'Unanimité [des savants] de la Communauté.

 

[102] Nous considérons que la majorité [de la Communauté] est véridique et correcte et que la séparation vis-à-vis de celle-ci est une déviation et une cause de châtiment.

 

[103] La religion agréée par Allâh est la même que ce soit sur terre ou dans les cieux : cette religion est celle de l'Islâm. Allâh (qu'Il soit exalté) a dit : « Certes la religion qu'Allâh agrée est l'Islâm. » [Sûrah 3 – Âyah 19] ; « Et j'agrée l'Islâm comme religion pour vous. » [Sûrah 5 – Âyah 3].

 

[104] Elle est située entre l'exagération et l'insuffisance, entre l'anthropomorphisme et la négation [des Attributs], entre la négation du libre-arbitre et l'attribution d'un pouvoir de création de ses actes à l'homme, et entre le fait de se croire protégé du châtiment et de la désespérance de la miséricorde.

 

[105] Voilà notre religion, notre croyance, en apparence et en réalité. Nous nous innocentons, en prenant Allâh à témoin, de tous ceux qui contredisent ce que nous avons mentionné et présenté ici. Nous demandons à Allâh (qu'Il soit exalté) de faire que nous persévérions dans la foi, qu'Il nous accorde de mourir avec elle et qu'Il nous préserve des différentes passions, des avis dispersés, des voies médiocres telles que celles des anthropomorphistes (al mushabbihah), des mu'tazilites (al mu'tazilah), des jahmites (al jahmiyyah), des jabrites (al jabriyyah), des qadarites (al qadariyyah) et d'autres parmi ceux qui ont contredit les Ahl Us Sunnah wal Jamâ'ah et se sont alliés à l'égarement. Nous les désavouons. Ce sont pour nous des êtres égarés et dépravés. Ce sont des gens dont la ligne de conduite, la raison et les opinions sont corrompus.

 

Nous ne trouvons l'infaillibilité et l'assistance qu'auprès d'Allâh.

 

Et que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur notre Prophète Muhammad. »

 

Fin de citation.

 

Source : Bayân Ul I'tiqâd Ahl Is Sunnah wal Jama'ah de l'Imâm Abû Ja'far At Tahâwî (qu'Allâh lui fasse miséricorde), couramment appelé Al 'Aqîdat Ut Tahâwiyyah.


Par at-tawhid.net - Publié dans : Traités de croyance
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés