at-tawhid.net

Al Fattâh (Ismâ'îl An Nabahânî & Ar Râzî)

3 Mars 2010, 15:30pm

Publié par Al Muwahhidûn


Allâh est Al Fattâh, traduit généralement par Celui qui ne cesse d'ouvrir, Celui qui ne cesse d'accorder la victoire.

 

Allâh (qu'Il soit bénit et exalté) a dit : « Dis : « Notre Seigneur nous réunira, puis Il tranchera entre nous, avec la vérité, car c'est Lui Al Fattâh, Al 'Alîm ! ». » [Sûrah 34 – Âyah 26].

 

Al Imâm Ismâ'îl An Nabahânî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Al Fattâh est Celui qui ouvre ce qui est fermé grâce à Sa providence, et qui résout toute difficulté grâce à Sa guidance. Ainsi, tantôt Il ouvre les royaumes en les soustrayant à la domination des ennemis, tantôt Il enlève le voile se trouvant devant les cœurs de ceux pourvus de le connaissance spirituelle (Al 'Ârifîn) afin qu'ils puissent contempler le royaume céleste et le monde invisible. » [Mukhtasar Ul Maqsad Il Asnâ].

 

Et Al Imâm Fakhr Ud Dîn Ar Râzî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

 

« Ce mot dérive de « fath », l'action d'ouvrir, l'ouverture, comme par exemple ouvrir une porte.

 

On appelle « miftâh » (clef) l'instrument servant à ouvrir une porte fermée, comme dans ce verset : « Nous ouvrâmes (fatahnâ) alors les portes du ciel à une eau torrentielle. » [Sûrah 54 – Âyah 26].

 

« Fath », dans la guerre, signifie la victoire : « En vérité Nous t'avons accordé une victoires éclatante. » [Sûrah 48 – Âyah 1], c'est-à-dire la victoire sur Makkah.

 

« Iftitâh », c'est l'ouverture, le début d'une chose. On dit [par exemple] « ouvrir une vente à l'encan - iftitâh ul harâj ».

 

Ceci bien compris, nous te dirons : le Nom Al Fattâh rapporté à ton attribut de créature d'Allâh comporte deux significations :

 

1) Al Fattâh est Celui qui décide (ou arbitre) entre les créatures. En effet, L'Arbitre s'introduit dans un litige inextricable entre deux adversaires. Allâh distingue le vrai du faux, rend le vrai évident en l'explicitant, réfute le faux en le déclarant irréel. Telle est la fonction du Fattâh.

 

2) Al Fattâh est Celui qui ouvre les portes du bien à Ses serviteurs et facilite ce qui leur paraît difficile. Cette ouverture se produit tantôt dans le domaine religieux en conférant la science, tantôt dans les affaires de ce bas-monde en apportant la suffisance au pauvre, en secourant l'opprimé et en supprimant l'affliction.

 

Ash Shaykh Abul Mansûr Al Baghdâdî en a ainsi parlé en disant : « Ô Toi qui m'as ouvert toute porte sans issue ! J'espère Ton indulgence, Ta grâce sur moi pour mon bonheur ! ». » [Lawâmi' Ul Bayyinât].


Commenter cet article