at-tawhid.net

Al Hayy - Al Qayyûm (At Tabarî, Mustafâ Al Badawî, Ismâ'îl An Nabahânî...)

5 Juin 2010, 14:40pm

Publié par at-tawhid.net

Allâh (qu'Il soit exalté) dit dans le Verset du Trône (Âyat Ul Kursî) :

 

« Allâh ! Point de divinité à part Lui ! Al Hayy, Al Qayyûm […] »

 

[Sourate 2 – Verset 255].

 

Al Hayy

 

Allâh est Al Hayy, traduit généralement par Le Vivant, ou encore Le Vivant qui ne meurt jamais.

 

Al Imâm Abû Ja'far Ibn Jarîr At Tabarî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit à ce propos : « Al Hayy est Celui qui possède la vie éternelle sans commencement ni fin, alors que tout ce qui est autre que Lui est éphémère et, si c'est un être vivant, sa vie a un début bien défini et un terme bien déterminé […] » [Jâmi' Ul Bayân Fî Tafsîr Il Qur°ân].

 

Al Hâjj Mustafâ Al Badawî (qu'Allâh le bénisse) a dit sur ce Nom : « Al Hayy [est] Celui qui est vivant sans que Sa vie découle d'une autre source [que la Sienne]. » [Hâshiyah 'Alâ Miftah Il Jannah].

 

Et Al Imâm Fakhr Ud Dîn Ar Râzî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Sache-le ! Allâh Se qualifie de Vivant (Hayy), ce qui signifie qu'Il est Le Vivant qui ne meurt jamais. » [Lawâmi' Ul Bayyinât].

 

Et Al Imâm Ismâ'îl An Nabahâni (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit aussi : « Al Hayy, c'est Celui qui agit et qui perçoit [toute chose], car celui qui n'agit pas du tout et ne perçoit rien est un être mort. » [Mukhtasar Maqsad Il Asnâ].

 

Al Qayyûm

 

Allâh est Al Qayyûm, traduit généralement par L'Immuable, Le Subsistant par Lui-Même, ou encore Celui qui n'a besoin de rien et dont toute chose dépend.

 

Al Hâjj Mustafâ Al Badawî (qu'Allâh le bénisse) a dit : « Al Qayyûm est Celui qui soutient l'existence de tous les êtres. Sans cet Attribut, ils disparaîtraient instantanément dans la non-existence. » [Hâshiyah 'Alâ Miftah Il Jannah].

 

Ash Shaykh Ul Islâm Ibrâhîm Al Ya'qûbî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Cet attribut exprime Sa Souveraineté (ou Son Indépendance absolue) à l'égard des créatures. Cela signifie en particulier qu'Il ne dépend ni d'un lieu où Il serait « situé », ni d'un existenciateur qui lui aurait assigné des conditions spécifiques. » [Farâ°id Ul Hisan].

 

Et Al Imâm Ismâ'îl An Nabahâni (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit également : « Sache que même si la subsistance (al jawhar) subsiste par elle-même et se passe d'un support pour subsister - contrairement aux accidents ('arad) et aux qualités - elle ne peut se passer de certaines choses nécessaires pour son existence, qui sont une condition obligatoire pour assurer son existence. Ainsi, la subsistance ne subsiste par elle-même que partiellement car elle a besoin de l'existence d'autrui afin de subsister, quand bien même elle n'aurait pas besoin d'un support. Aussi, s'il y a dans l'existence une quelconque chose d'existante qui se suffit par elle-même d'elle-même, sans subsister par autrui et sans qu'on exige l'existence d'autrui pour assurer la pérennité de son existence, cet [être] existant est Celui qui subsiste par Lui-Même d'une manière absolue. Si en plus chaque existant ne subsiste que par Lui au point qu'on ne puisse imaginer pour les choses une existence et une pérennité si ce n'est par Lui, alors Il est Al Qayyûm, car sa subsistance se réalise par Lui-Même et la subsistance de toute chose se réalise également par Lui. Et ceci n'appartient qu'à Allâh (qu'Il soit glorifié). » [Mukhtasar Maqsad Il Asnâ].

 

L'association fréquente des Noms Al Hayy et Al Qayyûm

- Hayy Ul Qayyûm -

 

Sayyidunâ 'Abdu Llâh Ibn Al 'Abbâs (qu'Allâh l'agrée ainsi que son père) a dit : « Le plus immense des noms d'Allâh est Al Hayy Ul Qayyûm. » [Ar Râzî - Lawâmi' Ul Bayyinât].

 

Al Hâjj Mustafâ Al Badawî (qu'Allâh le bénisse) a dit : « Al Qayyûm est Celui qui subsiste par Lui-Même et par Qui toute chose subsiste. Son association [fréquente] avec Al Hayy (Le Vivant) vient du fait que sans les Attributs du Vivant (qui sont la conscience, la vue, l'ouïe et la puissance) il n'y aurait pas de Qayyûm. » [Hâshiyah 'Alâ Fusûl UIl 'Ilmiyyah].

 

Et Al Imâm Fakhr Ud Dîn Ar Râzî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « 'Alî (que La Paix soit sur lui) a dit : « Le jour de la bataille de Badr, je participais un certain temps au combat, puis je revenais vers l'Envoyé d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) en observant ce qu'il faisait. Il se trouvait assis et répétait : « Yâ Hayyu ! Yâ Qayyûm ! » Sans rien ajouter d'autre. Puis je repartais au combat et revenais ensuite alors qu'il prononçait toujours la même invocation. Je ne cessais d'aller et venir et de l'observer. Il n'ajoutais rien d'autre jusqu'à ce qu'Allâh lui donne la victoire. ». » [Lawâmi' Ul Bayyinât].

 

 

Commenter cet article