at-tawhid.net

Réfutation des prétentions wahhâbites dans le fait que Ibn Al Qayyîm Al Jawziyyah n'aurait pas écrit Al Kitâb Ur Rûh (Jibrîl Al Haddâd)

21 Mars 2010, 13:20pm

Publié par at-tawhid.net

 

Al Hâjj Jibrîl Al Haddâd (qu'Allâh le bénisse) a dit :

 

« Le Livre de l'Âme (Al Kitâb Ur Rûh) d'Ibn Al Qayyîm compte parmi les meilleurs ouvrages traitant de la compréhension islamique de la vie après la mort selon le Qur°ân, la Sunnah, et la doctrine des Salaf et des quatre Imâms, établissant sans le moindre doute que les morts entendent les vivants et sont au courant de leur présence.

 

Puisque le fait que les morts entendent entre en contradiction avec le dogme fondamental des wahhâbites selon lequel les morts ne peuvent pas entendre les vivants, des marmonnements se font parfois entendre parmi les salafites concernant l'authenticité de l'attribution de ce livre à son auteur [1]. Cependant, il n'y a aucun doute que le livre soit d'Ibn Al Qayyîm et il lui est attribué par plus d'une douzaine de Savants, aussi bien parmi ceux qui lui sont contemporains que parmi ceux qui lui sont postérieurs [2]. Il contient également des preuves internes de l'authenticité de son attribution, telles que le fait qu'il fasse mention de son propre livre - à présent perdu - intitulé Ma'rifat Ur Rûh wa An Nafs et le fait qu'il identifie deux de ses professeurs directs comme étant Abul Hajjâj (Al Mizzî), et Ibn Taymiyyah :

 

« Notre Shaykh Abul Hajjâj, le maître du hadîth, disait cela... »

 

« J'ai entendu Shaykh Al Islâm Ibn Taymiyyah souligner ceci... »

 

« Notre Shaykh a dit : « Le soleil lui-même ne descend pas du ciel, et les rayons du soleil qui sont sur terre ne sont ni le soleil ni ses attributs, mais un accident ('arad) causé par le soleil et la masse s'y opposant. ». ».

 

Ceci est extrait mot pour mot de la fameuse « explication du hadîth de la descente d'Allâh » d'Ibn Taymiyyah (dans son Majmû' Ul Fatâwâ).

 

Une autre preuve interne de l'authenticité de l'attribution du Kitâb Ur Rûh à Ibn Al Qayyîm est le fait qu'il tombe dans la critique excessive des Ash'arites et qu'il leur attribue des positions erronées comme cela est typique de son École [3], bien que dans de nombreux passages de son livre il cite At Tadhkirah, un livre du savant ash'arite Al Qurtubî. »

 

Fin de citation.

 

Notes :

 

[1] Voir la remarque d'Al Albânî dans ses annotations de l'ouvrage Al Âyat Ul Bayyinat de l'Imâm Al Alûsî : « Voir le livre « Ar Rûh » attribué à Ibn Al Qayyîm, car il contient les narrations et les opinions les plus étranges et les plus bizarres ! » Ash Shaykh Jibrîl Al Haddâd a dit cependant : « Mais il n'y a quasiment rien dans « Ar Rûh » qui ne puisse pas également être trouvé ou confirmé dans « At Tadhkirah » d'Al Qurtubî, « Ahwâl Ul Qubûr » d'Ibn Rajab Al Hanbalî, « Al 'Aqîbah » de 'Abd Ul Haqq Ibn Al Kharrat, « Sharh As Sudûr » d'As Suyûtî, « Al Qubûr » d'Ibn Abi Ddunyâ, etc. »

 

[2] Adh Dhahâbî dans Al Mu'jam Ul Mukhtass bil Muhaddithîn, As Safadî dans A'yan Ul 'Asr et dans Al Wâfî bil Wafayât, Ibn Kathîr dans Al Bidâyah wa An Nihâyah, Ibn Rafî' dans Al Wafayât, Ibn Rajab Al Hanbalî dans Dhayl Tabaqât Ul Hanbaliyyah, Ibn Hajar Al 'Asqalânî dans Ad Durâr Ul Kamînah, Al Biqâ'î dans Sirr Ur Rûh (introduction) et beaucoup d'autres.

 

[3] Comme par exemple dans cette parole où il dit : « C'est une position rejetée par le Livre, la Sunnah, le Consensus des Compagnons, de même que les preuves tirées de la raison, le bon sens, et la nature primordiale, et c'est la position de celui qui ne connait pas sa propre âme et encore moins l'âme des autres. » Son école de croyance étant al hashwiyyah, une école anthropomorphiste hanbalite à laquelle à adhéré Ibn Taymiyyah.

 

Traduit de l'anglais à partir de : http://www.livingislam.org/qayy_e.html

Commenter cet article