at-tawhid.net

An Nûru Llâh - La Lumière d'Allâh (Al Busayrî, Qâdî 'Iyâd, At Tustarî...)

28 Juin 2010, 10:17am

Publié par at-tawhid.net

Lorsque l'on dit que le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) est la Lumière d'Allâh, il ne faut pas comprendre qu'il soit un Attribut ou bien qu'il possèderait une part dans la Divinité. Gloire à Allâh qui est au-dessus de ce que Lui attribuent les chrétiens !

Comme l'a dit Mawlânâ Mu
hammad Al Busayrî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) dans son Nahj Ul Burdah :

« Ce que l'on sait de lui est qu'il est un être humain
Mais il est la meilleure de toutes les créatures d'Allâh »


Un autre poète (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

« C'est un humain pas comme les autres humains
Il est un diamant parmi les pierres »


L’expression « Lumière d'Allâh » est une attribution de noblesse, au même titre que l'on désigne les mosquées par l'expression « maisons d'Allâh », le Qur°ân par « Livre d'Allâh » etc. On trouve aussi une telle forme similaire dans le Qur°ân à propos de la chamelle de Sayyidunâ
Sâlih (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) qui fut envoyé au peuple des Thamûd, cette dernière fut en effet appelée « la chamelle d'Allâh ». Sayyidunâ Muhammad Ur Rasûli Llâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) est une lumière créée.

C'est Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté) Lui-Même qui a qualifié Son Prophète de lumière, comme en témoignent les propos suivants du Qâ
dî 'Iyâd Ibn Mûsâ Al Yahsubî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) dans son sublime Kitâb Ush Shifâ° :

« « Allâh est la lumière des cieux et de la terre, et le symbole de Sa lumière serait un foyer dans lequel se trouverait une lampe qui elle-même serait nichée dans un récipient de cristal ayant l'éclat d'un astre brillant qui tirerait sa luminosité d'un arbre béni, un olivier qui n'est ni de l'Orient ni de l'Occident et dont l'huile projetterait sa clarté presque d'elle-même, sans avoir été touchée par aucune étincelle, donnant ainsi lumière sur lumière. Allâh guide vers Sa lumière qui Il veut et propose des paraboles aux hommes, car Sa Science n'a point de limite. » [Sourate 24 – Verset 35].

Selon Ka'b et Ibn Jubayr, le terme employé dans la seconde phrase désigne Muhammad (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui).

Pour Sahl Ibn 'Abdi Llâh [At Tustarî], ce verset signifie :« Allâh guide les habitants des cieux et de la terre. Or, la lumière de Muhammad, qui possède cette qualité, ressemblait à une niche lorsqu'elle était enfouie dans les reins de ses ancêtres. Par la « lampe », Allâh désigne son cœur et par « le verre » sa poitrine. C'est-à-dire, finalement, qu'il est semblable à une étoile brillante en raison de ce qu'il recèle comme foi et sagesse. Cette lampe qui est allumée grâce à un arbre béni signifie alors qu'elle puise sa brillance dans la lumière d'Ibrâhîm. »

Quant à sa parole :
« dont l'huile projetterait sa clarté presque d'elle-même », cela signifie que la lumière Prophétique de Muhammad (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) était tellement éclatante, qu'elle demeurait telle une source évidente avant même d'être formulée expressément, comme l'huile qui est près d'éclairer sans que le feu ne la touche.

On a également proposé d'autres interprétations pour ce verset. Et Allâh est plus Savant sur cela.

Allâh (qu'Il soit exalté) l'a désigné (le Prophète) dans d'autres passages du Qur°ân par les termes Nûr (Lumière) et Sirâj Munîr (Flambeau Étincelant).


« […] Une lumière et un Livre clair vous sont venus d'Allâh » [Sourate 5 – Verset 15].

« Ô Prophète nous t’avons envoyé à la fois comme témoin, comme annonciateur de bonnes nouvelles et avertisseur, afin que par la permission d'Allâh, et tel un flambeau étincelant, tu appelles les gens à Allâh » [Sourate 33 – Versets 45 et 46]. »


Fin de citation.

 

Nous conclurons tout cela par la prière suivante faite par Sayyidunâ 'Alî Ibn Abî Tâlib (qu'Allâh ennoblisse son visage) :

« « Certes Allâh et Ses Anges bénissent le prophète. Ô vous qui croyez ! Invoquez la grâce sur lui ainsi que la paix ! »

Me voici ô Allâh ! Mon Seigneur ! Le bien est se trouve dans Tes mains.

Que la Grâce du Dieu Bon et Miséricordieux ainsi que celles des Anges rapprochés, des Prophètes, des Véridiques, des Martyrs, des Pieux et de tout ceux qui Te glorifie, Ô Seigneur des mondes, soient sur Muhammad Ibn 'Abdi Llâh, le Sceau des Prophètes, le Maître des Messagers, le Chef de fil des Pieux, l'Envoyé du Seigneur des Mondes, le témoin, l'annonciateur de la Bonne Nouvelle, celui qui appelle vers toi avec ta permission et le flambeau étincelant, que La Paix soit sur lui ! »


Allâhumma Âmîn wa al hamdu li Llâhi Rabbi-l-'âlamîn.

 

Commenter cet article