at-tawhid.net

Ar Rahmân - Ar Rahîm (At Tabarî, Al Hâtimî, 'Azramî...)

3 Mars 2010, 07:24am

Publié par Al Muwahhidûn

 

Allâh (qu'Il soit exalté) a dit : « Ar Rahmân Ir Rahîm. » [Sûrah 1 – Âyah 3].

 

Al Imâm Abû Ja'far Muhammad Ibn Jarîr At Tabarî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Ces deux Noms dérivent du verbe « rahima » (faire miséricorde) et signifient l'un et l'autre « Celui qui fait miséricorde » […]. » [Jâmi' Ul Bayân fî Tafsîr Il Qur°ân].

 

Il existe plusieurs avis quant au sens à donner à ces deux Noms. Voici un résumé de ce que dit l'Imâm Abû Ja'far Muhammad Ibn Jarîr At Tabarî (qu'Allâh l'agrée) dans son Commentaire du Qur°ân intitulé Jâmi' Ul Bayân fî Tafsîr Il Qur°ân :

 

Al Imâm 'Azramî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « « Ar Rahmân » est Le Miséricordieux à l'égard de toutes les créatures et « Ar Rahîm » est Le Miséricordieux à l'égard des Croyants. »

 

Sayyidunâ Abû Sa'îd Al Khudrî (qu'Allâh l'agrée) rapporte que le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) a dit : « 'Îsâ Ibn Maryam a dit : « « Ar Rahmân » est Le Miséricordieux de ce monde et de l'Autre alors que « Ar Rahîm est Le Miséricordieux de l'Autre-Monde uniquement. ». »

 

Al Imâm At Tabarî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a confronté ces deux avis en disant :

 

« Ces deux propos sont valables et ne se contredisent pas. Allâh, en tant que « Rahmân », englobe toutes les créatures dans Sa Miséricorde universelle dans ce monde et dans l'Autre, et en tant que « Rahîm », exerce une Miséricorde particulière à l'égard de certaines créatures, dans tous leurs états ou de toutes les créatures dans certains de leurs états (c'est-à-dire dans cette vie ou dans l'autre).

 

Ainsi Allâh est « Rahîm », dans ce monde à l'égard des croyants afin qu'ils croient en Lui et en Ses Prophètes, respectant Ses Ordres et évitant de Lui désobéir. En effet, ce sont là des bienfaits qui n'ont pas été accordés aux associateurs et aux [autres] mécréants, ni à ceux qui s'écartent de Son obéissance. Dans l'Autre-Monde, Allâh est également « Rahîm » à l'égard des Croyants par les délices perpétuelles et le succès éclatant qu'Il leur a préparés dans Ses Paradis, « et Allâh est « Rahîm » (Miséricordieux) à l'égard des croyants. » [Sûrah 33 – Âyah 43].

 

Par contre Allâh est « Rahmân » dans ce monde, à la fois à l'égard des Croyants et des mécréants, car Il englobe tous dans Sa Miséricorde universelle par les innombrables bienfaits qu'Il leur accorde : la subsistance, la pluie, la santé physique et morale. Il est encore « Rahmân » dans l'Autre-Monde à l'égard des uns et des autres par Son Equité et Sa Rigueur « car Il ne lèsera personne fût-ce pour une chose infime et si c'est une bonne action Il la multipliera et en donnera une immense récompense provenant d'auprès de Lui. » [Sûrah 4 – Âyah 40]. »

 

Al Imâm 'Abdu Llâh Ibn Al 'Abbâs (qu'Allâh l'agrée aisni que son père) a dit commenté les 2 Noms en questions comme suit : « […] « Ar Rahmân » et « Ar Rahîm » sont [respectivement] « Ar Raqîq » (Le Compatissant) et « Ar Rafîq » (Le Bienveillant). »

 

Al Imâm At Tabarî commenta cet avis en disant : « Selon ce propos la distinction entre « Rahmân » et « Rahîm » n'est pas établie en fonction de ceux qui sont l'objet de La Miséricorde d'Allâh, mais en fonction de la nature de cette Miséricorde [...] »

 

Plus loin, Al Imâm Muhammad At Tabarî rapporte également un autre avis en disant : « D'après 'Atâ°, le Nom « Rahmân » était uniquement un Nom Divin jusqu'au jour où des gens se l'attribuèrent abusivement : Allâh fit alors connaître que Son Nom [sous le rapport de La Miséricorde] serait « Ar Rahmân Ir Rahîm », car aucune créature n'a jamais été qualifiée par ces deux Attributs à la fois. » Fin de citation.

 

Quant au Shaykh Muhyî Ddîn Ibn Al 'Arabî Al Hâtimî (qu'Allâh lui fasse miséricorde), il a dit : « La Miséricorde inconditionnée […] correspond au Nom « Ar Rahmân », et La Miséricorde conditionnée […] correspond au Nom « Ar Rahîm ». Selon le premier de ces Noms, Allâh prodigue Sa Miséricorde sans restriction [aux créatures] ; selon le deuxième, Il se l'impose comme devoir envers ceux qui La méritent. Or, ce devoir [qu'Il s'impose] découle également de La Miséricorde inconditionnée, de sorte que dans le sens du Nom « Ar Rahîm » est contenu le Nom « Ar Rahmân ». Car « Allâh S'impose à Lui-Même la miséricorde » [Sûrah 6 – Âyah 12], la destinant à Son adorateur en récompense des œuvres qu'Il mentionna [dans Son Livre] et par lesquelles l'adorateur acquiert un « droit » sur Allâh qui, Lui, s'ordonna d'être Miséricordieux envers l'auteur de ces œuvres. » [Fusûs Ul Hikam].

 

Expliquons également la sagesse résidant dans l'ordre choisi pour l'utilisation de ces 2 Noms, ainsi que le Nom « Allâh », au sein de la Basmalah. Al Imâm Muhammad Ibn Jarîr At Tabarî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

 

« Lorsqu'ils désirent parler d'une chose, les Arabes ont pour habitude de mentionner en premier lieu la chose dont il va être question puis ils mentionnent ses attributs et ses qualités.

 

Or les Noms tels que « Allâh » (Dieu), « Rahmân » (Celui Qui fait miséricorde à l'ensemble de Ses créatures), « Khâliq » (Créateur), sont des Noms proprement divins qui ne peuvent être attribués à aucune créature et qui suffisent par eux-mêmes pour désigner Celui dont il est question.

 

Au contraire, les Noms tels que Rahîm (Celui Qui fait miséricorde à ceux qui le méritent), Karîm (Généreux) peuvent également être attribués à des êtres créés car certains aspects des qualités désignées par chacun de ces Noms peuvent leur être attribués.

 

De droit, le Nom « Allâh » précède tous les autres Noms car il implique la fonction d'être adoré, fonction qui revient à Dieu Seul.

 

Quant aux deux Noms, « Allâh » et « Ar Rahmân », Allâh (qu'Il soit exalté), Se nomme spécialement par eux dans le verset : « Invoquez Allâh ou invoquez Ar Rahmân, que que soit celui de ces Noms que vous invoquiez c'est à Lui que reviennent les Plus Beaux Noms. » [Sûrah 17 – Âyah 110]

 

Quant au Nom « Rahîm », il peut être attribué à un homme car il est tout à fait possible qu'il participe à un certain aspect de La Miséricorde mais non à son universalité [exprimée par le Nom « Ar Rahmân »], car l'universalité relève de la fonction de Divinité qui appartient à Allâh Seul.

 

C'est pourquoi le Nom « Allâh » est mentionné en premier suivi immédiatement du Nom « Ar Rahmân » et enfin du Nom « Ar Rahîm ». » [Jâmi' Ul Bayân fî Tafsîr Il Qur°ân].

 

Al Muwahhidûn.

Commenter cet article