at-tawhid.net

Concernant l'exhumation des tombes (Al Âbî Al Azharî, Al Bukhârî, Al Bâjî...)

11 Mai 2012, 07:33am

Publié par at-tawhid.net

Ash Shaykh Sâlih Al Âbî Al Azharî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :  « Le lieu où les morts sont enterrés est juridiquement considéré comme étant une terre non-déplaçable (habs). Il ne peut être vendu, aliéné ou utilisé à d'autres fins du même genre. » [Thamr Ud Dânî].

 

Il a dit aussi : « Les tombes ne doivent pas être exhumées tant que des os s'y trouvent. Elles peuvent cependant être exhumées dans certains cas :

 

  • lorsque les linceuls ont été volés [à l'intérieur],
  • lorsque l'inhumation s'est faite sur le terrain de quelqu'un sans qu'il soit présent et que le propriétaire souhaite récupérer son bien,
  • lorsque des objets de valeurs furent perdus durant l'inhumation. » [Thamr Ud Dânî].

 

Il est donc permis d'exhumer une tombe pour une raison valable. Il faudra cependant faire très attention aux ossements du défunt et les manipuler avec soins afin d'éviter qu'ils ne se cassent ou se fissurent.

 

Et l'Imâm Muhammad Ibn Ismâ'îl Al Bukharî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) rapporta dans son Sahîh que Sayyidunâ Jâbir Ibn 'Abdi Llâh Ibn Ubayy (qu'Allâh l'agrée ainsi que son père) a dit : « Le Messager d'Allâh (que La Grâce et La Paix d'Allâh soient sur lui) visita la tombe de 'Abdu Llâh Ibn Ubayy, après que le corps fut enterré. Il le fit alors retirer, le posa contre ses genoux, souffla légèrement sur lui en propulsant quelques gouttes de sa salive, puis le revêtit de sa propre tunique. Allâh est plus informé que quiconque [sur la raison de ce comportement du Prophète, mais il faut savoir que 'Abdu Llâh avait vêtu auparavant 'Abbâs d'une tunique. » 

 

Al Imâm Sufyân Ath Thawrî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit sur ce récit : « Al Imâm Abû Hârûn a dit : « Alors que le Messager d'Allâh (que La Grâce et La Paix d'Allâh soient sur lui) était revêtu de deux tuniques, le fils de 'Abdu Llâh Ibn Ubayy lui demanda : « Ô Messager d'Allâh, je te prie d'habiller mon père de la tunique que tu portes à même la peau. ». ». » [Al Bukhârî].

 

Et l'Imâm Sufyân Ath Thawrî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) ajouta : « On peut penser qu'en revêtant 'Abdu Llâh Ibn Ubayy de sa propre tunique, le Prophète (que La Grâce et La Paix d'Allâh soient sur lui) voulait le récompenser pour ce qu'il avait fait [à l'égard de Sayyidunâ Al 'Abbâs]. » [Al Bukhârî].

 

Al Imâm Al Bukhârî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) rapporta également que Sayyidunâ Jâbir Ibn 'Abdi Llâh Ibn Ubayy (qu'Allâh l'agrée ainsi que son père) exhuma le corps de son père 6 mois après son enterrement afin de lui offrir une tombe personnelle, étant donné que les martyrs d'Uhud, dont son père faisait parti, furent enterrés deux par deux et que cela le tracassait de voir son père ne pas disposer d'une tombe pour lui seul.

 

Quant aux pervers et blasphémateurs qui fouillent les sépultures afin d'y voler des tissus ou autres effets, ils furent maudits par le Messager d'Allâh (que La Grâce et La Paix d'Allâh soient sur lui), tel que le rapporta l'Imâm Mâlik (qu'Allâh lui fasse miséricorde) dans son Muwattâ° d'après Sayyidah 'Amrah Bint 'Abd Ir Rahmân (qu'Allâh l'agrée). 

 

Et la Mère des Croyants 'Âïshah Bint Abî Bakr As Siddîq (qu'Allâh l'agrée ainsi que son père), la femme du Messager d'Allâh (que La Grâce et La Paix d'Allâh soient sur lui), a dit : « Le péché que commet un homme en cassant les os d'un musulman décédé est aussi grave que de les lui casser de son vivant. » [Mâlik Ibn Anas - Al Muwattâ°].

 

Al Imâm Abul Walîd Al Bâjî interpréta cela en disant : « Cela signifie qu'il (le défunt) a le même degré de sacralité quand il est mort que lorsqu'il était vivant, et que la rupture de son os quand il est mort est interdite tout comme il était  interdit de le rompre quand il était vivant. » [Al Muntaqâ Sharh Al Muwattâ°].


Commenter cet article