at-tawhid.net

Concernant le défunt qui ne s'était pas acquitté de sa zakâh avant de mourir (Al Âbî Al Azharî)

3 Novembre 2012, 06:45am

Publié par at-tawhid.net

Ash Shaykh Sâlih Al Âbî Al Azharî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

 

« L'assujetti qui meurt avant d'acquitter la zakâh, mais après son échéance telle que définie légalement, à savoir le durcissement des grains, le mûrissement des fruits [en ce qui concerne la zakâh sur les récoltes], ou l'écoulement d'une année pour le bétail et les biens en espèces, sachant que l'héritier est avisé de l'échéance et du non-acquittement de la redevance avant la mort du défunt, ou quand le défunt l'aura consigné dans son testament et en aura reconnu l'échéance, alors le prélèvement de la zakâh devra être fait sur son capital avant le partage de la succession. »

 

Fin de citation.

 

Source : Sharh Muqaddimat Il 'Izziyyah du Shaykh Sâlih Al Âbî Al Azharî (qu'Allâh lui fasse miséricorde).


Commenter cet article