at-tawhid.net

Concernant le fait de jeûner le jour du doute (Muslim, Al 'Ashmâwî, Khalîl Ibn Ishâq...)

15 Juillet 2012, 17:58pm

Publié par at-tawhid.net

Le jour du doute (yawm ush shakk) est le dernier jour du mois de Sha'bân qui précède le premier jour du mois de Ramadân. On l'appelle jour du doute car on ne sait qu'au dernier moment si ce jour est le dernier jour du mois de Sha'bân ou bien le premier jour du mois de Ramadân.

 

Il est rapporté à ce titre d'après Sayyidunâ Abû Hurayrah (qu'Allâh l'agrée) que le Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) a dit : « N'anticipez pas le Ramadân en jeûnant un ou deux jours avant. Cependant, si l'un d'entre vous a l'habitude de jeûner à cette période, il pourra le faire. » [Muslim].

 

Il est aussi rapporté d'après Sayyidunâ Abû Hurayrah (qu'Allâh l'agrée) que le Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) a dit : « Cessez de jeûner après la moitié du Sha'bân. » [Abû Dâwud].

 

Il est cependant rapporté que Sayyidah 'Âïshah (qu'Allâh l'agrée ainsi que son père), la femme du Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) a dit : « Il m'arrivait d'avoir des jours de Ramadân à rattraper et que je ne pouvais rattraper qu'au Sha'bân à cause de mes devoirs vis-à-vis du Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui). » [Muslim].

 

C'est sur la base de ces ahâdîth que l'Imâm 'Abd Ul Bârî° Al 'Ashmâwî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « On ne doit pas jeûner durant le jour du doute si le but est de s'assurer qu'il ne s'agit pas du premier jour du Ramadân. Observer un jeûne surérogatoire ou un jeûne que l'on s'est promis d'accomplir est autorisé si cela coïncide avec [le jour du doute]. » [Muqaddimat Ul 'Ashmâwiyyah Fi-l-'Ibâdât].

 

Et Al Imâm Khalîl Ibn Ishâq (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit aussi : « Le jour du doute peut être jeûneé soit suite à une habitude, soit volontairement, soit en guise d'expiation ou de compensation, ou pour observer un serment qui coïncide avec ce jour. Ceci dit, il ne doit pas être jeûné par mesure de précaution. » [Al Mukhtasar].

 

Et Al Imâm Ibn Abî Zayd Al Qayrawânî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) précisa : « On ne doit pas jeûner le jour du doute dans l'intention de s'assurer de ne pas manquer le Ramadân. Ce jour ne sera pas compté pour qui le jeûne dans cette intention, même s'il s'avère par la suite qu'il a bien correspondu à un jour de Ramadân. » [Ar Risâlah].

 

Précisons que pour ceux qui n'ont pas de jeûne surérogatoire à observer durant le jour du doute, il est recommandé de s'abstenir de manger et d'accomplir tout autre acte proscrit en période de jeûne durant le tout début de la journée du jour du doute afin de permettre aux gens de bien confirmer leur observation du croissant lunaire et de fait, d'affirmer avec certitude s'il s'agit bien du dernier jour du mois de Sha'bân ou du premier jour du mois de Ramadân. Si l'aube passe et que l'observation de la lune n'est toujours pas nette, les gens devront manger et vivre normalement cette journée. Tel est ce qui est mentionné dans la Muqaddimat Ul 'Ashmâwiyyah Fi-l-'Ibâdât.

 

Wa Llâhu a'lam.

 

Commenter cet article