at-tawhid.net

Définition du Mujtahid (Tâhir Kianî)

17 Février 2013, 14:12pm

Publié par at-tawhid.net

Ash Shaykh Tâhir Kianî (qu'Allâh le bénisse) a dit :

 

Le terme " mujtahid " provient du mot " ijtihâd " qui, dans la terminologie islamique, est définit comme étant un intense effort fait par un juriste afin d'établir un avis juridique dans le cadre de la Sharî'ah directement à partir des textes islamiques. Un Mujtahid est, par conséquent, celui qui a une formation poussée dans les sciences traditionnelles [de l'Islâm] et qui est qualifié pour émettre des avis juridiques dans le cadre de la Sharî'ah.


Les qualifications que doit avoir un Mujtahid sont strictes et appropriées. Les grands savants de la jurisprudence islamique ont défini les conditions rigoureuses qui doivent être remplies avant de pouvoir atteindre un quelconque degré permettant d'émettre des avis juridiques dans le domaine pratique.

 

Les conditions qu'une personne doit remplir si sa motivation le conduit à la volonté ferme de pratiquer l'ijtihâd, et ainsi de pouvoir se déclarer Mujtahid, sont, en bref :

 

1. Il doit être musulman.
2. Il doit maîtriser la langue arabe.

3. Il doit maîtriser le Qur°ân et ses sciences annexes.
4. Il doit maîtriser la Sunnah du Prophète (que La Grâce et La Paix d'Allâh soient sur lui).
5. Il doit maîtriser les fondements de la jurisprudence islamique. 

6. Il doit connaître les points sur lesquels les savants ont établis un consensus (ijmâ').
7. Il doit saisir les objectifs globaux du Législateur en ce qui concerne l'élaboration des lois et de la jurisprudence.
8. Sa capacité de compréhension et son intelligence doivent être d'un haut niveau.
9. Il doit être éloigné des innovations blâmables et des croyances hérétiques.
10. Il doit être pieux, compatissant, modeste, sincère et oeuvrer pour Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté).

 

Pour un Mujtahid, il est interdit de suivre aveuglément les avis juridiques faisait suite à l'ijtihâd d'un autre Mujtahid s'il se trouve qu'un quelconque avis juridique ne soit pas conforme avec le sien ; tandis que pour celui qui n'est pas Mujtahid, il est interdit de pratiquer l'ijtihâd et de suivre ses propres avis en raison de son manque de qualification pour pratiquer l'ijtihâd.


L'ijtihâd n'est pas une balade dans la forêt. Il s'agit de quelque chose de très fastidieux et une lourde responsabilité qui exige du temps, de l'intelligence, de la vigueur, une bonne appréciation des choses et de l'honnêteté. Personne ne naît Mujtahid ni ne se voit passer soudainement de simple étudiant à Mujtahid absolu du jour au lendemain.

 

Fin de citation.

 

Source : Marifah.net.


Commenter cet article