Rubriques

 

grand2noir

jurisprudence

tafsir

hadiths

spiritualité

refu

apprentissage

biogr

invo

santé

conversion

biblio

liens

Versión en español

ANDALUCIA.png

at-tawhid.net sur facebook

facebook_logo1.gif

Dimanche 7 mars 2010 7 07 /03 /Mars /2010 14:25

 

Sayyidunâ Abû Hurayrah (qu'Allâh l'agrée) rapporta que le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) a dit :

 

« Lorsqu'Allâh (qu'Il soit exalté) créa le monde, Il écrivit à Son sujet : « En vérité, Ma miséricorde l'emporte sur Ma colère. ». »

 

Ce hadîth est un hadîth qudsî authentiquement rapporté par l'Imâm Abû 'Îsâ At Tirmidhî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) dans son recueil de ahâdîth.

 

Et Ash Shaykh Muhyi Ddîn Ibn Al 'Arabî Al Hâtimî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Lorsqu'un individu se met en colère pour une raison liée à son âme, sa colère ne comporte aucune sorte de miséricorde. Mais s'il se met en colère pour Allâh, alors sa colère est celle d'Allâh. Or la colère d'Allâh n'est jamais exempte de miséricorde Divine. Sa colère en ce monde est représentée par ce qu'Il a institué comme peines corporelles et comme sanctions, et Sa colère dans l'au-delà est représentée par les châtiments de ceux qui entreront en enfer. La colère d'Allâh est donc une purification puisqu'elle est mêlée de miséricorde dans cette vie et dans celle de l'au-delà. Il en est ainsi car la miséricorde précédant la colère Divine dans le monde embrasse l'univers entier et s'étend envers toute chose. Lorsque la colère arrive en ce monde, elle trouve toujours la miséricorde qui l'a précédée. Or, comme elle doit nécessairement arriver en ce monde, elle n'a d'autre choix que de se mêler à elle comme peuvent le faire l'eau et le lait : ce derniers n'est jamais exempt d'eau ! De même, la colère [d'Allâh] n'est jamais exempte de miséricorde. Cette dernière a autorité sur la colère car elle est « la maîtresse des lieux ». Ainsi la colère d'Allâh s'abattant sur ceux qui l'ont méritée finira par s'éteindre, mais Sa miséricorde est, quant à elle, sans fin. » [Futuhât Ul Makkiyyah].

 

Compléments :

 

Allâh (qu'Il soit exalté) est Ar Rahmân, Allâh a dit ainsi : « Ma miséricorde englobe toute chose » [Sûrah 7 – Âyah 156], et Il a dit aussi : « Invoquez Allâh ou bien invoquez Ar Rahmân . Quel que soit les noms sous lequel vous l'invoquez, les plus beaux noms Lui appartiennent ! » [Sûrah 17 – Âyah 110].

 

Al Imâm Abû Ja'far At Tabarî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit sur la signification de ce Nom : « Allâh, en tant que « Rahmân », englobe toutes les créatures dans Sa Miséricorde universelle dans ce monde et dans l'Autre », [Jâmi' Ul Bayân fî Tafsîr Il Qur°ân]. Ainsi, donc, Sa miséricorde cerne toute chose et embrasse l'univers.

 

Et la prépondérance de Sa miséricorde est tellement grande qu'Allâh fait toujours précédé Sa colère de Sa miséricorde. Allâh a ainsi dit : « Et Nous n'avons jamais puni [un peuple] avant de [lui] avoir envoyé un Messager. » [Sûrah 17 – Âyah 15]. Ainsi, tous les pécheurs furent prévenus par l'envoi de Messagers et de Livres renfermant Ses ordres et interdictions avant d'être sujets au châtiment de l'enfer ; Sa miséricorde précéda donc Sa colère, Il l'a fit passer avant toute chose et ce n'est qu'en dernier recours qu'Il mis Son châtiment à exécution. Ceci est une des raisons pour laquelle l'Imâm Muhyi Ddîn Ibn Al 'Arabî a dit que « lorsque la colère arrive en ce monde, elle trouve toujours la miséricorde qui l'a précédée ».

 

Quant à sa parole : « la colère d'Allâh s'abattant sur ceux qui l'ont méritée finira par s'éteindre, mais Sa miséricorde est, quant à elle, sans fin », l'Imâm Ibn 'Arabî parlait ici des pécheurs parmi les croyants qui, même si ils devront aller en enfer dans l'au-delà, seront tôt ou tard sortis de cette épreuve. C'est pourquoi il a dit auparavant que « la colère d'Allâh est donc une purification puisqu'elle est mêlée de miséricorde dans cette vie et dans celle de l'au-delà. », car comme il est attesté dans les ahâdîth, l'enfer et son châtiment servent de purification de l'âme au Musulman afin qu'il puisse un jour entrer au paradis, car le paradis n'accepte que les gens purs exempts de ténèbres. Quant aux mécréants, « Allâh a maudit les mécréants, et leur a préparé un brasier dans lequel ils séjourneront éternellement, ils ne trouveront ni patron, ni assistant, Le jour où les visages seront renversés dans le feu, ils diront : « Si seulement nous avions obéi à Allâh et à Son Messager ! ». » [Sûrah 43 – Âyât 64 à 65]. Cependant, comme dit plus haut, Sa miséricorde leur fut pourtant envoyée afin des les avertir, mais ils se détournèrent d'elle et s'enfoncèrent dans la mécréance jusqu'à finir par mourir en refusant l'Unicité d'Allâh et par conséquent, jusquà subir Sa colère.

 

Et mentionnons ce merveilleux hadîth qudsî que nous enseigna Sayyidunâ Anas Ibn Mâlik (qu'Allâh l'agrée) en guise de conclusion : « J'ai entendu le Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) dire : « Allâh (qu'Il soit exalté) a dit : « Ô Fils d'Âdam ! Tant que tu M'invoques et espère en Moi, Je te pardonnerai, quel que soit ce qui a émané de toi, peu importe ! Ô Fils d'Âdam ! Si tes péchés atteignaient le haut du ciel et que tu Me demandais pardon, Je te pardonnerais ! Ô Fils d'Âdam, si tu venais vers Moi avec des fautes qui remplieraient presque toute la terre et que tu Me rencontrais ensuite en n'associant rien avec Moi, alors Je te donnerai ce qui la remplirait de pardon. ». ». » [At Tirmidhî, An Nawawî et d'autres]. Ce hadîth fut déclaré hasan-sahîh par l'Imâm Abû 'Îsâ At Tirmidhî (qu'Allâh lui fasse miséricorde). Et mentionnons également la parole de l'Imâm 'Abdu Llâh Ibn 'Alawî Al Haddâd (qu'Allâh l'agrée) : « Il a également été rapporté que le registre [des œuvres] du serviteur est présenté à Allâh à la fin de chaque jour et que, si il s'y trouve du bien au début ainsi que sur la fin, Allâh (qu'Il soit exalté) dit à l'Ange : « Efface ce qui se trouve entre les deux ! » Telle est la miséricorde d'Allâh à notre et à l'égard de tous, mais la plupart des gens ne sont pas reconnaissants... » [Risâlat Ul Mu'âwanah].

 

Tel est donc notre Seigneur. Que les louanges les plus pures Lui soient adressées et que Sa glorification ne cesse de croître pour l'éternité, Allâhumma Âmîn.

 

Al Muwahhidûn.

Par at-tawhid.net - Publié dans : Hadîth
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés