at-tawhid.net

Explication de la parole de l'Imâm Mâlik sur l'istawâ° (Al Qarâfî, Al Bâqillânî, An Nînuwî...)

23 Novembre 2010, 00:01am

Publié par at-tawhid.net

Al Imâm Abû Bakr Ibn Al Husayn Al Bayhaqî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) rapporta selon une chaîne de transmission authentique que l'Imâm 'Abdu Llâh Ibn Wahb (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

 

« Nous étions auprès de Mâlik lorsqu'un homme lui dit : « Ô Abû 'Abdi Llâh ! Ar Rahmân 'ala 'arsh istawâ° – Ar Rahmân S'est istawâ° sur le trône ! Comment est Son istawâ° ? » Mâlik baissa alors la tête et se mit à suer abondamment. Puis, il releva sa tête et dit : « Ar Rahmân S'est « istawâ° » tel qu'Il S'est décri Lui-Même. On ne peut dire « comment », car le comment ne s'applique pas sur Lui. Et tu es quelqu'un de mauvais, un innovateur. Sortez-le de là ! » Et l'homme partit. » [Al Asmâ° wa As Sifât].

 

Rapporté également par l'Imâm Ahmad Ibn Hajar Al 'Asqalânî dans son Fath Ul Bârî et l'Imâm Adh Dhahabî dans son Siyar A'lâm Un Nubalâ°.

 

Al Imâm Abû Bakr Al Bayhaqî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) rapporta également une version quasi-similaire selon une chaîne de transmission authentique de la part de l'Imâm Yahyâ Ibn Yahyâ At Tamîmî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) :

 

« Nous étions auprès de Mâlik lorsqu'un homme lui dit : « Ô Abû 'Abdi Llâh ! Ar Rahmân 'ala 'arsh istawâ° – Ar Rahmân S'est istawâ° sur le trône ! Comment est Son istawâ ? » Mâlik baissa alors la tête et resta ainsi jusqu'à être couvert de sueur. Puis il dit : « Al Istawâ° n'est pas inconnu, le comment est impossible, croire en cela est une obligation, poser une question à ce sujet est une innovation. Et je pense que tu n'es rien d'autre qu'un innovateur. » Puis il ordonna que l'on fasse sortir cet homme. » [Al Asmâ° wa As Sifât].

 

Rapporté également par l'Imâm Ahmad Ibn Hajar Al 'Asqalânî dans son Fath Ul Bârî, Al Imâm Al Husayn Al Baghawî dans son Sharh Us Sunnah et l'Imâm Abû Nua'ym Al Isfahânî dans son Hilyat Ul Awliyâ°.

 

Al Imâm Abu-l-Layth As Samarqandî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) rapporta également cette version : « L'istiwâ° n'est pas inconnu, le comment n'est pas concevable, y croire est un devoir, et poser la question à ce sujet est une innovation, et je pense que tu fais partie des innovateurs. » [Bahr Ul 'Ulûm].

 

Il rapporta aussi qu'il a été dit que l'innovateur ayant interrogé l'Imâm Mâlik (qu'Allâh l'agrée) était le célèbre innovateur Jahm Ibn Safwân.

 

L'Imâm des mâlikites de son temps, Al Imâm Abul 'Abbâs Ahmad Ibn Idrîs Al Qarâfî Al Misrî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) commenta la parole de l'Imâm Mâlik Ibn Anas et nous éclaira sur ce qu'il voulut dire en disant : « Le sens de la parole de Mâlik « l'istawâ° n'est pas inconnu » est que notre esprit nous a guidé à l'istawâ qui sied à Allâh, à Sa Majesté et Sa Grandeur, qu'est « al istilâ° - le contrôle, la maîtrise », et non pas le fait de siéger ou quelque chose du même genre, qui ne peut être possible que pour des êtres possédant des corps. Quant à la parole de Mâlik qui dit : « le comment est impossible », cela signifie qu'Allâh Lui-Même n'est pas attribué de ce que les Arabes entendaient par le mot « comment », lequel renvoie à des états temporaires et des apparences corporelles, et ceci est impossible, car il est impossible qu'Allâh soit qualifié par ces significations. » [Ad Dakhîrah].

 

Et dans son Fath Ul Bârî, l'Imâm des Muhaddithîn, Sayyidunâ Ahmad Ibn Hajar Al 'Asqalânî (qu'Allâh lui fass miséricorde), rapporta une parole similaire à celle de l'Imâm Mâlik de la part de l'épouse du Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui), notre mère Ummu Salâmah (que La Paix soit sur elle) qui a dit : « L'istawâ° n'est pas inconnu et le comment est impossible. »

 

Il commenta cette parole en disant : « « L'istawâ° n'est pas inconnu » car cela est mentionné dans le Livre d'Allâh, « et le comment est impossible » car l'appliquer à Allâh est impossible. »

 

Et l'illustre théologien Ash'arite, Al Imâm Abû Bakr Ibn At Tayyib Al Bâqillânî Al Mâlikî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Il est un devoir de savoir que le Seigneur (qu'Il soit exalté) est exempt de tout ce qui indique l'entrée en existence ou un quelconque défaut. Ainsi, Il est exempt (qu'Il soit exalté) de la caractérisation par les directions, d'être qualifié par les caractéristiques de ce qui entre en existence, Il n'est pas caractérisé non plus par le changement et le déplacement, ni la position debout, ni la position assise en raison de Sa parole : « Rien n'est tel que Lui » [Sourate 42 - Verset 11], et en raison de Sa parole : « Il n'a point d'équivalent » [Sourate 112 - Verset 4]. Car les attributs précédemment cités indiquent l'entrée en existence et Allâh (qu'Il soit exalté) est exempt de tout cela. » [Al Insâf fîmâ Yajib It Tiqâduh wa Lâ Yajûz Il Jahl].

 

Nous conclurons ceci par les propos de Al Hâfiz Muhammad Ibn Yahyâ An Nînuwî (qu'Allâh le préserve) qui a dit :

 

« Al Imâm Al Bayhaqî (qu'Allâh l'agrée) rapporta dans son livre Al Mutaqad que lorsque l'on demandait aux savants du Salaf comment comprendre les mutashâbihât, ils disaient : « Acceptez-les comme ils sont parvenus sans leur appliquer un comment ». « Sans leur appliquer un comment » signifie qu'Allâh est exempt de l'attribution du fait de s'asseoir, de se reposer, de se déplacer, d'avoir des membres, des organes, etc. Cela ne signifie pas que son istiwâ° par rapport au trône ait un comment dont nous sommes ignorants, mais au contraire, les savants ont totalement nié qu'un comment puisse être appliqué à Allâh. Ainsi, la parole de ceux qui disent : « Allâh se tient sur le trône mais nous ne savons pas comment » est à rejeter catégoriquement et mène à la mécréance.

Il en est de même de la parole que beaucoup de gens ont faussement attribuée à l'Imâm Mâlik selon laquelle il aurait dit « l'istiwâ° est connu et le comment est inconnu ». Cette parole ne peut d'aucune façon être attribuée à Mâlik et est sans fondement […]

 

Par conséquent, il est important de prendre garde aux divers livres qui prétendent adhérer à la Sunnah et aux Salaf, et même à certaines traductions du Qur°ân, car dans de nombreux cas ils contiennent une interprétation erronée du Qur°ân et de la Sunnah, propageant leur croyance corrompue parmi les musulmans. Les anthropomorphistes (al mushabbihah) dépensent de nombreuses ressources afin de tromper les musulmans et d'injecter leurs philosophies malsaines consistant à faire ressembler Allâh à Ses créatures, en Lui attribuant une lumière, une main, des mains, des yeux, un tibia, un pied, des doigts, un visage, le fait d'être assis, un endroit, une direction, etc. En Islâm, sache avec certitude qu'Allâh (qu'Il soit exalté) est exempt de toute imperfection et est au-dessus du fait que celles-ci lui soient attribuées. » [Sharh 'Aqîdat Ut Tahâwiyyah].

 

Tel sont donc les enseignements à retenir sur le sujet de l'Istawâ° d'Allâh à partir des propos de l'Imâm Mâlik Ibn Anas (qu'Allâh l'agrée).


Commenter cet article