at-tawhid.net

Fatwâ sur la légitimité du tawassul, de l'istighâthah et du tashaffu' (As Subkî)

21 Mars 2010, 13:13pm

Publié par at-tawhid.net

 

Ash Shaykh Al Islâm Taqî Ud Dîn 'Alî As Subkî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) :

 

« Sache qu'il est permis et recommandé d'accomplir la demande par entremise (tawassul), la demande de secours (istighâthah) et la recherche d'intercession (tashaffu') par le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) auprès de son Seigneur. La permission et le caractère méritoire de ces actes comptent parmi les choses bien connues des gens de religion, des Prophètes et des Messagers, ainsi que du reste des Pieux Prédécesseurs (Salaf Us Sâlih), des savants, et du commun des Musulmans. La demande par l'entremise (tawassul) du Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) est permise dans toute situation, à la fois avant sa création et après celle-ci du temps de sa vie terrestre, ainsi qu'après sa mort durant sa vie dans le barzâkh, au Jour du Jugement et au Paradis.

 

Elle (la demande par entremise : at tawassul) est de trois sortes : une personne accomplit le tawassul à travers lui (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) - c'est-à-dire qu'elle demande (l'exaucement de notre besoin) à Allâh – par lui ou par son rang ou par sa bénédiction. C'est permis dans les trois cas. Ils sont supportés par des récits authentiques. Il n'y a aucune différence de signification lorsqu'ils sont exprimés par une demande par entremise, un appel au secours (istighâthah) et une recherche d'intercession (tashaffu'). Celui qui invoque de cette manière accomplit le tawassul par le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) et en a fait un intermédiaire (ou moyen, cause) pour qu'Allâh réponde à sa demande. Il l'appelle au secours (istighâthah) car il appelle le secours d'Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté) à travers lui afin que ses besoins soient comblés. Il recherche sont intercession car il demande à Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté) par son rang. Notre but ici [est d'affirmer] qu'il est permis aux serviteurs de demander à Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté) par celui dont ils sont sûr qu'il possède un rang et une valeur auprès d'Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté). Il n'y a aucun doute que le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) possède un haut rang, une grande valeur et un immense degré auprès d'Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté). Habituellement, si celui qui a un rang auprès de quelqu'un d'autre accomplit une intercession, alors celle-ci est acceptée. Si quelqu'un se réfère à quelqu'un d'autre en l'absence de se dernier et accomplit le tawassul, il intercèdera pour lui. Si celui (par qui la demande est effectuée) n'était pas présent ou en train d'intercéder, cette personne, qui est aimée et estimée, sera une cause (ou moyen) pour (l'acceptation de la demande) [du sollicitant]. Cela apparait dans des invocations authentiques comme : « Je Te demande par tous Tes Noms et je Te demande par Tes Beaux Noms, et je Te demande par le fait que Tu es Allâh. Je cherche refuge auprès de Ta Satisfaction contre Ton Courroux, et auprès de Ton Pardon contre Ta Punition, et je cherche refuge auprès de Toi contre Toi. »

 

[Il y a] aussi le hadîth de la caverne qui contient l'invocation par les bonnes actions, et cela vient de ahâdîth bien connus et authentiques. Ainsi, celui à qui on demande dans ces récits est Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté) seul, sans partenaire, et ce par quoi on Lui demande est autre [que Lui]. De même, demander par le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) n'est pas demander au Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) mais plutôt à Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté) en vertu de lui (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) et parfois celui par qui on demande est supérieur à celui à qui on demande comme on le voit dans [le hadîth] : « Quiconque te demande par Allâh, donne-lui. ». Ici, celui par qui on demande est Le Créateur (qu'Il soit glorifié et exalté) et « l'autre [que Lui] » est un humain. Parfois, celui à qui on demande est supérieur à celui par qui on demande comme [dans le cas] de l'invocation d'Allâh L'Exalté par le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui). Il n'y aucun doute que le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) possède un rang auprès de Lui, donc si quelqu'un dit : « Je Te demande par le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) », il n'y a aucun doute sur la permission, de même si on dit : « [Je Te demande] par le droit de Muhammad (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) », et on veut dire par-là le droit de son rang ainsi que sa station et le droit qu'Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté) lui a accordé sur toute la création, ou [encore] le droit qu'Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté) lui a accordé par Sa Grâce comme on le voit dans un hadîth authentique dans lequel il (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) a dit : « Et quel est le droit des serviteurs sur Allâh ? Ce droit ne signifie pas une obligation car rien [parmi les choses créés] ne s'impose à Lui. ». »

 

Fin de citation.

 

Source : Shifâ° Us Siqâm fi Az Ziarah Khayr Il Anâm du Shaykh Al Islâm Taqî Ud Dîn 'Alî As Subkî (qu'Allâh lui fasse miséricorde).

Commenter cet article