at-tawhid.net

Interdiction de mettre la personne imposable dans la gêne (Mâlik Ibn Anas)

23 Janvier 2013, 05:57am

Publié par at-tawhid.net

Al Imâm Mâlik Ibn Anas (qu'Allâh l'agrée) a dit :

 

« YahIbn Sa'îd rapporta d'après Muhammad Ibn Yahyâ Ibn Hibbân qui le rapporta d'après Al Qâsim Ibn Muhammad que 'Âïshah, la femme du Prophète (que La Grâce et La Paix d'Allâh soient sur lui), a dit : « 'Umar Ibn Al Khattâb, étant de passage près d'un troupeau de moutons prélevés comme zakâh, remarqua une brebis aux mamelles longues et gonflées. Il demanda : « D'où provient cette brebis ? », on lui répondit : « Elle fait partie de la zakâh. » 'Umar répliqua alors : « Je ne pense pas que son propriétaire l'a remise de bon gré ! », et il ajouta : « Ne cherchez jamais à embarrasser les gens, ne prenez pas les biens les plus précieux des musulmans et évitez de leur réclamer les femelles laitières pour la zakâh. ». »

 

YahIbn Sa'îd rapporta que Muhammad Ibn Yahyâ Ibn Hibbân a dit : « Deux hommes du clan des Ashjâ ont rapporté que lorsque Muhammad Ibn Maslamah Al Ansârî allait faire la quête de la zakâh, il disait à l'imposé : « Remets-moi la zakâh sur tes biens. » Il ne refusait ainsi pas une brebis dont son propriétaire pensait qu'elle était un acquittement de ce qu'il devait (mais n'exigeait également aucun animal en particulier). »

 

Ce qui est suivi à Médine et que j'ai par ailleurs entendu des gens de science, c'est qu'il ne faut pas pousser les musulmans à la contrainte en exigeant d'eux la zakâh et d'accepter d'eux tout bien qu'ils remettent. »

 

Fin de citation.

 

Source : Al Muwattâ° de l'Imâm Mâlik Ibn Anas (qu'Allâh l'agrée).


Commenter cet article