at-tawhid.net

L'accueil du défunt par sa propre tombe (Ibn Rajab Al Hanbalî)

4 Novembre 2010, 19:53pm

Publié par at-tawhid.net

 

Al Imâm 'Abd Ur Rahmân Ibn Rajab Al Hanbalî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

 

« At Tirmidhî rapporta le hadîth suivant d'après Abû Sa'îd [Al Khudrî] :

 

« Le Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) était entré dans son oratoire lorsqu'il vit des hommes en train de rire. Il leur dit alors : « Si seulement vous parliez souvent de celle qui détruit les plaisirs, cela vous occuperait bien plus utilement, et sachez que c'est la mort. Évoquez souvent celle qui détruit les plaisirs car ile ne se passe pas un seul jour sans que la tombe ne dise : « Je suis la demeure de l'exil, je suis la maison de la solitude, je suis le foyer des vers de terre. »

 

Puis, lorsqu'on enterre le serviteur croyant, la tombe lui dit alors : « Sois le bienvenu ! Tu m'étais le plus cher parmi ceux qui marchaient au-dessus de moi. Lorsque je te prendrai en charge en ce jour et que tu m'appartiendra, tu verra alors ce que je ferai de toi. » Ensuite, elle s'élargit pour lui [d'une largeur] aussi grande que portera son regard, et on ouvrira pour lui une porte donnant sur le Paradis.

 

Cependant, lorsqu'on enterre le mécréant, la tombe lui dit : « Aucune bienvenue en ce qui te concerne ! Tu étais le plus détestable parmi ceux qui foulaient la terre. Lorsque je te prendrai en charge et que tu seras à moi, tu verra ce que je ferai de toi ! »

 

Puis la tombe se resserrera sur lui jusqu'à lui briser les côtes. Ensuite on fera venir 70 dragons à lui. Et si l'un d'eux crachait sur la terre, rien n'y pousserait tant que durerait ce bas-monde. Ces dragons ne cesseront de le mordre et de le griffer jusqu'au jour où il se présentera pour rendre des comptes (le jour de la résurrection). ». »

 

Aussi, At Tirmidhî rapporta un autre hadîth dans lequel le Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) a dit : « La tombe est soit un jardin parmi les jardins du Paradis, soit une fosse parmi les fosses de l'Enfer. »

 

Baqiyyah Ibn Al Walîd rapporta aussi d'après Abul Hajjâj Ath Thamalî que le Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) a dit : « Lorsqu'on l'enterre, la tombe dit au défunt : « Malheur à toi ô descendant d'Âdam ! Qui t'a trompé me concernant ? Ne savais-tu pas que je suis la demeure de la discorde, la demeure des ténèbres, la demeure de la solitude, ainsi que la demeure des vers ? Qu'est-ce qui t'a trompé sur moi lorsque tu passais près de moi tout hésitant ? »Cependant, s'il s'agit de quelqu'un de pieux, une vois dira à la tombe : « Sais-tu qu'il ordonnait le bien et interdisait le mal ?! » La tombe dira alors : « Je deviendrai alors verdoyante pour lui, son corps deviendrai lumineux et son esprit sera rapproché d'Allâh L'Exalté. ». »

 

Ibn Abi Ddunyâ rapporta quant à lui d'après Dâwud Ibn Fâ°id : « J'ai accompagné 'Abdu Llâh Ibn 'Ubayd Ibn 'Umayr au cours d'un enterrement, il me dit alors : « On m'a rapporté que le Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) a dit : « Le mort s'assoit et entend les pas de ceux qui l'ont accompagné [lors de son enterrement]. Mais rien ne lui parle si ce n'est la tombe qui lui dit : « Malheur à toi ô descendant d'Âdam ! Ne t'a-t-on pas mis en garde contre moi et contre mon étroitesse, contre mes horreurs et contre mes vers ?! Qu'as donc tu préparé pour moi ? ». ». ». »

 

Et 'Abd Ur Rahmân Ibn Abî Bakr Al Makkî rapporta que 'Ubayd Ibn 'Umayr a dit : « Chaque mort est interpellé par la tombe dans laquelle il est enterré en ces termes : « Je suis la demeure des ténèbres, de la solitude et de l'isolement. Si tu étais obéissant au cours de ta vie terrestre, je serai une miséricorde pour toi aujourd'hui, et si tu as désobéi à ton Seigneur, je serai alors un châtiment pour toi. Je suis la demeure où celui qui entre chez moi en être obéissant sortira joyeux, et où celui qui entre chez moi en être désobéissant sortira malheureux et avili. ». »

 

Hannad Ibn As Sârî rapporta également que 'Abdu Llâh Ibn 'Ubayd Ibn 'Umayr a dit : « Allâh donnera à la tombe une langue avec laquelle elle pourra parler. Elle dira alors : « Ô descendant d'Âdam, comment as-tu pu m'oublier ? Ne savais-tu pas que je suis la demeure des rongeurs, la maison des vers, la maison de la solitude et la demeure de la frayeur ? ». »

 

Et Ibn Abi Ddunyâ rapporta que Muhammad Ibn As Sammâk a dit : « On nous a rapporté que lorsque l'on place le mort dans sa tombe et qu'il subit le châtiment et les désagréments, ses voisins [de tombe] l'interpellent en ces termes : « Ô toi qui a laissé ses frères et ses voisins derrière lui dans le bas-monde, notre cas ne fut-il pas un exemple clair pour toi ? Ne savais-tu pas que tu nous rejoindrais un jour ? Ne vois-tu pas comment nous nous sommes coupés de nos œuvres ? Pourquoi n'as-tu pas pris ce que tes frères avaient ratés ? » Ensuite, il est interpellé par les alentours de la tombe en ces termes : « Ô toi qui a été leurré par l'apparence du bas-monde, pourquoi n'as-tu tiré aucune leçon de l'exemple de ceux qui, parmi les tiens, sont enfouis sous terre et qui furent auparavant trompés par le bas-monde ? Leur fin les a devancés vers la tombe et tu les a vus transportés par leurs proches pour être confiés à une demeure inévitable. ». ». »

 

Fin de citation.

 

Source : Ahwâl Ahl Il Qubûr de l'Imâm 'Abd Ur Rahmân Ibn Rajab Al Hanbalî (qu'Allâh lui fasse miséricorde).

Commenter cet article