at-tawhid.net

L'importance de la compréhension de la shahâdah et du fait de se dépouiller de toute mauvaise croyance (Al Qâdî 'Iyâd, Ahmadu Mash-hûr Al Haddâd et An Nawawî)

8 Novembre 2010, 00:18am

Publié par at-tawhid.net

Allâh (qu'Il soit exalté) a dit : « Dis : « Il est Allâh, Unique ! Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons ! Il n'a jamais engendré et n'a pas été engendré non plus ! Et rien ne Lui est égal ! » [Sourate 112].

 

La reconversion à l'Islâm d'un individu se fait grâce à l'attestation de foi musulmane (ash shahâdah), et comme l'a dit Al Qâdî 'Iyâd Al Yahsubî (qu'Allâh lui fasse miséricorde), « elle doit inclure la croyance du cœur avec la prononciation de la langue. »

 

Et si le fait qu'il n'y a de divinité qu'Allâh amène rapidement à conclure qu'Il est Unique de par Son nombre, nous constatons qu'il est parfois moins évident pour beaucoup de gens qu'Il soit également Unique dans Son Essence, Sa « nature ». Cependant, la croyance en la pureté de L'Essence d'Allâh (qu'Il soit exalté) est primordiale afin de valider l'attestation de foi par la croyance du cœur évoquée plus haut.

 

Comme l'a dit le noble descendant du Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui), Ash Shaykh Ahmadu Mash-hûr Al Haddâd (qu'Allâh lui fasse miséricorde) : « « Lâ ilâha illa Llâh » signifie que Allâh Seul est digne d'adoration. Allâh est le nom qui désigne L'Essence Très Sainte, L'Existant primordial, Celui qui possède tous les Attributs de perfection et de majesté, qui est exempt de tout devenir, d'avoir des associés, des pairs ou des semblables, et de tout attribut et état qui ne convient pas à Sa gloire et Son amplitude. Car Il est Le Seul Dieu, L'Unique, L'Éternel, Celui qui n'engendre pas et qui n'est ni engendré, qui n'a pas de semblable. Il n'y a pas de Dieu sinon Lui, loué soit-Il au-delà de toute comparaison. Il n'a pas d'associés dans Son Essence, Ses Attributs et Ses Actes, à Lui appartiennent la souveraineté et toute louange, Lui qui est Puissant sur toutes choses. » [Miftah Ul Jannah].

 

C'est ainsi que l'Imâm Muhyi Ddîn Yahyâ An Nawawî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Et certes, si un juif anthropomorphiste dit« Lâ ilâha illa Llâh – Il n'y a pas de divinité si ce n'est Allâh », il n'est pas musulman tant que qu'il ne se dépouille pas de tout anthropomorphisme et qu'il déclare que rien n'est tel qu'Allâh. Et s'il ajoute « wa Muhammadun~Rasûlu Llâh – et Muhammad est Son Messager » et qu'il sait que le Prophète Muhammad est venu avec la négation de l'anthropomorphisme, alors il est devenu croyant. Cependant,si ce n'est pas le cas, alors il est impératif qu'il se dépouille bien de tout anthropomorphisme. » [Rawdat Ut Tâlibîn].

 

Que toute personne se convertissant à l'Islâm se penche donc bien sur l'apprentissage et l'acquisition du premier pilier de l'Islâm qu'est la shahâdah afin que sa foi ne soit entachée d'aucune doctrine non-conforme à l'Islâm. Quant à celui qui ne savait pas cela lors de sa conversion mais qui s'est par la suite dépouillé de tout anthropomorphisme ou d'autres doctrines non islamiques, qu'il chemine désormais avec sérénité vers son Seigneur.

 

Et qu'Allâh nous aide dans notre quête spirituelle et fasse de nous des gens qui obtiendront Son Agrément ici-bas et dans l'au-delà, Allâhumma Âmîn.


Commenter cet article