at-tawhid.net

L'importance de la gratitude et de la reconnaissance envers Allâh ('Abdu Llâh Al Haddâd)

28 Mars 2010, 16:21pm

Publié par at-tawhid.net

Al Imâm Al Habîb 'Abdu Llâh Ibn 'Alawî Al Haddâd (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

 

« Tu dois remercier Allâh pour tout ce qu'Il t'a accordé. Tu ne possèdes aucune bonne chose, extérieure ou intérieure, religieuse ou mondaine, qui ne vienne de Lui. Il a ainsi dit (qu'Il soit exalté) : « Quel que soit le bien que vous possédez, il provient d'Allâh. » [Sourate 16 – Verset 53]. Les faveurs d'Allâh à ton égard sont au-delà de ce que tu peux dénombrer et imaginer, sans parler de Le remercier comme il convient. « Si vous vouliez compter les bienfaits d'Allâh, vous ne sauriez les dénombrer. » [Sourate 14 – Verset 34]. Si les croyants, même ceux qui sont à la fois pauvres et malades, réfléchissaient aux bienfaits d'Allâh à leur égard, ils seraient trop enivrés par leurs remerciements pour ressentir l'épreuve de l'endurance patiente. Tu dois faire tout ton possible pour remercier ton Seigneur, et confesser ta totale incapacité à le faire correctement.

 

Sache que la gratitude conduit à la perpétuation des faveurs déjà reçues et à l'obtention d'autres que l'on désire déjà. Allâh (qu'Il soit exalté) a dit : « Si vous êtes reconnaissants, Je multiplierai pour vous [Mes bienfaits]. » [Sourate 14 – Verset 7]. Il est (qu'Il soit exalté) trop généreux pour éloigner Ses faveurs de quelqu'un qui est en train de Le remercier. Il a dit (qu'Il soit exalté) : « Il en est ainsi parce qu'Allâh ne modifie pas un bienfait dont Il a gratifié les gens avant qu'ils changent ce qui est en eux. » [Sourate 8 – Verset 53], changement qui consiste en leur négligence à remercier. Et dans Son Livre, Allâh a exhorté à de nombreuses reprises Ses serviteurs à Lui retourner des remerciements : « Ô vous qui croyez ! Mangez de ces choses licites que Nous vous avons attribuées. Et remerciez Allâh, si c'est Lui que vous adorez. » [Sourate 2 – Verset 172], « Mangez ce que votre Seigneur vous a accordé, et soyez-Lui reconnaissants. » [Sourate 34 – Verset 15]. Et le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) a dit : « Que chacun d'entre vous ait une langue qui invoque et un cœur qui remercie. » Il a dit aussi : « La foi a deux moitiés : l'un est la patience, et l'autre est la gratitude. »

 

Sache que de même que tu dois remercier Allâh pour des faveurs qui te sont propres, telles que la connaissance et la santé, tu dois aussi Le remercier pour des faveurs générales, comme l'envoi des Messagers, la révélation des Livres, le ciel qu'Il a dressé et la terre qu'Il a étendue.

 

Le fondement de la gratitude, c'est que le cœur ait conscience de telles faveurs, du fait qu'elles viennent d'Allâh Seul, que rien n'arrive à quelqu'un par sa propre force et sa propre puissance mais uniquement par la grâce et la miséricorde d'Allâh. Le plus haut degré de la gratitude est d'utiliser chacune de Ses faveurs afin de Lui obéir. Si tu ne le fais pas, tu omets de Le remercier. Et si tu utilises Ses faveurs pour Lui désobéir, tu tombes dans l'ingratitude, celle-ci transformant alors les faveurs en afflictions. Quiconque continue à bénéficier de quelques faveurs, alors qu'il les utilise pour désobéir à Allâh, n'est qu'attiré dans un piège. Allâh (qu'Il soit exalté) a dit : « Nous allons les conduire par étapes par où ils ne savent pas. » [Sourate 68 – Verset 44], et aussi : « Le délai que Nous leur accordons augmentera leur péché. » [Sourate 3 – Verset 178]. De même, [il est dit dans un hadîth] : « Allâh accorde un délai à celui qui agit mal jusqu'à ce que, quand Il le tient, Il ne le lâche plus. »

 

Cela fait partie de la gratitude que de louer Allâh fréquemment, et de se réjouir des faveurs reçues, car elles sont des moyens d'atteindre la proximité d'Allâh, et la preuve de la sollicitude d'Allâh pour Son serviteur.

 

Cela fait partie de la gratitude, également, de respecter Ses faveurs, même les plus petites. On raconte qu'Allâh dit un jour à un de Ses Prophètes : « Chaque fois que Je te donne un grain de blé, sache que Je me suis souvenu de toi. Par conséquent, remercie-M'en. »

 

De même, cela fait également partie de la gratitude que de parler des faveurs d'Allâh sans cependant se laisser aller à ce qui pourrait suggérer la satisfaction de soi dans le domaine religieux ou l'insolence dans les affaires de ce bas-monde. Les actes valent ce que valent les intentions qui sont derrière eux. Et il n'arrive du bien que si on suit nos prédécesseurs vertueux en toute circonstance.

 

Et Allâh sait mieux ! »

 

Fin de citation.

 

Source : Risâlat Ul Mu'âwanah de l'Imâm Al Habîb 'Abdu Llâh Ibn 'Alawî Al Haddâd (qu'Allâh lui fasse miséricorde). 


Commenter cet article