at-tawhid.net

L'importance de la pratique de l'Islâm pour tout(e) musulman(e) (Al Bukhârî et Ahmad At Tijânî)

24 Octobre 2010, 19:48pm

Publié par at-tawhid.net

Allâh (qu'Il soit exalté) dit : « Suivez ce qui a été révélé de la part de votre Seigneur et ne suivez pas d’autres alliés que Lui. » [Sourate 7 – Verset 3].

 

Et Il (qu'Il soit exalté) dit aussi : « Ce que le Messager vous donne prenez le, et ce qu’il vous interdit abstenez vous en. » [Sourate 59 – Verset 7].

 

Et aussi : « Quiconque obéit au Messager, obéit certainement à Allâh. » [Sourate 4 – Verset 80]. 

 

Être « musulman non-pratiquant » est une pure invention de notre époque et n'existe pas en Islâm. Cette invention représente un grand mal car de nombreuses personnes se laissent berner par cette appellation en pensant pouvoir être affiliées à l'Islâm sans pratique religieuse.

 

Mentionnons à cet effet le hadîth rapporté par l'Imâm Muhammad Al Bukhârî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) dans son  Sahîh, selon Sayyidunâ 'Umar Ibn Al Khattâb (qu'Allâh l'agrée), dans lequel le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) a dit : « L'Islâm est bâti sur cinq choses : Le témoignage qu'il n'y a de Dieu qu'Allâh et que Muhammad est Son serviteur et messager, la pratique de la prière quotidienne, l'acquittement de la zakâh, le pèlerinage obligatoire (à Makkah) et le jeûne du Ramadân. » 

 

Et l'Imâm Al Bukhârî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) rapporta également selon Sayyidunâ Abû Hurayrah (qu'Allâh l'agrée) que le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) a dit : « Toute ma communauté ira au Paradis, sauf celui qui y renonce. » Les Compagnons présents s'étonnèrent de cela et demandèrent au Prophète : « Ô Messager d'Allâh, qui peut bien y renoncer ? » Il répondit alors : « Celui qui m'obéit ira au Paradis, mais celui qui m'a désobéit aura alors renoncer d'y aller. »

 

Il est ainsi obligatoire pour tout musulman de pratiquer les œuvres d'adorations imposées par Le Seigneur des mondes, notamment les cinq prières quotidiennes, l'aumône annuelle (az zakâh) si ses revenus sont suffisants selon la législation musulmane, le jeûne du mois de Ramadân s'il en a la santé, le pèlerinage (al hajj) au moins une fois dans sa vie si la santé et les moyens financiers sont réunis pour lui, mais également toutes les autres obligations que comportent la religion de l'Islâm. Et tout ceci est également valable pour toute personne convertie à l'Islâm. Il n'existe pas en Islâm un statut de « musulman non-pratiquant », car l'Islâm est une religion avec un fond et une forme, un esprit et une lettre, une foi et une pratique, et refuser la pratique de l'Islâm tout en se réclamant de cette religion est un égarement manifeste remettant en cause la prétendue foi de ce type de personne non-pratiquante. 

 

C'est ainsi que l'Imâm Ahmad Ibn Muhammad At Tijânî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : 

 

« Sachez, qu'Allâh vous fasse miséricorde, que les hommes n'ont été créés en ce bas-monde que pour l'adoration d'Allâh (qu'Il soit exalté) et pour s'acquitter de Ses commandements, tout en délaissant Ses interdits. Certes, le fidèle acquittement des commandements d'Allâh (qu'Il soit exalté) et le respect de Son Droit fait partie des devoirs les plus essentiels, et des plus imposantes orientations vers Allâh (qu'Il soit exalté), c'est ainsi que cela fut décrété par la Station Divine et la loi prophétique.

 

En effet, Il dit (qu’Il soit glorifié et exalté) : « Je n'ai créé les djinns et les hommes que pour qu'ils M'adorent. » [Sourate 51 – Verset 56]. 

 

Et Il dit (qu’Il soit glorifié et exalté) : « Ne vous ai-Je pas engagés, enfants d'Adam, à ne pas adorer le Diable ? Car il est vraiment pour vous un ennemi déclaré, et [ne vous ai-Je pas engagés] à M'adorer ? Voilà un chemin bien droit. » [Sourate 36 – Versets 60 et 61].

 

Et Il dit (qu’Il soit glorifié et exalté) : « Certes, cette communauté qui est la vôtre est une communauté unique, et Je suis votre Seigneur. Adorez-Moi donc. » [Sourate 21 – Verset 92].

 

Et Il dit (qu’Il soit glorifié et exalté) : « Et obéissez à Allâh et au Messager afin qu'il vous soit fait miséricorde ! » [Sourate 3 – Verset 132].

 

Et Il dit (qu’Il soit glorifié et exalté) : « Tels sont les ordres d'Allah. Et quiconque obéit à Allah et à Son messager, Il le fera entrer dans les Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement. Et voilà la grande réussite. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, et transgresse Ses ordres, Il le fera entrer au Feu pour y demeurer éternellement. Et celui-là aura un châtiment avilissant. » [Sourate 4 – Versets 13 et 14].

 

Et tant d'autres versets suivant cette incitation dans ce domaine. » ['Alî Al Harâzim - Jawâhir Ul Ma'ânî].

 

Qu'Allâh nous guide sur le droit chemin et nous encre fermement dans Son adoration. Allâhumma Âmîn.


Commenter cet article