at-tawhid.net

L'Unicité - Al Wahdâniyyah (Imâm Ahmad, Ar Râzî, An Narûjî...)

4 Mars 2010, 11:25am

Publié par Al Muwahhidûn

 

Allâh (qu'Il soit exalté) dit :

« Votre Dieu est un Dieu Unique ! Nul divinité si ce n'est Lui, Ar Rahmân Ir Rahîm. »

[Sûrah 2 - Âyah 163].

 

Allâh est Al Wâhid (L'Unique), Al Ahad (L'Un).

 

Al Imâm Ismâ'îl Ibn 'Umar Ibn Kathîr (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « C'est Lui Allâh, L'Unique, Le Pourvoyeur, et il n'existe aucune divinité pouvant être adoré mis à part Lui. Il est Ar Rahmân, Ar Rahîm. » [Tafsîr Ul Qur°ân Il 'Azîm].

 

Al Imâm Ahmad Ibn Hanbal (qu'Allâh l'agrée) a dit : « Allâh est Un, non seulement dans le sens d'un nombre ; il est impossible qu'Il soit divisible ou bien qu'Il ait des parties. Il est Un dans tout les sens du terme, alors que toute les choses sont unes dans un sens mais pas dans les autres. » [I'tiqâd Al Imâm Al Mubajjal Ibn Hanbal].

 

Al Imâm Fakhr Ud Dîn Ar Râzî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit aussi : « Sache-le, on peut entendre par L'Unique aussi bien la négation de la multiplicité au sein de L'Essence que la négation du contraire [de l'Unicité Divine] et du semblable. » [Lawâmi' Ul Bayyinât].

 

Allâh est ainsi unique aussi bien dans Son nombre que dans Son Essence et Ses Actes. « Rien n'est tel que Lui. » [Sûrah 42 – Âyah 11].

 

Et Ash Shaykh Abû Âdam An Narûjî (qu'Allâh le bénisse) a dit :

 

« Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté) a dit dans le Qur°ân ce qui peut être traduit par : « Dis : Lui Allâh est Un (Ahad). » [Sûrah 112 – Âyah 1].

 

Le mot « Un » ici a un sens absolu, car la déclaration est absolue. En d'autre termes il est impossible qu'Il puisse avoir un égal en Son Essence, dans Ses Actions ou Ses Attributs, ou qu'Il ait un partenaire ou une partie. Il est aussi impossible qu'Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté) ait deux Attributs du même type, c'est-à-dire deux pouvoirs ou deux attributs de savoir […]

 

Quant à la preuve de l'Unicité d'Allâh : s'Il n'était pas Un, alors rien du monde n'aurait pu exister parce qu'Il serait faible. Si quelqu'un affirmait que plus d'un créateur existait, cela signifierait que chacun d'entre eux soit dans le besoin de l'autre. Car si l'un d'entre eux voulait qu'une chose soit, et que l'autre ne voulait pas que cette chose soit, laquelle des deux volontés s'accomplirait ? Si seulement une de leurs volontés est accomplie, cela signifierait que l'autre n'est pas un vrai créateur. La seule manière pour que chaque volonté s'accomplisse serait qu'ils se mettent d'accord sur ce qui doit être, auquel cas, ils sont alors chacun dans le besoin de l'agrément de l'autre. Cela prouverait qu'aucun d'entre eux n'est vraiment Le [véritable et unique] Créateur, pour qui nous avons prouvé qu'Il était au-dessus du fait d'être dans le besoin de quoi que ce soit. » [Sharh 'Aqîdat Us Sanûsiyyah].

 

Al Muwahhidûn.

Commenter cet article