at-tawhid.net

La conversion à l'Islâm de Sayyidunâ Dhimâd Al Azdî (Ibn 'Abbâs)

24 Mars 2010, 06:49am

Publié par at-tawhid.net

 

Les Imâms Muslim Ibn Al Hajjâj, Abû Bakr Al Bayhaqî et Ismâ'îl Ibn Kathîr (qu'Allâh leur fasse miséricorde) rapportèrent que Sayyidunâ 'Abdu Llâh Ibn Al 'Abbâs (qu'Allâh l'agrée ainsi que son père) a dit :

 

« Dhimâd est venu un jour à Makkah. C'était un homme de Azd Shanû°a qui avait réputation d'être un exorciste. Ayant entendu des personnes insensées de Quraysh dire du Prophète (que Le Salut et Le Paix d'Allâh soient sur lui) qu'il était atteint de folie, il demanda : « Où est cet homme ? Peut-être qu'Allâh le guérira de ma main. »

 

Il rencontra donc le Prophète (que Le Salut et Le Paix d'Allâh soient sur lui) et lui dit : « Je fais des incantations contre les possessions et Allâh guérit de ma main qui Il veut. Viens afin que je t'exorcise. »

 

Mais le Messager d'Allâh (que Le Salut et Le Paix d'Allâh soient sur lui) lui répondit : « La louange appartien à Allâh. Nous le louns et nous sollicitons Son secours. Celui qu'Allâh guide ne peut être égaré et celui qu'Il égare ne peut être guidé. Je témoigne qu'il n'y a de divinité qu'Allâh, Unique et sans associé ! » Et il répéta cela à trois reprises.

 

Dhimâd s'exclama alors : « Par Allâh ! J'ai entendu les paroles des devins, les paroles des sorciers et les paroles des poètes, mais je n'ai jamais entendu quelque chose de pareil ! Donne-moi ta main pour que je te fasse acte d'allégeance à l'Islâm. »

 

Le Prophète (que Le Salut et Le Paix d'Allâh soient sur lui) accepta et lui dit : « Et pour ton peuple ? »

 

Et il lui répondit : « Et pour mon peuple. ». »

 

Fin de citation.

 

Allâh récompensa ainsi sa bonne intention de guérir le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) de quelque chose qu'il croyait être un mal. Sa conversion eût lieu avant l'hégire. Puisse Allâh l'agréé et faire de sa tombe un vaste jardin du Paradis, Allâhumma Âmîn.


Commenter cet article