at-tawhid.net

La patience en Islâm - As Sabr (Ibn Juzayy Al Kalbî Al Gharanâtî)

30 Janvier 2012, 05:56am

Publié par at-tawhid.net

Al Imâm Abû 'Abdi Llâh Ibn Juzayy Al Kalbî Al Gharanâtî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

 

« La patience est mentionnée plus de 70 fois au sein du Qur°ân, ceci étant du à l'importance capitale qu'occupe la patience dans la religion. Il a été rapporté que chaque bonne action est rétribuée de manière limitée, de 10 à 70 fois sa valeur, sauf la patience dont la récompense n'est pas quantifiable, ceci conformément à la parole d'Allâh : « Seuls ceux qui sont patients seront rétribués sans compter. » [Sourate 39 – Verset 10].

 

Allah a mentionné 8 choses avec lesquelles Il honore la personne dotée de patience :


 

  • La première est l'amour : « Et certes, Allâh aime ceux qui sont patients. » [Sourate 3 – Verset 146].

  • La seconde est le secours : « Et Allâh est véritablement avec ceux qui font preuve de patience. » [Sourate 2 – Verset 153].

  • La troisième est les palais au Paradis : « Ils seront récompensés par des palais au Paradis grâce à leur patience. » [Sourate 25 – Verset 75].

  • La quatrième est la pleine récompense, Allâh dit ainsi : « Seuls ceux qui sont patients seront rétribués sans compter. » [Sourate 39 – Verset 10].  

  • Les quatre autres choses sont mentionnées dans un verset [de la Sourate Al Baqarah] dans lequel on les informe de bonnes nouvelles. Dans ce même verset, il est également fait mention de la compassion, de la miséricorde et de la guidance comme récompense pour les patients. Allâh dit : « C'est sur ceux-là qu'Allâh étendra Sa bénédiction et Sa miséricorde, et ce sont ceux-là qui sont dans le droit chemin. » [Sourate 2 – Verset 157].

 

La patience revêt quatre formes :

 

  • La patience dans l'affliction, avec laquelle on s'interdit le mécontentement ou l'impatience [envers Allâh et Son décret].

  • La patience dans l'aisance, durant laquelle on doit rendre grâce, sans outrepasser les limites que sont la fierté et l'orgueil.

  • La patience dans l'obéissance, en étant constant et persévérant envers elle.

  • La patience en s'interdisant les actes de désobéissance en s'éloignant de ces derniers.

 

Au dessus de la patience , il y a la résignation, qui consiste à délaisser le fait d'exprimer ouvertement son mécontentement et/ou son opposition [au décret d'Allâh], et à s'écarter même du dégoût [vis-à-vis du décret] dans son for intérieur.

 

Et au-dessus de la résignation, il y a la totale satisfaction envers le décret Divin ; le bonheur de l'âme envers l'Acte d'Allâh : cela provient de l'amour. Tout ce que Le Bien-Aimé fait est alors bien aimé. »

 

Fin de citation.

 

Source : At Tas-hîl li 'Ulûm Il Qur°ân de l'Imâm Abû 'Abdi Llâh Ibn Juzayy Al Kalbî Al Gharanâtî (qu'Allâh lui fasse miséricorde).


Commenter cet article