at-tawhid.net

Le charlatanisme n'est pas le Soufisme, un charlatan n'est pas un Soufi (As Suyûtî, Ar Rifâ'î, Al Ghazâlî...)

10 Mars 2011, 16:44pm

Publié par at-tawhid.net

Al Imâm Jalâl Ud Dîn As Suyûtî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « J'ai pu voir que de nombreux intrus se réclamèrent du Soufisme en essayant d'imiter les Soufis alors qu'ils n'en sont pas. Ils introduisirent dans le Soufisme ce dont il est innocent, ce qui conduisit certains à penser du mal vis-à-vis de l'ensemble des Soufis. Les gens de science appelèrent à la distinction entre les deux catégories, afin que l'on différencie les gens de la vérité des gens de l'égarement. J'ai ensuite médité sur les choses que les Imâms de la Sharî'ah reprochèrent sévèrement aux Soufis, et je vis alors que tout véritable Soufi en était innocent. En revanche, je trouvai tout cela chez les gens de l'innovation et de l'excès qui prétendent faussement être des Soufis alors qu'ils ne le sont en aucun cas. » [Ta'yîd Ul Haqîqat Il 'Alîyyah].

 

Force est de constater qu'à travers les siècles, la science et la piété trouvèrent refuge dans moins en moins de cœurs, la communauté musulmane nous le prouve bien aujourd'hui, et l'élite de la communauté fut touchée comme la masse de la population. Ainsi, les Soufis authentiques furent de moins en moins nombreux, et nombreux furent des gens insignifiant revêtant un manteau de laine et une sagesse apparente pour tromper les gens afin de jouir du pouvoir et du prestige. A travers des paroles aussi fluides et vicieuses que le poison, ils arrivèrent à pénétrer les cœurs des plus naïfs, se faisant passer pour de véritables maîtres spirituels. « Quand on les voit, on est séduit par leur stature ; et quand ils parlent, on les écoute volontiers. » [Sourate 63 - Verset 4].

 

Il suscitèrent un amalgame entre les Soufis authentiques et eux-mêmes et une profonde confusion au sein des musulmans, mais en vérité, ces gens-là ne sont que des charlatans, de véritables hypocrites et des disciples du diable (qu'Allâh le maudisse). A notre époque, ils sont parfois même affiliés à des ordres francs-maçonniques ou à des gouvernements mécréants ou hypocrites pour avoir des appuis et des soutiens qu'ils croient solides face à la foi des croyants : « Pourtant, ils ne sont, en réalité, que des poutres en mal d'appui, que le moindre cri met en émoi. Ce sont ceux-là tes pires ennemis ! Méfie-toi d'eux ! Qu'Allâh anéantisse ces hypocrites, si prompts à se détourner de la voie du Seigneur ! » [Sourate 63 - Verset 4]. Parfois ils sont de véritables ignorants jouant au shaykh sans voir la portée de leurs actes odieux, ils parlent selon leur nafs et rejettent ce qui les dérangent dans la Sharî'ah et cause un tort énorme aux véritables Soufis. Parfois, il y a également l'utilisation de la sorcellerie de la part de ces charlatans sur leurs disciples naïfs. Ainsi, ces hypocrites arrivent mieux à manipuler ceux qui ont placé leur confiance en eux pour leur cheminement.

 

Mais tout cela n'a rien à voir avec le Soufisme et comme l'exigent les savants de la Sunnah : il faut maintenant faire « la distinction entre les deux catégories, afin que l’on différencie les gens de la vérité des gens de la déviance. » C'est pourquoi il est interdit de succomber au charme des sirènes de la calomnie, des ont-dit et de la médisance faite si facilement à l'encontre des Soufis, ceci afin de ne pas se retrouver parmi ceux qui devront rendre des comptes à Allâh (qu'Il soit exalté) pour avoir fait du tort à Ses bien-aimés (qu'Allâh les bénisse) et avoir détourner les gens du bien, comme l'a affirmé l'Imâm de La Mecque de son époque Ahmad Ibn Hajar Al Haytamî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) qui a dit : « Il est obligatoire pour toute personne dotée de la raison et de la foi de ne pas tomber dans le piège de critiquer ce groupe (les Soufis), car une telle chose est un poison mortel, comme cela a été attesté dans le passé et récemment. », ou encore sa parole : « Des mauvaises pensées à leur sujet signifient la mort du cœur. » [Fatâwâ° Ul Hadîthiyyah]. 

 

Et comme il est régulièrement rapporté, être Soufi c'est être un homme de perfection, tout faire pour agir et penser en étant en accord avec la Sunnah, et non le fait de se détourner d'Allâh.

 

Et Al Imâm Ahmad Ar Rifâ'î Al Husaynî (qu'Allâh l'agrée) a dit :

 

« Ceux qui ont réalisé pleinement le Soufisme, leurs intérieurs sont devenus purs et leurs pratiques spirituelles sont excellentes. C'est que leur souci spirituel est leur Seigneur, et que leur éthique est la Sunnah de leur Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui), contrairement aux égarés parmi les prétentieux.

 

Oui mon fils ! Si tu regardes bien les gens qui prétendent incarner aujourd'hui le Soufisme, tu verras que la plupart ne sont que des mécréants, des khawârij ou des innovateurs. Tu verras que de tous les hommes, ils sont les plus ignorants et les plus idiots, les plus rusés, les plus imbus d'eux-mêmes, les plus soupçonneux à l'encontre des ascètes, des pieux et des adeptes de la véracité et de la pureté.

 

Il faut dire que les signes des adeptes de la pureté sont trop subtils pour être décrits par n'importe qui et trop sublimes pour être admis par les imaginations. Le Soufi a parmi ses signes le fait d'être pur dans ses actes, ses paroles et ses mouvements, des souillures des maux de l'âme, des créatures et du bas-monde. Les idées qui traversent son esprit sont alors purifiées de la pollution que représente le fait de se détourner d'Allâh (qu'Il soit exalté) et de regarder un autre [que Lui]. » [Hâlatu Ahl Il Haqîqati Ma'a Llâhi].

 

Et il a dit aussi : « Il (le Soufi) ne craint rien en dehors d'Allâh, n'espère rien de tout ce qui est autre qu'Allâh et ne veut qu'Allâh parce qu'il sait parfaitement que Seul Allâh peut réellement nuire ou apporter un profit, ou élever ou repousser, ou donner la gloire et humilier, et qu'Il est L'Unique qui n'a aucun associé. Il suit la Sunnah du Prophète Elu (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui), son beau caractère et les actes de ses Compagnons. » [Hâlatu Ahl Il Haqîqati Ma'a Llâhi].

 

Et Ash Shaykh Ul Islâm Ahmad Ibn 'Atâ°i Llâh (qu'Allâh lui fasse miséricorde) rapporta que l'Imâm Abul Hasan Ash Shâdhilî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Quant à moi, je n'accorde ce nom qu'au héros spirituel (al fatâ) doté de pureté. Il a ainsi été purifié au point d'être appelé Soufi. » [Latâ°if Ul Minân].

 

Le Soufi étant un Saint ou un ascète et non pas un simple cheminant faisant quelques adhkâr comme beaucoup le croient de nos jours.

 

Et nous ramenons quiconque voudrait continuer à s'engouffrer dans l'égarement qu'est l'inimitié à l'encontre des Soufis à ces paroles de l'Imâm Al Hujjat Ul Islâm Abû Hâmid Al Ghazâlî At Tûsî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) : « En somme, que diront ceux-là d'une voie dont la purification - qui en est la condition première - consiste à purifier le cœur entièrement de tout ce qui est autre qu'Allâh (qu'Il soit exalté) ? Que diront-ils d'une voie dont la clef est l’entière absorption du cœur dans la mention d'Allâh et son terme est l'entière extinction pour Allâh ? » [Al Munqidh Min Ad Dalâl]. « Certes, Allâh est avec ceux qui L’ont craint avec piété et ceux qui sont bienfaisants. » [Sourate 16 - Verset 128], « Allâh est plein de clémence pour Ses serviteurs. Il distribue Ses biens à qui Il veut. Il est le Fort, le Tout-Puissant. » [Sourate 42 - Verset 19].

 

Et Al Hâfiz Muhammad Adh Dhahabî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Ne vous empressez pas à juger, mais au contraire, retenez la meilleure opinion des Soufis. » [Mîzân Ul I'tidal].

 

Qu'Allâh nous guide vers la Sunnah et purifie nos âmes de tout vice. Allâhumma Âmîn.


Commenter cet article