at-tawhid.net

Le Soufisme : origine, définition et clarifications (Al Qushayrî, As Suyûtî, Ash Shâtibî...)

5 Février 2012, 07:10am

Publié par at-tawhid.net

Origine du terme « Soufisme », « Tasawwuf » :

 

Al Imâm Abul Qâsim Al Qushayrî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Sachez qu'après la mort du Messager d'Allâh , les plus éminents entre les Musulmans ne furent point connus sous d'autre nom propre que sous celui de « Compagnons du Prophète », attendu qu'il n'y avait aucune distinction qui fut au-dessus de celle-là. : on les appela donc « Compagnons » (Sahabah). Lorsque la seconde génération fût mêlée avec eux, on nomma « Suivants » (Tâbi'ûn) ceux qui avaient vécu en société avec les Compagnons (Sahabah), et il n'y eut point de dénomination plus honorable que celle-là. Ensuite, ceux qui vinrent après eux, furent appelés « Successeurs des Suivants » (Tâbî Tâbi'ûn). Plus tard, on se partagea en diverses catégories ; il se forma des classes d'hommes éloignés les unes des autres, et l'on donna le nom de « Zâhid » (Ascète) et « 'Abid » (Serviteur) à ceux qui se distinguaient par leur zèle dans les exercices de la religion. Après cela vinrent les innovations doctrinales ; les sectes rivalisèrent entre elles, et chaque secte prétendit avoir ses Ascètes. Alors, parmi ceux qui étaient profondément attachés à la Sunnah, les hommes qui se tenaient à tout instant en la présence d'Allâh, et qui veillaient sur leurs cœurs pour ne se laisser jamais aller au relâchement, furent distingués par le nom de Sûfî (Soufis). Ces personnages vénérables furent connus sous cette dénomination, dès avant la fin du second siècle de l'hégire. » [Ar Risâlah Fî 'Ilm It Tasawwuf].

 

Définition du Soufisme (At Tasawwuf) :

 

Le soufisme est un des domaines de science de l'Islâm. On appelle également ce domaine al ihsân. Voici ce qu'on dit les nobles Imâms de la Sunnah sur cette discipline et comment ils l'ont définie :

 

Al Imâm Abû 'Amr Ibn Najid (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Le soufisme est l'endurance et la patience, et le fait de respecter les ordres (divins) et les interdits. » [Ibn Al Qayyim Al Jawziyyah – Madârij Us Sâlikîn].

 

Al Imâm 'Abd Ur Rahmân As Sulamî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Les fondements du soufisme sont le suivie du Kitâb et de la Sunnah, l'abandon des convoitises et des innovations, avoir un immense respect envers les shuyûkh et l'endurance dans la récitation des invocations quotidiennes. » [Adh Dhahabî – Siyar A'lam Un Nubalâ°].

 

Al Imâm Muhyi Ddîn An Nawawî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

 

« Les fondements de la Voie du Tasawwuf sont au nombre de cinq :

  1. La crainte révérencielle envers Allâh, et ce, en public comme en privé.

  2. Suivre la Sunnah dans les œuvres et les paroles.

  3. S'écarter des futilités des gens et ne pas avoir recours à eux.

  4. Être satisfait d'Allâh, qu'Il te donne peu ou beaucoup. 

  5. Avoir toujours recours à Allâh dans les moments heureux comme dans l'adversité. » [Al Maqâsid].

Al Imâm Jalâl Ud Dîn As Suyûtî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Le soufisme, par son essence même, est une noble science. Il consiste à appliquer la Sunnah, délaisser les innovations, désavouer l'ego (an nafs), ses habitudes, ses vils intérêts, ses penchants et ses choix personnels, pour se soumettre pleinement à Allâh, en étant satisfait de Lui et de Sa Volonté, en recherchant Son Amour et en voyant que toute autre chose mis à part Lui est vaine. » [Ta°yîd Ul Haqîqat Il 'Aliyyah].

 

Et l'Imâm Abul 'Abbâs Ahmad At Tijânî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Sache que le tasawwuf consiste à se conformer aux commandements [divins] et de délaisser les interdits, extérieurement et intérieurement, là où Il (qu'Il soit exalté) se satisfait et non pas là où tu te satisfaits. » ['Alî Ul Harâzim Al Fâsî – Jawâhir Ul Ma'ânî].

 

Tout ceci est ainsi résumé dans la parole du Prophète (salla Llâhu 'alayhi wa sallam) qui a définit l'ihsân comme suit : « C'est adorer Allâh comme si tu le voyais. Car si tu ne Le vois pas, Lui te voit. » [Muslim]. Car celui qui a acquis cela ne peut que se conformer au Qur°ân et à la Sunnah et a ainsi acquis toutes les qualités découlant de ces nobles sources, énumérées ci-dessus par nos Imâms.

 

Qu'est-ce donc qu'être un soufi (sûfî) :

 

Être un soufi est donc le fait d'adorer Allâh comme si on Le voyait, car si nous ne Le voyons pas, Lui nous voit. Et ceci n'est possible qu'en suivant le Qur°ân et la Sunnah et être par conséquent un membre des Ahl Us Sunnah. C'est pourquoi l'Imâm Abul Hasan Ash Shâdhilî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Quant à moi, je n'accorde ce nom qu'au héros spirituel (al fatâ) doté de pureté. Il a ainsi été purifié au point d'être appelé « soufi ». » [Ibn 'Atâ°i Llâh Al Iskandarî – Latâ°if Ul Minân]. Ceci car le soufi est un être qui a maîtrisé et incarne la discipline de la purification spirituelle, le soufisme. Il va donc de soi que qualifier un simple cheminant dans la voie du soufisme de soufi est un abus de langage et une erreur. Le cheminant sera plutôt qualifié de mutasawwif (personne s'exerçant au soufisme), et non de soufi.

 

Aparté sur les faux-soufis :

 

Al Imâm Jalâl Ud Dîn As Suyûtî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Je vis que de nombreux intrus se réclamèrent du soufisme en essayant d'imiter les soufis alors qu'ils n'en sont pas. Ils introduisirent dans le soufisme ce dont il est innocent, ce qui conduisit certains à penser le mal de l'ensemble des soufis. Les gens de science appelèrent à la distinction entre les deux catégories, afin que l'on différencie les gens de la vérité (ahl ul haqq) des gens de la déviance (ahl ul bid'â). Je méditai alors les choses que les imâms de la Sharî'ah reprochèrent sévèrement aux soufis, je vis que tout véritable soufi en était innocent. En revanche, je trouvai cela dans les gens de l’innovation et de l'excès qui prétendent être des soufis alors qu'ils ne le sont guère. » [Ta'yîd Ul Haqîqat Il Awliyâ°].

 

Al Imâm Abû Ishâq Ash Shâtibî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « De nombreux ignorants pensent que les soufis font preuve d’une souplesse négligente dans l'application de la Sharî'ah et s'attachent au respect de choses que la Sharî'ah n'a pas imposées, que ce soit dans leurs dires ou œuvres. Loin d'eux de tomber dans cela dans leurs paroles ou actes ! En effet, la première chose sur laquelle ils bâtirent leur voie, c'est l'application assidue de la Sunnah et l'éloignement de ce qui la contredit, au point que le compilateur et le pilier de leur voie, Abul Qâsim Al Qushayrî dit : « On les appela « soufis » pour les distinguer des gens de l'innovation (ahl ul bid'â). ». » [Al I'tisâm].

 

Conclusion :

 

Al Hujjat Ul Islâm Abû Hâmid Al Ghazâlî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « En somme, que diront ceux-là d’une voie dont la purification - qui en est la condition première - consiste à purifier le cœur entièrement de tout ce qui est autre qu'Allâh (qu'Il soit exalté) ? Que diront-ils d’une voie dont la clef est l’entière absorption du cœur dans la mention d'Allâh et son terme est l’entière extinction pour Allâh ? » [Al Munqidh Min Ad Dalâl].

 

Al Imâm Mâlik Ibn Anas (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Quiconque s'initie à la jurisprudence (al fiqh) sans s'initier au soufisme (at tasawwuf) tombe dans la perversion, et quiconque s'initie au soufisme sans s'initier à la jurisprudence tombe dans l'hérésie. » [Az Zurqânî – Sharh Muqaddimat Il 'Izziyyah].

 

Al Hâfiz Shams Ud Dîn Adh Dhahâbî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit aussi : « Ne vous empressez pas à juger, mais au contraire, retenez la meilleure opinion des soufis. » [Mîzân Ul I'tidâl].

 

Et l'Imâm Ahmad Ibn Hajar Al Haytamî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Il est obligatoire pour toute personne dotée d’esprit et de foi de ne pas tomber dans le piège de critiquer ce groupe (les Soufis), car c’est un poison mortel, comme cela a été attesté dans le passé et récemment […] Des mauvaises pensées à leur sujet signifient la mort du cœur. » [Fatâwâ° Ul Hadîthiyyah].

 

Et Allâh (qu'Il soit exalté) dit :

 

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ اتَّقُواْ اللّهَ وَابْتَغُواْ إِلَيهِ الْوَسِيلَةَ وَجَاهِدُواْ فِي سَبِيلِهِ لَعَلَّكُمْ تُفْلِحُونَ

 

« Ô vous qui croyez ! Craignez Allâh et efforcez-vous de trouver le moyen de vous rapprochez de Lui ! Déployez vos efforts pour Sa cause, ainsi vous réussirez ! »

 

[Sourate 5 – Verset 35]

 

Commenter cet article