at-tawhid.net

Les 10 excuses valables permettant d'accomplir la prière durant le temps darûrî (Al Qarawî)

8 Août 2012, 06:10am

Publié par at-tawhid.net

Ash Shaykh Muhammad Ul 'Arabî Al Qarawî (qu'Allâh le bénisse) a dit :

 

« 1) La mécréance : Quand un non-musulman devient musulman pendant le temps darûrî, il n'encourt aucun péché en accomplissant sa prière qu'à ce moment-là.

2) L'enfance : Quand un enfant atteint la puberté durant le temps darûrî, il n'encourt aucun péché à n'accomplir sa prière qu'à ce moment-là.

3) La démence : Lorsqu'une personne se remet d'une crise de folie pendant le temps darûrî, elle n'encourt aucun péché à n'accomplir sa prière qu'à ce moment-là.

4) La perte de conscience : Si une personne reprend conscience ou se réveille d'un coma pendant le temps darûrî, elle n'encourt aucun péché en effectuant sa prière qu'à ce moment-là.

5) L'intoxication par quelque chose de licite. Quand une personne retrouve ses sens durant le temps darûrî après une période d'ivresse provoquée par le fait d'avoir bu [ou mangé] quelque chose d'autorisé (comme par exemple du lait qui serait devenu alcoolisé à son insu), elle n'encourt aucun péché en effectuant sa prière qu'à ce moment-là. Si elle était devenue ivre en buvant [ou mangeant] quelque chose d'illicite - comme du vin - elle aurait eu un péché à retarder sa prière jusqu'au temps darûrî.

6) Les menstrues : Lorsque la période de règles d'une femme se termine pendant le temps darûrî, elle n'encourt aucun péché en effectuant sa prière qu'à ce moment-là.

7) Les lochies : Lorsque la période de saignements post-accouchement se termine chez une femme pendant le temps darûrî, elle n'encourt aucun péché à faire sa prière qu'à ce moment-là.

8) Le manquement de ce avec quoi on peut se purifier (eau pure et purifiante, terre pure etc). Si une personne ne trouve pas une quantité suffisante d'eau pure avec laquelle il peut faire ses ablutions, ou bien de la terre pure nécessaire à l'accomplissement du tayammum si ce n'est après que le temps darûrî soit survenu, elle n'encourt aucun péché en effectuant sa prière qu'à ce moment-là.

9) Le sommeil : Si une personne se réveille durant le temps darûrî après avoir dormi durant le temps ikhtiyârî, elle n'encourt aucun péché en effectuant sa prière qu'à ce moment-là. Il est autorisé pour une personne d'aller dormir avant que le temps de la prière ne survienne, même s'il sait qu'il est très peu probable qu'il se réveillera durant le temps d'accomplissement de la prière. Cependant, il lui est interdit d'aller dormir après que le temps d'accomplissement de la prière soit survenue sans avoir accomplit la prière s'il pense qu'il est possible qu'il ne se réveille pas jusqu'à la fin du temps darûrî.

10) L'oubli : Si une personne oublie de prier, puis s'en souvient pendant le temps darûrî, elle n'encourt aucun péché en effectuant sa prière qu'à ce moment-là. »

 

Fin de citation.

 

Source : Khulâsat Ul Fiqhiyyah 'Alâ Madh-hab Is Sâdat Il Mâlikiyyah du Shaykh Muhammad Ul 'Arabî Al Qarawî (qu'Allâh le bénisse).


Commenter cet article