at-tawhid.net

Les 4 écoles de jurisprudence et leur avis sur les différentes recherches de bénédiction (Mâlik Ibn Anas, Ash Shâfi'î, Ahmad Ibn Hanbal...)

21 Mars 2010, 18:55pm

Publié par at-tawhid.net

 

Al Imâm Muhammad Ibn Mâjah et Al Imâm Abû 'Îsâ At Tirmidhî (qu'Allâh les bénisse et leur fasse miséricorde) ont rapporté le hadîth suivant :

 

Un aveugle vint voir le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) et lui demanda : « Invoque Allâh afin qu'il me guérisse. »

 

Le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) lui répondit : « Si tu veux, je L'invoquerai en ta faveur ; mais si tu consens à supporter et à endurer l'épreuve, ce sera meilleur pour toi. »

 

L'homme insista cependant : « Invoque-Le pour moi ! »

 

Le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) ordonna alors de faire soigneusement ses ablutions, faire deux rak'ât, puis de réciter cette invocation : « Ô Allâh ! Je t'implore et je m'adresse à Toi au nom de Ton Prophète Muhammad, le Prophète de la Miséricorde (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui). Ô Muhammad (Yâ Muhammad), je m'adresse à mon Seigneur en ton nom pour que ma présente demande soit exaucée. Ô Allâh ! Fais que son intercession se réalise en ma faveur ! »

 

Les Hanafites :

 

Ash Shaykh Nûh Keller (qu'Allâh le bénisse) rapporte du Shaykh Ul Hadîth Muhammad Ul Hamîd (qu'Allâh lui fasse miséricorde) ce qui suit :

 

« En ce qui concerne le fait d'appeler les pieux (lorsqu'ils sont physiquement absents, comme dans la parole « Yâ Muhammad » dans le hadîth précédent), la demande (tawassul) à Allâh (qu'Il soit exalté) par leur intermédiaire est permise, l'invocation étant [destinée] à Allâh (qu'Il soit exalté), et il y a de nombreuses preuves de cette permission.

Ceux qui les appellent avec l'intention du Tawassul ne peuvent pas être blâmés. En ce qui concerne celui qui croit que ceux qu'il appelle peuvent causer des effets, des bénéfices ou des nuisances, qu'ils créent ou mènent à l'existence comme Allâh le fait, [un tel individu] est un idolâtre qui a quitté l'Islâm (en Allâh nous cherchons refuge !) Ceci étant dit, une certaine personne a écrit un article [disant] que la demande (tawassul) à Allâh (qu'Il soit exalté) par l'entremise des pieux était interdite, alors que l'écrasante majorité des Savants soutiennent sa permission, et les preuves que l'auteur utilise pour défendre son point de vue sont dénués de tout argument en faveur de ce qu'il essaie de démontrer. En déclarant le Tawassul permis, nous ne nous aventurons pas vers les limites de l'idolâtrie (shirk) ni même ne l'approchons, car la conviction qu'Allâh Seul (qu'Il soit exalté) à une influence sur quoi que ce soit, intérieurement et extérieurement, est une conviction qui coule en nous comme le sang. Si le Tawassul était de l'association (shirk), ou s'il y avait la moindre suspicion d'idolâtrie, le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) ne l'aurait pas appris à l'aveugle lorsque celui-ci lui a demandé d'invoquer Allâh (qu'Il soit exalté) pour lui, bien qu'en fait, il lui a enseigné la demande (tawassul) à Allâh par lui (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui). Et le fait de dire que la permission du Tawassul n'est valable uniquement du vivant de la personne par qui il est accompli et non après sa mort n'est supporté par aucun fondement dans la Sharî'ah. » [Reliance of the Travellers].

 

Les Mâlikites :

 

Al Khalif Al Mansûr demanda à l'Imâm Mâlik Ibn Anas (qu'Allâh leur fasse miséricorde) : « Ô Abû 'Abdi Llâh, est-ce que je fais face à la Qiblah pour faire des invocations ou est-ce que je fais face au Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) ? »

 

Al Imâm Mâlik lui répondit : « Pourquoi détournerais-tu de lui ton visage alors qu'il est celui par le degré duquel ton père Âdam (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) et toi-même vous invoquez Allâh (qu'Il soit exalté) ? Fais-lui face et demande qu'il intercède pour toi, et qu'Allâh fasse qu'il intercède »

 

Rapporté par Al Qâdî 'Iyâd Ibn Mûsâ Al Yahsûbî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) dans Al Kitâb Ush Shifâ°.

 

Et Al Imâm 'Abd Ul Wâhid Ibn 'Âshir Al Ansârî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Je demande toujours l'utilité de la part de notre Seigneur, par le degré du Maître des gens. » [Murshid Ul Mu'în].

 

Les Shâfi'ites :

 

Ash Shaykh Al Islâm Taqî Ud Dîn 'Alî Ibn 'Abd Ul Kâfî As Subkî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Sache qu'il est permis et qu'il est bien de faire le Tawassul, l'Istighâthah et le Tashaffu' par le degré du Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) à Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté. » [Shifâ° Us Siqâm].

 

Et mentionnons ce que rapportèrent Al Hâfiz Al Khatîb Al Baghdâdî dans son Tarîkh Baghdâd et l'Imâm Ahmad Ibn Hajar Al Haytamî dans son Khayrat Ul Hisân selon 'Alî Ibn Maymûn qui a dit : « J'ai entendu Ash Shâfi'î dire : « Je fais recherche certes la bénédiction d'Abû Hanîfah et je me rends à sa tombe chaque jour. Si j'ai un besoin, j'accomplis deux rak'ah puis je me rends à sa tombe et je demande à Allâh (qu'Il soit exalté) pour qu'Il m'accorde la chose dont j'ai besoin et ceci auprès de sa tombe. Rapidement mon affaire se voit être réglée. ». »

 

Les Hanbalites :

 

Al Imâm Ahmad Ibn Hanbal (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Lors de l'invocation, l'on fait certes le Tawassul par le Prophète. » [Mansak].

 

Il a dit aussi, dans le même ouvrage : « Ibrâhîm Al Harbî a dit : « Faire de invocations auprès de la tombe de Ma'rûf Al Karkhî est un remède qui a donné ses preuves. ». »

 

Et Ash Shaykh Al Islâm Al Mansûr Al Buhûti (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Il est permis de demander à Allâh l'intercession par l'homme vertueux. D'autres ont même dit : « Ceci est recommandé. ». » [Al Mudhahhab].

 

Al Muwahhidûn.

Commenter cet article