at-tawhid.net

Les 5 catégories de sujets auxquels un être humain peut croire ou non

16 Août 2013, 06:31am

Publié par at-tawhid.net

Ce en quoi un être humain peut croire entre dans 5 catégories :

 

1) Ce qu'il est obligatoire de croire pour être musulman ; et que si l'on nie, on devient mécréant.

2) Ce qu'il est obligatoire de croire pour être sunnite ; et que si l'on nie, on devient égaré/innovateur

3) Ce qu'il est permis de croire ou de ne pas croire. Qu'on y croit ou pas, même si on se trompe, cela n'a aucune conséquence sur notre foi.

4) Ce qu'il est interdit de croire pour être sunnite ; et que si l'y croit, on devient innovateur.

5) Ce qu'il est interdit de croire pour être musulman ; et que si l'on y croit, on devient mécréant.

Les ash'arites définissent la croyance (al 'aqîdah) comme ce que l'on doit croire pour être musulman, c'est pour cela qu'ils disent que ce qu'on prend en compte à propos de la 'aqîdah est uniquement ce qui est rapporté authentiquement et en masse (mutawâtir).

Ceci amena certains à déduire, à tort, que les ash'arites rejettent les textes rapportés par une chaîne singulière (ahad). En réalité, ils y croient mais disent que celui qui nie un texte ahad ne devient pas mécréant (kâfir). Il sera, par contre, considéré comme étant dépravé (fâsiq) et innovateur (mubtadi') si le texte ahad en question est sahîh selon tous les Huffâz, mais pas mécréant (kâfir).

Notons également que les ash'arites divergent entre eux dans des questions relatives au point « ce qu'il est permis de croire ou de ne pas croire ». Sur ces questions là, il y a des avis prépondérants (mash-hur) émis par les autorités de l'école ash'arite, et d'autres qui sont minoritaires. Aussi, certains pensent que voir juste concernant les questions comprises dans ce point permet d'avoir une meilleure foi que ceux qui se trompent, sans pour autant déclarer ceux qui se trompent comme étant des égarés.

Et Allâh sait mieux ce qu'il en est.

 

Commenter cet article