at-tawhid.net

Les bienfaits des œufs (As Suyûtî, Ibn Al Qayyim et Ibn Sînâ)

28 Mai 2012, 12:52pm

Publié par at-tawhid.net

 

 

 

Al Imâm Jalâl Ud Dîn As Suyûtî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

« Les meilleurs sont les œufs de poule. Les œufs à la coque sont préférables aux œufs durs et représentent ainsi un meilleur aliment. L'œuf dur, par son degré de cuisson même, passe à un état qui engendre des gaz fétides. Le jaune est plus chaud tandis que le blanc plus froid.

En s'enduisant le visage avec des blancs d'œuf on le préserve des coups de soleil et de son action. Le blanc d'œuf liquide sert aussi contre la brûlure par le feu et prévient la formation des phlyctènes [1]. Il calme aussi les douleurs oculaires.

Les œufs à la coque sont utiles dans les rhumes, dans les douleurs et irritations de la poitrine, les enrouements et les crachements de sang. [2]

Ils fournissent un chyme excellent [3], une alimentation riche et excitent les désirs voluptueux.

D'après notre Saint Prophète (ﷺ), un Prophète se plaignit de faiblesse à Allâh (qu'Il soit exalté), et Allâh (qu'Il soit exalté) lui ordonna alors de manger des œufs. [4] » [Minhâj Us Sawî Wa Al Manhal Ir Rawî Fî At Tibb In Nabawî].

Ash Shaykh Ibn Al Qayyim Al Jawziyyah précisa : « On préfèrera les œufs frais aux plus anciens, de même que les œufs de poule parmi ceux des oiseaux [...] Et Ibn Bakhtayshû' a dit : « Prends garde à réunir œuf et poisson, car cela peut donner des coliques, des gaz, des hémorroïdes et des maux de dents. ». » [Zâd Ul Ma'âd].

Et le Shaykh Abû 'Alî Ibn Sînâ, connu en Occident sous le nom de Avicenne, a dit aussi sur les propriétés médicamenteuses des œufs :

« Son jaune est chaud et humide, il engendre un bon sang et nourrit légèrement. S'il est mou, il descend rapidement de l'estomac vers les intestins [...]

Même si ce n'est pas un remède absolu, il renforce le cœur. J'entends par là le jaune d'œuf qui rassemble trois qualités :

1) il se transforme rapidement en sang,

2) il contient peu d'excédents,

3) et le sang qu'il engendre est analogue au sang qui nourrit le cœur, léger et poussé rapidement vers lui.

C'est la raison pour laquelle il est le remède qui convient le mieux contre les maladies qui décomposent l'essence de l'âme. » [Al Qânûn].

Les œufs constituent également une bonne alternative aux viandes dans l'obtention de protéines. Les scientifiques ont calculés que 2 œufs apportent autant de protéines qu'un steak de 100 grammes. Ils sont également conseillés aux femmes enceintes car ils apportent des protéines riches en acides aminés essentiels pour le bon développement des tissus du fœtus, du fer, de la vitamine A et de la vitamine D favorisant la solidité du squelette et le bon déroulement de la croissance.

Certains ont prétendu que les œufs étaient néfastes pour le cholestérol, mais ceci est une idée reçue et une erreur. Des études scientifiques récentes ont démontré que l'alimentation rentre pour seulement 1/4 dans le taux de cholestérol LDL. Le reste, c'est-à-dire les 3/4, est fabriqué par l'organisme lui-même. Une alimentation raisonnable en œufs ne pose donc aucun problème.

Notes :

[1] En médecine, une phlyctène, ampoule ou cloque est une lésion de la peau, élévation circonscrite de l'épiderme, due à une collection de liquide clair contenu dans une cavité néo-formée. Elle peut être causée par des frottements répétés, une brûlure, le gel, l'exposition à des produits chimiques ou une infection et peut être accompagnée d'une douleur localisée. Lorsque cette bulle éclate, il ne faut pas chercher à enlever les restes de peau, sous risque d'infection.

[2] Les œufs à la coque sont donc une bonne alimentation pour les athmatiques. Le Shaykh Yûhannâ Ibn Mâsawayh précisa aussi : « Celui qui mange des œufs durs et froids et s'en remplit le ventre, puis se voit atteint d'asthme, n'aura à blâmer que lui-même. » [Al Mahâdhir].

[3] Le chyme est la substance liquide que l'on trouve dans l'estomac avant le passage de la valve du pylore et l'entrée du duodénum. Il consiste en de la nourriture partiellement digérée, de l'eau, de l'acide chlorhydrique, et diverses enzymes de la digestion.

[4] Ce hadîth est rapporté par l'Imâm Abû Bakr Al Bayhaqî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) dans son livre intitulé Shu'ab Ul Îmân, mais son authenticité est discutable.

 

Commenter cet article