at-tawhid.net

Les breuvages destinés aux habitants de l'Enfer (Ibn Rajab Al Hanbalî)

17 Juillet 2011, 18:22pm

Publié par at-tawhid.net

 

Al Imâm Abul Farâj Ibn Rajab Al Hanbalî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

 

« S'agissant de leur breuvage, Allâh (qu'Il soit exalté) dit :

 

« Et vous boirez par-dessus cela de l'eau bouillante » [Sûrah 56 – Âyah 54].

 

« Leur boisson sera l'eau bouillante qui leur déchirera les entrailles » [Sûrah 47 – Âyah 15].

 

« Sans jamais y goûter ni fraîcheur ni boisson agréable, hormis un breuvage fétide et bouillant » [Sûrah 78 – Âyât 24 & 25].

 

« Où ils auront pour boisson une eau bouillante et pleine d'immondices, ainsi que d'autres supplices multiples et variés » [Sûrah 38 – Âyât 57 & 58].

 

« En attendant de se retrouver en Enfer, où sa boisson sera faite d'eau fétide, qu'il tentera d'absorber à petites gorgées, et c'est avec peine qu'il pourra y arriver » [Sûrah 14 – Âyât 16 & 17].

 

« S'ils demandent à boire, on leur servira un liquide bouillant, semblable à un métal en fusion (al muhl) qui leur brûlera le visage. Quel détestable breuvage et quel lugubre séjour ! » [Sûrah 18 – Âyah 29].

 

Voici donc trois sorte de breuvages destinés aux habitants de l'Enfer que nous mentionnerons ici et qu'Allâh (qu'Il soit exalté) évoque dans Son Livre :

 

Le premier : c'est al hamîm :

 

Abû 'Îsâ Al Kharrâz rapporta d'après Dâwud, d'après 'Ikrimah, que Ibn 'Abbâs a dit : « Al hamîm, c'est ce qui est très chaud et qui brûle. »

 

Et Allâh (qu'Il soit exalté) dit : « S'abreuvant à une source bouillante ('aynin) » [Sûrah 88 – Âyah 5]. Selon Mujâhid, « 'aynin » signifie que sa chaleur a atteint le maximum. Car la racine « 'an » d'où est dérivé « 'aynin » signifie le degré extrême dans la chaleur.

 

Le second : c'est al ghassâq :

 

C'est le breuvage que les habitants de l'Enfer n'arrivent même pas à boire tellement il est glacial. Pour Ibn 'Atiyyah, « al ghassâq » est ce qui suinte de leurs peaux.

 

Le troisième : c'est as sadîd :

 

Mujâhid a dit à propos du sens de la Parole Divine : « sa boisson sera faite d'eau fétide (as sadîd) », que « as sadîd », c'est du pus et du sang. De même, Qatâdah dit que ce verset signifie ceci : « Ce ce qui coule à travers la chair et la peau des habitants de l'Enfer. »

 

Par ailleurs, Muslim a recensé dans son Sahîh le hadîth que rapporta Jâbir et dans lequel le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) a dit : « Allâh a pris sur Lui l'engagement de faire boire de la « tinat ul khabal » à celui qui aura consommé des boissons enivrantes [dans le monde d'ici-bas]. »

 

Les gens présents lui demandèrent alors : « Ô Messager d'Allâh ! Qu'est-ce que la « tinat ul khabal » ? »

 

Il répondit : « C'est la sueur et le suc gastrique des habitants de l'Enfer. »

 

Aussi, il y a un quatrième breuvage : c'est l'eau semblable au muhl:

 

Mujâhid a dit que cette eau est semblable à du pus et du sang et qu'elle est noire comme l'est l'huile qui reste au fond d'un récipient. »

 

Fin de citation.

 

Source : At Takhwîf min An Nâr wa At Ta'rîf bi Hâli Dâr Il Biwârde l'Imâm Abul Farâj Ibn Rajab Al Hanbalî (qu'Allâh lui fasse miséricorde).

 

Commenter cet article