at-tawhid.net

Les deux statuts de la science (Ibn Juzayy Al Kalbî Al Gharanâtî)

17 Avril 2012, 05:25am

Publié par at-tawhid.net

Al Imâm Abû 'Abdi Llâh Ibn Juzayy Al Kalbî Al Gharanâtî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

 

« Dans le domaine de la science, il y a la connaissance obligatoire (fard 'ayn) qui est personnelle et la connaissance obligatoire qui incombe à la communauté (fard kifâyah).

 

La connaissance obligatoire qui est personnelle est ce que toute personne légalement responsable [1] doit connaître, tel que les fondements de l'Islâm [2] et ses branches [3]. Lorsque la personne légalement responsable atteint la puberté, elle doit tout d'abord apprendre la jurisprudence concernant la purification (at tahârah) et la prière (as salâh). Puis quand elle arrive à la période du Ramadân, elle doit apprendre la jurisprudence du jeûne (as siyâm). Si elle a suffisamment d'argent, elle doit également apprendre la jurisprudence ayant trait à l'impôt (az zakâh). Si elle procède à des ventes et à des achats (si elle commerce), l'apprentissage du commerce en Islâm lui sera obligatoire. C'est de cette façon que le restant des domaines de la jurisprudence seront ainsi traités.

 

Quant à la connaissance obligatoire qui incombe à la communauté, elle va au-delà de ce qui vient juste d'être mentionné. Et s'occuper de ce type de connaissance est meilleur que l'adoration surrérogatoire, et ceci pour trois raisons :

 

  • les divers ahâdîth stipulent la supériorité du savant sur le simple adorateur ;
  • l'adoration ne profite qu'à celui qui l'accomplit alors que la science profite aussi bien à celui qui s'y adonne qu'aux autres ;
  • et la récompense accumulée par l'adorateur s'arrête au moment de sa mort [car il cesse d'oeuvrer], tandis que la récompense issue de la science persiste pour celui qui aura laissé des connaissances qui seront utilisées après lui. » 

 

Fin de citation.

 

Source :  Qawânîn Ul Fiqhiyyah de l'Imâm Abû 'Abdi Llah Ibn Juzayy Al Kalbî Al Gharanâtî (qu'Allâh lui fasse miséricorde).

 

Notes :

 

[1] Al Mukallaf (المكلّف). Ash Shaykh Ul Islâm Ibrâhîm Al Ya'qûbî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a définit l'être légalement responsable en ces termes :


« Les conditions à réunir pour être considéré comme responsable au regard de la Sharî'ah sont au nombre de 4 :

 

  • Avoir atteint la puberté,
  • être doué de raison,
  • avoir entendu le message de l'Islâm
  • et être en possession de ses sens, ne serait-ce que l'ouïe et la vue [seules].

 

La charge incombant à l'individu responsable peut être définie comme le fait de le contraindre ou d'exiger de lui ce qui lui est pénible. » [Farâ°id Ul Hisân].

 

[2] C'est-à-dire les bases de la croyance islamique : al 'aqîdah.

 

[3] C'est-à-dire les bases de la jurisprudence islamique : al fiqh.

 

Commenter cet article