grand2noir

jurisprudence

tafsir

hadiths

spiritualité

refu

apprentissage

biogr

invo

santé

conversion

biblio

liens

Recherche / Búsqueda

Versión en español

drapeau espagnol

at-tawhid.net sur facebook

facebook_logo1.gif

Samedi 9 juillet 2011 6 09 /07 /Juil /2011 21:46

Al Imâm Abû 'Abdi Llâh Muhammad Al Qurtubî Al Ansârî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit dans son exégèse du verset : « C'est Lui qui t'a révélé le Livre contenant des versets à la fois clairs et précis, qui en constituent la base même, ainsi que d'autres versets susceptibles d'être différemment interprétés. Et c'est à ces derniers versets que les sceptiques, avides de discorde, prêtent des interprétations tendancieuses, alors que nul autre que Dieu n'en connaît la signification exacte. Quant aux vrais initiés, ils se contentent de dire : « Nous croyons en ce Livre, car tout ce qu'il renferme vient de notre Seigneur. » Ainsi, seuls sont enclins à méditer ceux qui sont doués d'intelligence. » [Sourate 3 – Verset 7] :

« Notre Shaykh Abul 'Abbâs Al Qurtubî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

« Ceux qui se penchent sur les versets ambigus (âyât mutashâbihât) ne sont pas exempts du fait de :

- Soit de les rechercher et de les collecter, cherchant par cela à faire naitre des doutes concernant le Qur°ân et cherchant à égarer les gens du commun comme font les hérétiques (az zanâdiqah), les qaramitah et les négateurs du Qur°ân ;

- Ou de croire aux sens apparents des mutashâbihât comme le font les anthropomorphistes (al mushabbihah), ceux qui prennent du Qur°ân et de la Sunnah tout ce qui peut donner un aspect physique à Âllâh quand ces versets sont compris de manière littérale. Ils croient que le Créateur est un corps physique, possédant un visage, une main, un œil, un côté et des doigts. Allâh (qu'Il soit exalté) n'a cependant rien à voir avec ce qu'ils Lui attribuent ;

- Ou bien de chercher une manière de clarifier les significations de ces versets ambigus ;

- Ou encore d'agir comme le fit Subaygh lorsqu'il posa trop de questions à 'Umar à propos de ces versets ambigus.

Ainsi, il y a donc quatre catégories différentes [de gens abordant les versets ambigus] :

- La première : Il n'y a aucun doute quant à leur mécréance et quant au fait que le jugement d'Allâh les concernant est la peine de mort sans même qu'on leur demande de se repentir.

- La seconde : La majorité des avis les concernant est de procéder à leur excommunication (takfîr) [et ainsi de les considérer mécréants], vu qu'il n'y a aucune différence entre eux et les adorateurs d'idoles et d'images. Il faut alors leur demander de se repentir. Partant de cela, soit ils se repentent, soit ils sont exécutés comme on le fait concernant les apostats.

- La troisième : Il y a différents avis concernant ce type d'abord [des versets ambigus], basés sur la divergence existante concernant la validité des différentes interprétations des versets ambigus. Il est cependant connu que le madh-hab des Salaf était de laisser l'interprétation à Allâh tout en étant certain que le sens littéral [de ces versets] était inconcevable. C'est ainsi qu'ils disaient : « Récitez-le tel qu'il fut révélé. » Et certains d'entre eux ont suivis le madh-hab interprétant ces versets en langue arabe, sans pour autant fixer une signification absolue à ceux-ci.

- La quatrième : Le jugement pour lui est de se faire sévèrement corriger, comme Al Âmir Ul Mu°minîn 'Umar Ibn Al Khattâb (qu'Allâh l'agrée) le fit pour Subaygh. ». »
[Al Jâmi' li Ahkâm Il Qur°ân].


Par at-tawhid.net - Publié dans : Apprentissage de la religion islamique
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés