at-tawhid.net

Les endroits où il est détesté et permis de prier (Al Qarawî)

23 Novembre 2011, 20:00pm

Publié par at-tawhid.net

Al Imâm Muhammad Ul 'Arabî Al Qarawî (qu'Allâh le bénisse) a dit :

 

« Dans quels endroits est-il détesté de prier ?

 

Il y a deux endroits dans lesquels il est détesté de prier :

 

1. Le lieu où les chameaux font une halte pour boire. [1] Il est recommandé que celui qui prie à cet endroit refasse sa prière durant le darûrî[dans un lieu où il est tout à fait permis de prier].

 

2. Un temple [2], qu'il soit en ruine ou bien encore utilisé. La répugnance [d'y prier] est retirée si une personne n'y prie pas volontairement mais parce qu'elle y a été forcée par les circonstances, comme lorsqu'il y a de fortes pluies à l'extérieur ou bien si elle cherche à se cacher d'un ennemi.

 

La personne qui accomplit la prière dans un temple ne devra refaire sa prière que si les trois conditions suivantes sont existantes :

 

1. Que le temple soit encore d'usage. Si il s'agit d'une ruine, elle ne refera pas sa prière.


2. Qu'elle y prie par choix. Si elle y a été forcée par les circonstances, elle ne refera pas sa prière.


3. Qu'elle ne soit pas sûr que l'endroit où elle a accomplit sa prière soit pur ou non. Si sait clairement ou pense qu'il est probable que le lieu dans lequel elle a prié était pur, alors elle ne refera pas sa prière.

 

Dans quels endroits n'est-il pas détesté de prier ?

 

Contrairement à la croyance populaire, il n'est pas détesté de prier dans les six endroits suivants :

   

1. Un cimetière. Peu importe qu'il soit encore utilisé ou non, et peu importe que des musulmans ou des mécréants y soient enterrés. De même, il est permis que quelqu'un prie sur le dessus d'une tombe, du moment qu'il n'entre pas en contact direct avec les ossements.

 

2. Une salle de bain.

 

3. Une décharge ou tout autre lieu dans lequel les gens jettent leurs ordures.

 

4. Au milieu d'une route ou d'une voie ferrée.

 

5. Un abattoir.

 

Si une personne prie dans l'un des cinq endroits sus-mentionnés, il devra alors être quasi certains qu'il ne se trouve aucune impureté à l'endroit précis ou il est en prière. S'il n'est pas sûre concernant le fait qu'une impureté se trouve à cet endroit ou non, il lui est alors recommandé de refaire la prière durant le temps darûride celle-ci [dans un endroit où il sera sûr qu'il n'y a aucune impureté]. S'il sait pertinemment ou pense qu'il est fort probable que l'endroit soit impure, il sera alors obligatoire pour lui de refaire la prière.

 

6. Une bergerie ou un enclot pour chameau. Les excréments de bétails sont purs. De plus, il est peu probable qu'une quelconque impureté se trouve dans ce genre d'endroits. »

 

Fin de citation.

 

Source : Khulâsat Ul Fiqhiyyah 'Alâ Madh-hab Is Sâdat Il Mâlikiyyah de l'Imâm Muhammad Ul 'Arabî Al Qarawî (qu'Allâh le bénisse).

 

Notes :

 

[1] Quant aux endroits où les chameaux ou autres bêtes dorment, il n'y a aucune répugnance à y prier.

 

[2] C'est-à-dire tout lieu de culte non-musulman tels que les églises chrétiennes et les synagogues.

 

Commenter cet article