grand2noir

jurisprudence

tafsir

hadiths

spiritualité

refu

apprentissage

biogr

invo

santé

conversion

biblio

liens

Recherche / Búsqueda

Versión en español

drapeau espagnol

at-tawhid.net sur facebook

facebook_logo1.gif

Lundi 21 mai 2012 1 21 /05 /Mai /2012 13:11

Al Imâm Fakhr Ud Dîn Al °Uwaysî Al Madanî (qu'Allâh le préserve) a dit :

 

« As Sayyid Muhammad Ibn 'Alawî Ibn 'Abbâs Al Mâlikî Al Hasanî fut l'un des plus grands savants sunnites de notre époque, et sans aucun doute, le savant le plus respecté et aimé de la ville sainte de Makkah et de la région du Hijâz. il est un petit-fils du Prophète (que La Grâce et La Paix d'Allâh soient sur lui), un Imâm des Ahl Ul Bayt, l'Imâm du Hadîth de notre temps, une autorité dans les quatres écoles de jurisprudence, un guide spirituel du plus haut niveau, appellant à Allâh et bénéficiant d'une réputation sans précédent au sein du monde de la science islamique sunnite. Le visiter était considéré comme une chose inévitable pour les savants qui voyageaient à Makkah. »

 

 

 

 

Al Imâm Fakhr Ud Dîn Al °Uwaysî Al Madanî (qu'Allâh le préserve) a dit également :

 

« Il est décédé le vendredi 15 du mois de Ramadân (et il avait toujours souhaité rendre l’âme au mois de Ramadân) en état de jeûne, dans sa maison à La Mecque. Sa mort fut soudaine. Voici quelque chose que j'ai écrit à un ami après ses funérailles (pour laquelle j'ai du venir de Médine précipitamment) :

 

Oui...C'est une perte énorme......les condoléances sont venues de l'ensemble du monde musulman, et les prières funéraires ont été réalisés partout. Il est mort au mois de ramadân durant un vendredi ! Je me suis rendu à sa prière funéraire (d'abord dans sa maison, réalisée par son frère Sayyid 'Abbâs, puis à la Mosquée Sacrée de Makkah, réalisée par l'Imâm Subayl)......des milliers et des milliers de personnes ont participé à ses funérailles...tout le monde pleurait et était ému...c'était une scène inoubliable...Allâhu Akbar ! Quel homme. Quelle perte...Quelles immense funérailles... Je sais que mes yeux n'ont jamais vu quelqu'un comme lui....jamais vu quelqu'un tant aimé par les gens que lui...jamais vu un savant de son niveau, de son niveau de science et de sa sagesse...Il y avait au moins 500 soldats déployés par le gouvernement saoudien au cimetière ma'alah afin de contenir les milliers de personnes qui étaient remplies d'émotion. Les gens étaient en train de crier haut et fort la kalîmah (lâ ilâha illa Llâh) tout le long du cortège qui remplissait les rues de Makkah de la Mosquée Sacrée jusqu’au cimetière. Le Sayyid fut enterré à côté de son père, près de la tombe de son ancêtre Sayyida Khadîjah (qu'Allâh l'agrée). Juste avant de mourir, il avait téléphoné à un ancien élève originaire de l'Indonésie et lui a demandé s'il pouvait venir à Makkah pendant le Ramadân ? Lorsqu'il a dit non, le Sayyid a dit : « N'assisteras-tu donc pas à mes funérailles ?!! » Et il en fut ainsi, il est mort pendant le Ramadân, un vendredi matin...de quel signe d'agrément d'Allâh de plus peut-on encore avoir besoin ? Makkah le pleure, l'Arabie le pleure...l'ensemble du monde islamique tout entier le pleure. »


Par at-tawhid.net - Publié dans : Les Funérailles - Al Janâ°iz
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés