at-tawhid.net

Les Mâlikites et le fait qu'Allâh n'est pas concerné par le lieu (Al Bâqillânî, Al Qurtubî, Al Qarâfî...)

15 Mars 2010, 19:05pm

Publié par at-tawhid.net

Voici ce qui a été dit par les Mâlikîtes et leurs précurseurs sur le fait qu'Allâh existe sans être dans un ou plusieurs lieux :

 

Sayyidah Umm Salama (m.58 - qu'Allâh l'agrée) a dit : « L'Istawâ n'est pas inconnue et le comment est inconcevable », suite à quoi l'Imâm Ibn Hajar Al 'Asqalânî dit : « L'Istiwâ n'est pas inconnu [parce que c'est mentionné dans le Livre d'Allâh], le comment est inconcevable [parce que le fait de l'appliquer [à Allâh] est impossible]. » [Fath Ul Bârî].

 

Al Imâm Muhammad Al Qushayrî rapporte que le Shaykh de l'Imâm Mâlik, le Mujtahîd et Sharif Husaynî : Sayyidunâ Ja'far As Sâdiq (m.148 - qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Celui qui prétend qu'Allâh est dans quelque chose ou issu de quelque chose ou au-dessus de quelque chose a adoré autre qu'Allâh, car s'Il était au-dessus de quelque chose Il serait porté, s'Il était dans quelque chose, Il serait limité, s'Il était issu de quelque chose, Il serait entré en existence c'est-à-dire créé. » [Risâlat Ul Qushayriyyah].

 

Al Imâm Mâlik Ibn Anas (m.179 - qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit à Jahm Ibn Safwân qui lui demanda comment Allâh fit « Al Istawâ » : « Al Istiwâ n'est pas inconnu, le comment n'est pas concevable, y croire est un devoir, et s'interroger à ce sujet est une innovation, je pense que tu fais partie des égarés. »

 

Ceci fut rapporté par l'Imâm Ibn Abî Zayd Al Qayrawânî dans son Kitâb Ul Jâmi', Al Imâm Abû Nu'aym dans Al Hilyah, Al Imâm Ibn 'Abd Il Barr dans At Tamhîd, par l'Imâm Adh Dhahâbî dans son Siyar A'lam Un Nubalâ° ainsi que par d'autres (qu'Allâh leur fasse miséricorde). Cette parole fut commentée de la même manière que fut commenté celle de Sayyidah Umm Salama (qu'Allâh l'agrée).

 

Il a dit aussi : « Il n'a ni limite ni ressemblance. »

 

Après avoir cité cette dernière parole dans son Ahkâm Ul Qur°ân, Al Qâdî Abû Bakr Ibn Al 'Arabî (m.543 - qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Ceci est un sommet de Tawhîd dans lequel aucun Musulman n'a précédé Mâlik. »

 

L'illustre théologien Ash'arite, Al Imâm Abû Bakr Al Bâqillânî (m.403 - qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Il est un devoir de savoir que le Seigneur (qu'Il soit exalté) est exempt de tout ce qui indique l'entrée en existence ou un quelconque défaut. Ainsi, Il est exempt (qu'Il soit exalté) de la caractérisation par les directions, d'être qualifié par les caractéristiques de ce qui entre en existence, Il n'est pas caractérisé non plus par le changement et le déplacement, ni la position debout, ni la position assise en raison de Sa parole : « Rien n'est tel que Lui » [Sourate 42 - Verset 11], et en raison de Sa parole : « Il n'a point d'équivalent » [Sourate 112 - Verset 4]. Car les attributs précédemment cités indiquent l'entrée en existence et Allâh (qu'Il soit exalté) est exempt de tout cela. » [Al Insâf fîmâ Yajib It Tiqâduh wa Lâ Yajûz Il Jahl].

 

Ash Shaykh Ibn Al Hâjj Al Mâlikî rapporte que le Qâdî de Qurtubah (Cordoue) de son époque, Al Imâm Abul Wâlid Ahmad Ibn Muhammad Ibn Rushd (m.520 - qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Allâh n'est pas dans un endroit, Il existe avant de créer les endroits. » [Al Madkhal].

 

Le très célèbre exégète andalou, Al Imâm Abû 'Abdi Llâh Al Qurtubî Al Ansârî (m.671 - qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit dans son commentaire de la Sûrat Ul Baqarah (2) au verset 255 : « Par [le nom Divin] Al 'Alî (Le Très-Elevé), on vise l'élévation par le mérite et l'éminence et non pas l'élévation par l'endroit car Allâh est exempt de la localisation. ». Il a dit aussi en commentant le verset 3 de la Sûrat Ul Al An'âm (6) : « La règle, c'est Son exemption (glorifié et exalté soit-Il) du mouvement, du déplacement et de l'occupation des endroits. » [Al Jâmi' li Ahkâm Il Qur°ân].

 

L'un des grands Imâms du Madh-hâb Mâlikite : Al Imâm Abûl 'Abbas Ahmad Ibn Idrîs Al Qarâfî Al Misrî (m.684 - qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Allâh n'est pas dans une direction, nous (les croyants), nous Le verrons sans qu'Il soit dans une direction. »

 

Le grand commentateur du Qur°ân et spécialiste de la langue et de la grammaire Arabe : Al Imâm Abû Hayyan Al Andalûsî (m.745 - qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Allâh (qu'Il soit exalté) n'est pas dans une direction. » Il dira aussi plus loin : « Les preuves selon la raison ont été établies qu'Allâh (qu'Il soit exalté) n'est pas localisé dans une direction. » [Barh Ul Muhît].

 

Dans son commentaire du Murshid Ul Mu'în de l'Imâm Ibn 'Âshir, Ash Shaykh Muhammad Mayyârah Al Mâlikî (m.1072 - qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Les gens de la vérité ont été unanimes sur le fait que Allâh (qu'Il soit exalté) n'a pas de direction, qu'Il n'a pas de dessus, ni de dessous, ni de droite, ni de gauche, ni de devant, ni de derrière. » [Durr Uth Thamîn].

 

Al Imâm Abul Barakat Ahmad Ibn Muhammad Ad Dardîr Al Misrî (m.1201 - qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Il est exempt de l'incarnation, de la direction, du contact, de la séparation et de ce qui serait stupide de Lui attribuer. » [Kharîdat Ul Bahiyyah].

 

Ash Shaykh Az Zarkalî rapporte que le Shaykh des Muftî Mâlikite de Tunisie et Imâm de l'Université Az Zaytûnah : Ash Shaykh Muhammad Ut Tâhir Ibn 'Ashûr (m.1393 - qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit sur le verset 17 de la Surât Ul Mulk (67) : « Sa parole : « Man fî ssamâ – Celui qui est au ciel » fait partie à deux reprises de ce qui n'est pas explicite et dont le sens apparent donne le sens de l'incarnation dans un endroit, mais ceci n'est pas digne d'Allâh. » [Al A'lâm].

 

Le Muhaddîth du Maghrîb : Ash Shaykh 'Abdu Llâh Ibn As Siddîq Al Ghumârî (m. 1413 - qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Allâh est de toute éternité et rien d'autre que Lui n'est de toute éternité, il n'est de toute éternité ni temps ni endroit, ni périmètre, ni instant, ni trône, ni anges, ni astres, ni planètes. Il fait exister le monde sans en avoir besoin et s'Il le voulait Il ne le ferait pas exister. Tout ce monde avec ce qu'il contient de substances et de caractéristiques qui adviendrait au corps tout cela est passé du néant à l'existence. Il n'y a pas dans tout cela quoi que ce soit qui soit de toute éternité tout comme l'indique la preuve rationnelle et tout comme le rapportent les preuves textuelles. Toutes les communautés sont d'accord sur ce point, mis à part l'aberration des philosophes qui ont prétendu que ce monde est sans début ; ce sont incontestablement des mécréants. » [Qasas Ul Anbiyâ].

 

Le Ministère des Awqâf et des Affaires Islamiques du Royaume Shérifien du Maroc a publié dans Majallat Ud Da'wat Il Haqq ce qui suit : « L'ensemble des Savants du Salaf (prédécesseurs des 3 premiers siècles) de Ahl Us Sunnah et de leurs successeurs (Khalaf) et également les spécialistes des preuves rationnelles parmi les mutakallimîn (spécialistes de la science de la croyance) se sont accordés à dire que le sens apparent de « al istiwâ 'alal 'arsh », c'est-à-dire la position assise sur une chaise, l'installation et la localisation dessus, est impossible parce que les preuves rationnelles catégoriques ont montré l'exemption d'Allâh d'avoir une quelconque ressemblance avec Ses créatures ou d'avoir besoin de quoi que ce soit de créé, que ce soit d'un endroit où prendre place ou autre. De même parce qu'Allâh (glorifié soit-Il) a nié à Son sujet la similarité avec Ses créatures en quoi que ce soit. Il a confirmé pour Son Être le non besoin absolu. Allâh (qu'Il soit exalté) a dit : « Rien n'est tel que Lui ». »

 

Et pour conclure, Ash Shaykh Ul Hadîth Muhammad Ul 'Arabî At Tabbân, enseignant à l'Université Madrasat Ul Falâh de Makkah (m.1390 - qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit concernant la pensée des 4 écoles de fiqh : « Les spécialistes des preuves selon la raison parmi les Ahl Us Sunnah, les Shâfi'îtes, les Hanafîtes, les Mâlikîtes et ceux qui ne se sont pas égarés parmi les Hanbalîtes ainsi que d'autres se sont accordés à dire qu'Allâh (qu'Il soit bénit et exalté) est exempt de l'endroit, du corps, de la limite et de la ressemblance avec Ses créatures. » [Barâ'at Ul Ash'ariyyîn].

 

Telle est la croyance des Mâlikites, dont l'école de croyance unanimement adoptée est l'école Ash'arite.

 

Qu'Allâh purifie nos cœurs de tout anthropomorphisme et de tout trouble concernant Son Unicité. Allâhumma Âmîn.


Commenter cet article