at-tawhid.net

Les significations de la parole « Lâ ilâha illa Llâh » (Ar Râzî)

13 Juin 2010, 16:29pm

Publié par at-tawhid.net

 

Al Imâm Fakhr Ud Dîn Ar Râzî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

 

« 1 – Ibn 'Abbâs a dit : « « Lâ ilâha illa Llâh » signifie : Nul être avantageux, ni nuisible, nul qui ne confère la puissance irrésistible, ni avilit, nul qui ne donne, ni ne refuse, si ce n'est Allâh. »

 

2 – Nul dieu dont on espère la faveur, dont on craint la justice, dont on a confiance dans le patronage, dont on se nourrit de la subsistance, dont on abandonne l'affaire, dont le pardon est sollicité, dont l'interdiction ne soit circonstanciée et dont la grâce ne soit refusée si ce n'est Allâh, Le Seigneur des fidèles, Celui qui ne cesse de pardonner les péchés des pécheurs, Le Refuge des repentants, le voile des êtres fautifs, le terme de l'espoir de ceux qui espèrent et la limite du but visé par les Connaissants ('Ârifîn).

 

3 – La parole « Lâ ilâha illa Llâh » que prononce le serviteur est une allusion à la connaissance, au tawhîd dont la langue fait la louange, à la direction adéquate vers Le Souverain très-louangé. Quand le serviteur dit « Lâ ilâha illa Llâh », il veut dire : nul dieu à qui appartiennent les faveurs, les bienfaits, la puissance déterminante, la permanence, la magnificence, l'élévation, la puissance inaccessible, l'éloge, l'irritation, si ce n'est Allâh, Le Seigneur des Mondes, Le Créateur des premiers et des derniers, Celui qui ne cesse de rétribuer durant le jour de la résurrection.

 

4 – Nul dieu devant le désir, nul dieu contre la frayeur autre qu'Allâh, Celui qui enlève l'affliction.

 

On rapporte de 'Imrân Ibn Hasîn le récit suivant :

 

« Le Prophète me dit : « Ô Hasîn, combien de dieux adores-tu chaque jour ? »

 

Je répondit : « J'en adore six ou sept sur terre et un dans le ciel. »

 

Le Prophète reprit : « Lequel adores-tu par désir et par crainte ? »

 

Je reprit : « Celui qui est dans le ciel ! »

 

Le Prophète continua : « Le Dieu du ciel te suffira », et il ajouta : « Ô Hasîn ! Si tu embrasses l'Islâm, je t'enseignerai deux paroles de profit pour toi. »

 

Hasîn se convertit et demanda : « Ô Envoyé d'Allâh, enseigne-moi ces deux paroles ! »

 

Le Prophète dit alors : « Dis : « Ô mon Dieu, inspire-moi ma direction et protège-moi contre le mal de mon âme ! ». ». »

 

5 – On a dit de ce verset : « Allâh témoigne qu'il n'y a d'autre dieu que Lui » [Sûrah 3 – Âyah 18] : Il reste témoin dans le Monde de la Sainteté, dans les enceintes de la Majesté et dans les tentes de son Impénétrabilité. Les Anges portent témoignage dans les cieux de cette attestation et les détenteurs de la Science, dans les terres. »

 

Fin de citation de l'Imâm Ar Râzî.

 

Source : Lawâmi' Ul Bayyinât fil Asmâ° wa As Sifât de l'Imâm Fakhr Ud Dîn Ar Râzî (qu'Allâh lui fasse miséricorde).

 

Note importante :

 

La parole du Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) : « Le Dieu du ciel te suffira » ne signifie pas que le Prophète acquiesce qu'Allâh se trouve dans un lieu, ici dans le ciel. Les polythéistes Arabes de l'époque pensaient que le Grand Dieu de tous les dieux était Allâh (qu'Il soit exalté) et qu'Il vivait dans le ciel. C'était Lui qu'ils craignaient le plus et qu'ils jugeaient être le plus puissant. Ainsi donc le Prophète parla d'Allâh selon la compréhension qu'en avait Sayyidunâ 'Imrân Ibn Hasîn durant sa mécréance, ce qui est une grande sagesse de sa part.

 

On trouve aussi cela de la part d'Allâh (qu'Il soit exalté) dans Son Qur°ân dans le verset : « Êtes-vous à l'abri que Celui qui est au ciel vous enfouisse sous la terre ? […] » [Sûrah 67 – Âyah 16].

 

Al Imâm 'Abdu Llâh Ibn 'Umar Al Baydâwî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) le commenta en disant : « Cela signifie les anges qui sont les garants de l'administration de ce monde ou bien Allâh (qu'Il soit exalté) [Lui-Même], en interprétant « Celui Qui est au ciel » par Son ordre et Son décret ou bien par la prétention des Arabes car ces derniers prétendaient qu'Allâh est dans le ciel. » [Anwâr Ut Tanzîl wa Asrâr It Ta°wîl]. Allâh leur parla ainsi selon leur compréhension de Lui.

 

Et Al Imâm Al Warrâq At Tahâwî (qu'Allâh l'agrée) a dit : « Il est exempt de toutes délimitations, de réductions, d'éléments, de membres et d'organes. A la différence de l'ensemble des créatures, aucune des six orientations spatiales ne le contient. » [Point 38].

 

Voici ce que nous avions à dire sur ce sujet.

 

Al Muwahhidûn.

Commenter cet article