at-tawhid.net

Les vertus de la prosternation dans le Qur°ân, les Ahâdîth et les pieux exemples (Al Ghazâlî)

12 Mars 2010, 22:21pm

Publié par at-tawhid.net

 

Al Hujjat Ul Islâm Abû Hâmid Al Ghazâlî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

 

« Dans le Qur°ân et les Ahâdîth :

 

« Pour se rapprocher d'Allâh, il n'y a rien de mieux que de se prosterner en secret. »

 

« Quand un Musulman se prosterne devant Allâh, une faute lui est pardonnée et une promotion auprès d'Allâh lui est accordée pour chacune de ses prosternations. »

 

Quelqu'un demanda au Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) : « Comment demander à Allâh de permettre que tu intercèdes en ma faveur lors du Jugement Dernier et que je bénéficie de ta compagnie au Paradis ? »

 

Il répondit : « Fais-le savoir en multipliant les prosternations. »

 

La prosternation est l'attitude où le fidèle est au plus près de son Seigneur. Telle est l'interprétation que certains donnent au verset : « Prosterne-toi et rapproche-toi. » [Sûrah 95 – Âyah 19]. « Sur leurs visages, des marques distinctives (simât) dus à la prosternation. » [Sûrah 48 – Âyah 29].

 

Trois sens ont été donnés au terme simât dans ce verset :

 

  • les marques de la prosternation produites par le contact du visage avec le sol ;

  • les lumières de la prosternation qui jaillissent du monde intérieur vers l'extérieur (c'est là l'interprétation la plus vraisemblable) ;

  • ou des marques d'ablutions qui apparaîtront sur les visages au Jour du Jugement.

 

« Si un homme décide de se prosterner et qu'il le fasse, le malin (le diable) s'isole et se lamente [en disant] : « Quel malheur ! Il a obéi et il s'est prosterné, il finira au Paradis ! J'ai refusé et je finirai en Enfer ! ». »

 

Dans les pieux exemples :

 

On raconte que 'Alî Ibn 'Abdu Llâh Ibn Al 'Abbâs, surnommé le prosterné (as sajîd), se prosternait 1000 fois par jour, et que 'Umar Ibn 'Abd Ul 'Azîz ne se prosternait qu'à même le sol nu.

 

« Ô jeunes gens ! Hâtez-vous d'oeuvrer pour l'autre monde tant que vous avez la santé. Je ne puis désormais m'incliner et me prosterner. Comme j'envie celui qui s'incline et se prosterne correctement. », dit Yûsuf Ibn Asbât.

 

« Le seul réconfort que j'ai trouvé en ce monde est de me prosterner devant Allâh. », dit Sa'îd Ibn Jubayr.

 

« C'est en étant prosterné que le serviteur se rapproche le plus d'Allâh. Tel est l'attitude, la quête du Seigneur, qu'Allâh préfère chez l'homme. » remarqua 'Uqba Ibn Muslim.

 

« C'est lors de la prosternation qu'on se rapproche le plus d'Allâh, ne manquez pas d'y multiplier alors les invocations. », recommande Abû Hurayrah (qu'Allâh l'agrée). »

 

Fin de citation.

 

Source : Al Ihyâ 'Ulûm Ud Dîn de l'Imâm Abû Hâmid Al Ghazâlî At Tûsî (qu'Allâh lui fasse miséricorde). Ce passage est trouvable en français dans l'ouvrage Les Secrets de la Prière en Islâm aux éditions Al Bouraq.

Commenter cet article