at-tawhid.net

« Lorsqu'Allâh aime untel, Il appelle Jibrîl et lui dit : « Allâh aime untel, aime-le ! »... » (An Nawawî)

6 Mars 2010, 11:13am

Publié par at-tawhid.net

 

Sayyidunâ Abû Hurayrah (qu'Allâh l'agrée) rapporte que le Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) discutait avec ses compagnons et a dit :

 

« Lorsque Allâh aime un serviteur, Il appelle Jibrîl et lui dit : « Allâh aime untel, aime-le ! ».

 

Jibrîl l'aimera alors et il criera à l'adresse des habitants du ciel : « Allâh aime untel, aimez-le ! ».

 

Les habitants du ciel l'aimeront alors, puis il lui sera fait de même sur terre. »

 

Ce hadîth est rapporté par l'Imâm Muhammad Al Bukhârî dans son Sahîh et dans d'autres variantes par l'Imâm Mâlik (Al Muwattâ°) et l'Imâm Abû 'Îsâ At Tirmidhî (Sunan). Toutes les versions sont authentiques.

 

Al Imâm Muhyi Ddîn Yahyâ An Nawawî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit en commentant ce hadîth :

 

« Les savants ont dit : L'amour d'Allâh pour Son serviteur consiste en Sa volonté de lui vouloir le bien, en Sa guidée, en les faveurs qu'Il lui accorde et en Sa miséricorde envers lui. Quant à Son animosité pour lui, elle consiste en Sa volonté de le châtier, d'en faire un damné, etc.

 

Pour ce qui est de l'amour de Jibrîl et des autres Anges à l'égard des Fils d'Âdam, il est de deux sortes :

 

La première est d'invoquer le pardon pour eux, de faire leurs éloges et d'invoquer en leur faveur.

 

La deuxième est celle qui est connue chez les êtres humains, dans son sens apparent, à savoir le penchant du cœur pour quelqu'un et le désir de le rencontrer.

 

La cause de leur amour pour un serviteur est le fait qu'il soit un adorateur et un amoureux d'Allâh.

 

Quant au sens de l'expression « il lui sera fait de même sur terre », c'est-à-dire qu'il sera mis dans les cœurs des gens de l'amour et de la satisfaction pour cet homme ; ce faisant, les cœurs pencheront vers lui et seront satisfaits de lui. »

 

Fin de citation du « Sharh Sahîh Muslim » de l'Imâm Yahyâ An Nawawî (qu'Allâh lui fasse miséricorde).

 

Et à ce sujet, mentionnons la parole de l'Imâm Ka'b Al Ahbar (qu'Allâh lui fasse miséricorde) qui a dit : « Si vous voulez savoir ce qu'Allâh a prédestiné pour Son serviteur, mettez-vous à l'écoute des éloges qu'on lui fait après sa mort. » [Al Muwattâ°].

 

Et tel est le cas pour les pieux Imâms Abû Bakr Al Bayhaqî, 'Iyâd Al Yahsûbî, Muhammad Al Qurtubî, Yahyâ An Nawawî, Ismâ'îl Ibn Kathîr, Ibrâhîm Ash Shâtibî, Ahmad Ibn Hajar Al 'Asqalânî, Jalâl Ud Dîn As Suyûtî ou encore tout récemment Ibrâhîm Al Ya'qûbî et Muhammad Ibn 'Alawî Al Makkî et tant d'autres encore, que même les égarés (mis à part les plus hargneux d'entre eux), qu'ils soient de notre temps ou d'époques antérieures, ne peuvent oser rabaisser et railler. Allâh préserva leur autorité et honora leur mémoire en plaçant dans le cœur des croyants, du commun comme de l'élite, un amour envers ces personnes et une révérence qui ne se trouve pas à l'égard de personnalités controversées telles que les intellectuels issus du mu'tazilisme, du qadarisme, du shi'isme, du wahhâbisme ou autres, qui furent une source de troubles et unanimement rejetés par les savants des Ahl Us Sunnah et leurs suiveurs. « Traiterons-Nous ceux qui sont soumis à la Volonté d'Allâh de la même manière que les criminels ? » [Sûrah 68 – Âyah 35].

 

Et quant au fait que nos pieux Imâms sont parfois, malgré tout, critiqués par quelques groupes de personnes ultra minoritaires, nous répondrons par ce hadîth qui dit : « L'éminence des hommes de grâce ne sauraient être connue que par des hommes de grâces. » [Ibn 'Asâkir – Hasan]. Ainsi, seuls les Ahl Us Sunnah discernent en profondeur le bien du mal et savent qui aimer et quelle voie suivre afin d'obtenir l'agrément d'Allâh, il sera donc impossible de voir une personnalité sunnite jouir d'une unanimité totale vis-à-vis des créatures de ce bas-monde ; mais cependant, comme dit plus haut, il est fréquent de voir les grands Imâms de la Sunnah être communément appréciés et respectés, même par des gens se réclamant de groupes sectaires, voir même par des mécréants.

 

Soulignons que tous les pieux Imâms cités plus haut étaient affiliés à l'école ash'arite.

 

Al Muwahhidûn.

Commenter cet article