at-tawhid.net

Muhammad Ul Murtadâ Az Zabîdî - محمد المرتضى الزبيدي (m.1205)

3 Janvier 2012, 23:20pm

Publié par at-tawhid.net

Il s'agit du noble Imâm Abu-l-Fayd Muhammad Ul Murtadâ Ibn Muhammad Ibn Muhammad Ibn 'Abd Ir Razzâq Ibn 'Abd Il Ghaffâr Ibn Tâj Id Dîn Ibn Ḥusayn Ibn Jamâl Id Dîn Ibn Ibrâhîm Ibn 'Alâ° Id Dîn Ibn Muhammad Ibn Abi-l-'Izz Ibn Abi-l-Faraj Ibn Muhammad Ibn Muhammad Ibn Muhammad Ibn 'Alî Ibn Nâsir Id Dîn Ibn Ibrâhîm Ibn Qâsim Ibn Muhammad Ibn 'Alî Ibn Muhammad Ibn 'Îsâ Ibn 'Alî Zayn Il 'Âbidîn Ibn Al Husayn Ibn 'Alî Ibn Abî Tâlib wa Fâtimah Bint Rasûli Llâh (ﷺ).

 

Il fut un éminent savant pluridisciplinaire. Il était un juriste hanafite, théologien ash'arite, un savant du hadîth, un commentateur du Qur°ân, un soufi naqshibandî, un généalogiste, un linguiste remarquable et un historien.

 

Sa famille était originaire de Wâsit en Irak. Il naquit à Belgram, une ville d'Inde situé non loin du Bengladesh actuel, puis émigra à Zabîd au Yémen, d'où est tiré son nom Az Zabîdî. Il y apprit de nombreuses sciences islamiques puis voyagea au Hijâz et en Égypte afin de parfaire ses connaissances et d'y enseigner, ce qui lui valut une reconnaissance aussi bien de la part des autorités scientifiques que politiques.

 

Il était un grand prêcheur de la Sunnah du Messager d'Allâh (ﷺ), c'est ainsi qu'il a dit sur les écoles théologiques Ash'arite et Mâturîdite : « Et que l'on sache que les deux Imâms Abul Hasan et Abul Mansûr - qu'Allâh les agrée et les récompense pour ce qu'ils ont fait pour l'Islâm - n'ont pas innové d'avis dans la croyance et n'ont pas fondé une nouvelle doctrine. Ils n'ont fait qu'édicter la croyance du salaf, et défendre ce sur quoi étaient les Compagnons du Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui). Ces deux Imâms ont débattu avec les gens de l'égarement et avec les mauvais innovateurs jusqu'à ce qu'ils les aient évincés en les faisant taire. Ainsi se réclamer de l'un d'entre eux, c'est tenir compte du fait que chacun d'entre eux s'est lié à la voie de droiture du salaf, s'y est tenu fortement et a établi les preuves de cette voie ; ainsi celui qui adhère à ces questions et à ces preuves est appelé « Ash'arite » ou « Mâtûridite ». » [Ithâf Sâdat Il Muttaqîn].

 

Très aimé pour la grandeur de son savoir et la finesse de son comportement, les divers gouverneurs du Hijâz, d'Inde, du Yémen, d'Irak, d'Afrique Noire, du Maroc, d'Algérie, de Turquie et de Syrie correspondaient fréquemment avec lui par écrit, et les gens lui donnaient des présents et des cadeaux afin de l'honorer, à la fois pour son statut de savant et celui de noble descendant du Prophète (ﷺ).

 

Al Imâm Az Zabîdî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) fut également un auteur prolifique. Il écrivit aussi bien en arabe, qu'en turc, en perse littéraire ou en dialecte perse karaj. On compte parmi ses œuvres des livres volumineux et célèbres comme son Tâj Ul 'Arûs Min Jawâhir Il Qâmûs qui est un dictionnaire de référence au sein de la Ummah, son chef d'œuvre intitulé Ithâf Sâdat Il Muttaqîn qui est un commentaire du magnifique Ihyâ 'Ulûm Id Dîn de Al Hujjat Ul Islâm Abû Hâmid Al Ghazâlî (qu'Allâh lui fasse miséricorde), ou encore son splendide livre de Hadîth intitulé Asânîd Ul Kutûb Is Sittah. Il écrivit en tout plus de 70 ouvrages dans diverses disciples, dont notamment le Fiqh Hanafî, le Hadîth, la langue Arabe, la 'Aqîdah, le Tasawwuf, la généalogie et l'Histoire.

 

Voici donc qui fut ce noble Imâm et Sharîf Husaynî. A ce titre, Al Hâfiz 'Abd Ul Hayy Al Kattânî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) fit son éloge en ces termes : « Az Zabîdî était sans égal à son époque et parmi ceux de son âge. Personne après Ibn Hajar Al 'Asqalânî et ses disciples purent rivaliser avec Az Zabîdî dans sa connaissance gigantesque des ahâdîth et leurs sciences connexes, aussi bien d'un point de vue de prestige que dans la qualité des disciples [qu'il forma]. » [Fahris Ul Fahâris].

 

Al Imâm Muhammad Ul Murtadâ Az Zabîdî Al Husaynî mourut en Égypte, suite à une épidémie de peste, en 1205 de l'Hégire. Qu'Allâh l'agrée et lui fasse miséricorde ainsi qu'à tous ses nobles ascendants et descendants et le ressuscite en position de gloire lors du jour de la résurrection, aux côtés de son noble Grand-Père (ﷺ). Allâhumma Âmîn.

 

Commenter cet article